FRBMTO-046 Michel Trille, item 14

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

22


16 Août

Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

il en résulte un retard toujours considérable.

Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

donne mon adresse, j'adresse également une demande

de délégation de solde, et je demande des

colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


23


demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

combien d'idées traversent le cerveau, combien de

souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

projets .. chimères que tout cela, et qui nous

laissent toujours en face de la réalité: la baraque

et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

faisant les cent pas melancoliquement et rêvant; probablement

lui aussi à une meilleure vie. Voilà 2 Heures passées après

mon journal, je vais m'arrêter là et aider mes deux

compagnons de captivité à la préparation d'un

frugal repas composé d'orge, de pommes de terre et

de biscuits. ces certaines denrées ont été rapportées par

un de nous 3, qui est allé en corvée ce

matin au camp No 1.


17 Août

Aujourdhui Samedi, une partie de la journée à

été prise par les travaux de désinfection. Dans

la matinée, nous sortons dehors nos petits affaires, ainsi

Transcription saved

22


16 Août

Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

il en résulte un retard toujours considérable.

Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

donne mon adresse, j'adresse également une demande

de délégation de solde, et je demande des

colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


23


demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

combien d'idées traversent le cerveau, combien de

souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

projets .. chimères que tout cela, et qui nous

laissent toujours en face de la réalité: la baraque

et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

faisant les cent pas melancoliquement et rêvant; probablement

lui aussi à une meilleure vie. Voilà 2 Heures passées après

mon journal, je vais m'arrêter là et aider mes deux

compagnons de captivité à la préparation d'un

frugal repas composé d'orge, de pommes de terre et

de biscuits. ces certaines denrées ont été rapportées par

un de nous 3, qui est allé en corvée ce

matin au camp No 1.


17 Août

Aujourdhui Samedi, une partie de la journée à

été prise par les travaux de désinfection. Dans

la matinée, nous sortons dehors nos petits affaires, ainsi


Transcription history
  • August 21, 2017 16:12:40 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité: la baraque

    et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

    guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

    faisant les cent pas melancoliquement et rêvant; probablement

    lui aussi à une meilleure vie. Voilà 2 Heures passées après

    mon journal, je vais m'arrêter là et aider mes deux

    compagnons de captivité à la préparation d'un

    frugal repas composé d'orge, de pommes de terre et

    de biscuits. ces certaines denrées ont été rapportées par

    un de nous 3, qui est allé en corvée ce

    matin au camp No 1.


    17 Août

    Aujourdhui Samedi, une partie de la journée à

    été prise par les travaux de désinfection. Dans

    la matinée, nous sortons dehors nos petits affaires, ainsi

  • August 21, 2017 16:11:08 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité: la baraque

    et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

    guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

    faisant les cent pas melancoliquement et rêvant; probablement

    lui aussi à une meilleure vie. Voilà 2 Heures passées après

    mon journal, je vais m'arrêter là et aider mes deux

    compagnons de captivité à la préparation d'un

    frugal repas composé d'orge, de pommes de terre et

    de biscuits. ces certaines denrées ont été rapportées par

    un de nous 3, qui est allé en corvée ce

    matin au camp No 1.


  • August 21, 2017 16:08:02 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité: la baraque

    et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

    guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

    faisant les cent pas melancoliquement et rêvant; probablement

    lui aussi à une meilleure vie. Voilà 2 Heures passées après

    mon journal, je vais m'arr


  • August 21, 2017 16:04:50 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité: la baraque

    et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les

    guérites en noir et blanc, avec le casque à pointe

    faisant les cent pas melancoliquement


  • August 21, 2017 16:02:30 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité: la baraque

    et l'étroite cour, hérissée de fils de fer barbelés, les




  • August 21, 2017 16:01:15 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma


    23


    demande et c'est maintenant l'anxieuse attente des

    nouvelles venant de France. Voilà bientôt 2 mois que

    je suis sans nouvelles et c'est vraiment dur,

    combien d'idées traversent le cerveau, combien de

    souvenirs évoqués, combien de rêves, combien de

    projets .. chimères que tout cela, et qui nous

    laissent toujours en face de la réalité



  • August 21, 2017 15:57:21 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.

    Sur ma lettre du Dimanche suivant 21 Juillet, je

    donne mon adresse, j'adresse également une demande

    de délégation de solde, et je demande des

    colis. Sur ma carte du 28, je renouvelle ma



  • August 21, 2017 15:55:16 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu de donner mon adresse.

    Car lorsque les lettres voyagent de camp en camp,

    il en résulte un retard toujours considérable.



  • August 21, 2017 15:53:23 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de départ à ce moment-là et voilà la raison pour

    laquelle je me suis abstenu



  • August 21, 2017 15:52:16 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela

    m'apparaît bien loin. Sur ma carte du 14 Juillet

    je n'ai pas donné mon adresse, par consequent je

    n'ai rien à attendre de cette date. Il était question

    de



  • August 21, 2017 15:48:47 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps. Et je n'entrevois pas

    la possibilité d'en avoir encore; il faut attendre pour

    cela l'arrivée des colis, mais quand? tout cela



  • August 21, 2017 15:46:20 Jim McIntyre

    22


    16 Août

    Il est 2 Heures après-midi, il fait assez chaud.

    La journée d'aujourdhui ne m'apportera guère

    de notes pour mon journal. Leve de bonne heure

    aujourdhui, j'ai fait ma lessive, sans savon bien

    entendu, car le petit morceau que l'on nous avait

    distribué à Darmstadt, quoique employé méthodiquement,

    n'existe plus depuis longtemps.


Description

Save description
  • 50.541550841045556||17.56669468681639||

    Lamsdorf / Lambinowice

    ||1
Location(s)
  • Story location Lamsdorf / Lambinowice


ID
9477 / 249524
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Bibliothèque municipale de Toulouse, 1
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


August 16, 1918 – August 17, 1918
  • Français

  • Western Front

  • Prisoners of War



Notes and questions

Login to leave a note