Léon PYARD, journal de guerre (extrait pages 44-45).

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

left page

44)

me dit qu'il va y avoir du grabuge, gare la casse !
Bientôt tout le monde sait la nouvelle dans
la tranchée et chacun prépare ses armes en attendant
la bataille ; on graisse soigneusement son fusil,
on essaie le mécanisme pour assujettir la baïonnette
au canon du fusil ; on défait ses paquets de cartouches ;
on s'en prépare des petites provisions à portée de la main.
__ On mange avec appétit pour se donner des
forces, les provisions apportées dans la nuit ; nous
sommes prévenus que le bombardement commence
à 3h. cette heure approche ; le ciel est depuis le
matin comme incendié, des nuages rouges
donnent une clarté bizarre et blafarde ; c'est tout
à fait le décors pour la bataille qui se prépare
silencieusement. Mais soudain q.q. roulements
de coups de canons déchirent l'air violemment
le silence factice, suivis d'autres et aussitôt
les obus arrivent, éclatant sur l'ennemi à 20 pas._
Chaque homme se planque dans sa petite niche
de terre de la tranchée. Bientôt le diapason
s'élève ; on distingue les coups sourds des grosses
pièces 120 long et court, 220, 305 etc. cachés dans
la forêt, les déchirement sec des batteries de 75 ; tout
celà ne forme plus qu'un grondement continu

right page vertically

45)

Plan d'une partie de la bataille des Eparges du 17 au 21 février
A map of the place is drawn

Transcription saved

left page

44)

me dit qu'il va y avoir du grabuge, gare la casse !
Bientôt tout le monde sait la nouvelle dans
la tranchée et chacun prépare ses armes en attendant
la bataille ; on graisse soigneusement son fusil,
on essaie le mécanisme pour assujettir la baïonnette
au canon du fusil ; on défait ses paquets de cartouches ;
on s'en prépare des petites provisions à portée de la main.
__ On mange avec appétit pour se donner des
forces, les provisions apportées dans la nuit ; nous
sommes prévenus que le bombardement commence
à 3h. cette heure approche ; le ciel est depuis le
matin comme incendié, des nuages rouges
donnent une clarté bizarre et blafarde ; c'est tout
à fait le décors pour la bataille qui se prépare
silencieusement. Mais soudain q.q. roulements
de coups de canons déchirent l'air violemment
le silence factice, suivis d'autres et aussitôt
les obus arrivent, éclatant sur l'ennemi à 20 pas._
Chaque homme se planque dans sa petite niche
de terre de la tranchée. Bientôt le diapason
s'élève ; on distingue les coups sourds des grosses
pièces 120 long et court, 220, 305 etc. cachés dans
la forêt, les déchirement sec des batteries de 75 ; tout
celà ne forme plus qu'un grondement continu

right page vertically

45)

Plan d'une partie de la bataille des Eparges du 17 au 21 février
A map of the place is drawn


Transcription history
  • January 22, 2017 17:14:11 David Gadiou (FR)

    left page

    44)

    me dit qu'il va y avoir du grabuge, gare la casse !
    Bientôt tout le monde sait la nouvelle dans
    la tranchée et chacun prépare ses armes en attendant
    la bataille ; on graisse soigneusement son fusil,
    on essaie le mécanisme pour assujettir la baïonnette
    au canon du fusil ; on défait ses paquets de cartouches ;
    on s'en prépare des petites provisions à portée de la main.
    __ On mange avec appétit pour se donner des
    forces, les provisions apportées dans la nuit ; nous
    sommes prévenus que le bombardement commence
    à 3h. cette heure approche ; le ciel est depuis le
    matin comme incendié, des nuages rouges
    donnent une clarté bizarre et blafarde ; c'est tout
    à fait le décors pour la bataille qui se prépare
    silencieusement. Mais soudain q.q. roulements
    de coups de canons déchirent l'air violemment
    le silence factice, suivis d'autres et aussitôt
    les obus arrivent, éclatant sur l'ennemi à 20 pas._
    Chaque homme se planque dans sa petite niche
    de terre de la tranchée. Bientôt le diapason
    s'élève ; on distingue les coups sourds des grosses
    pièces 120 long et court, 220, 305 etc. cachés dans
    la forêt, les déchirement sec des batteries de 75 ; tout
    celà ne forme plus qu'un grondement continu

    right page vertically

    45)

    Plan d'une partie de la bataille des Eparges du 17 au 21 février
    A map of the place is drawn

  • January 21, 2017 14:24:22 David Gadiou (FR)

    left page
    me dit qu'il va y avoir du grabuge, gare la casse !
    Bientôt tout le monde sait la nouvelle dans
    la tranchée et chacun prépare ses armes en attendant
    la bataille ; on graisse soigneusement son fusil,
    on essaie le mécanisme pour assujettir la baïonnette
    au canon du fusil ; on défait ses paquets de cartouches ;
    on s'en prépare des petites provisions à portée de la main.
    __ On mange avec appétit pour se donner des
    forces, les provisions apportées dans la nuit ; nous
    sommes prévenus que le bombardement commence
    à 3h. cette heure approche ; le ciel est depuis le
    matin comme incendié, des nuages rouges
    donnent une clarté bizarre et blafarde ; c'est tout
    à fait le décors pour la bataille qui se prépare
    silencieusement. Mais soudain q.q. roulements
    de coups de canons déchirent l'air violemment
    le silence factice, suivis d'autres et aussitôt
    les obus arrivent, éclatant sur l'ennemi à 20 pas._
    Chaque homme se planque dans sa petite niche
    de terre de la tranchée. Bientôt le diapason
    s'élève ; on distingue les coups sourds des grosses
    pièces 120 long et court, 220, 305 etc. cachés dans
    la forêt, les déchirement sec des batteries de 75 ; tout
    celà ne forme plus qu'un grondement continu

    right page vertically
    Plan d'une partie de la bataille des Eparges du 17 au 21 février
    A map of the place is drawn


Description

Save description
  • 43.296482||5.369779999999992||

    Marseille

  • 49.064263832298124||5.5929667457031655||

    Les Éparges

  • 49.3204789||8.436216999999942||

    Verdun, Marseille, Spire (Allemagne), Hammelbing, Lituanie

    ||1
Location(s)
  • Story location Verdun, Marseille, Spire (Allemagne), Hammelbing, Lituanie
  • Document location Marseille
  • Additional document location Les Éparges
Login and add location


ID
9947 / 94961
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Arielle PYARD
Licence
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Medical
  • Prisoners of War
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note