FRBMTO-046 Michel Trille, item 11

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

16


qu'allons-nous devenir sans notre popote.

Encore quelques beaux jours, nous aurions

pu en profiter, car il ne nous était permis

de cuisiner que par le beau temps, nos

fourneaux sont tout simplement creusés dans

la terre en plein air.


13 Août

La journée se passe sans incidents, dans l'après-

midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

censure des colis, nous dit que cela marche

plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

à en demander, et cépendant, ils nous sont de

toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

puis démentis, et qui amènent toujours une

discussion, qui heureusement n'a pas de

suites facheuses. çe soir également nous apprenons


17


que l'attaque des Anglais à parfaitement

reussi. La situation serait tendue entre la

Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

les biscuits de soir, ça nous faira une économie

forcée.


14 Août

Première bonne nouvelle, la distribution des

biscuits à lieu ce matin. Pendant le repas de

midi, le  feldnebel accompagné de l'interprête (s-off du missing)

vient nous rassembler pour nous faire quelques

remonstrances. Ceci amène une vive altercation

entre le sergent-major et l'interprête. Nous attendons

la distribution de colis envoyés par la Croix-Rouge missing.

S'ils sont tous censurés, il est fort probable que

nous aurons encore quelques jours à attendre.

Le président du comité à demandé à ce qu'il

n'en soit prélevé que quelques uns pour la

censure, attendu qu'ils sont tous identiques.

Si la Kommandantur accepte cette proposition

nous avons des chances de les avoir sous peu.


Transcription saved

16


qu'allons-nous devenir sans notre popote.

Encore quelques beaux jours, nous aurions

pu en profiter, car il ne nous était permis

de cuisiner que par le beau temps, nos

fourneaux sont tout simplement creusés dans

la terre en plein air.


13 Août

La journée se passe sans incidents, dans l'après-

midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

censure des colis, nous dit que cela marche

plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

à en demander, et cépendant, ils nous sont de

toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

puis démentis, et qui amènent toujours une

discussion, qui heureusement n'a pas de

suites facheuses. çe soir également nous apprenons


17


que l'attaque des Anglais à parfaitement

reussi. La situation serait tendue entre la

Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

les biscuits de soir, ça nous faira une économie

forcée.


14 Août

Première bonne nouvelle, la distribution des

biscuits à lieu ce matin. Pendant le repas de

midi, le  feldnebel accompagné de l'interprête (s-off du missing)

vient nous rassembler pour nous faire quelques

remonstrances. Ceci amène une vive altercation

entre le sergent-major et l'interprête. Nous attendons

la distribution de colis envoyés par la Croix-Rouge missing.

S'ils sont tous censurés, il est fort probable que

nous aurons encore quelques jours à attendre.

Le président du comité à demandé à ce qu'il

n'en soit prélevé que quelques uns pour la

censure, attendu qu'ils sont tous identiques.

Si la Kommandantur accepte cette proposition

nous avons des chances de les avoir sous peu.



Transcription history
  • August 19, 2017 19:05:02 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons


    17


    que l'attaque des Anglais à parfaitement

    reussi. La situation serait tendue entre la

    Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

    leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

    les biscuits de soir, ça nous faira une économie

    forcée.


    14 Août

    Première bonne nouvelle, la distribution des

    biscuits à lieu ce matin. Pendant le repas de

    midi, le  feldnebel accompagné de l'interprête (s-off du missing)

    vient nous rassembler pour nous faire quelques

    remonstrances. Ceci amène une vive altercation

    entre le sergent-major et l'interprête. Nous attendons

    la distribution de colis envoyés par la Croix-Rouge missing.

    S'ils sont tous censurés, il est fort probable que

    nous aurons encore quelques jours à attendre.

    Le président du comité à demandé à ce qu'il

    n'en soit prélevé que quelques uns pour la

    censure, attendu qu'ils sont tous identiques.

    Si la Kommandantur accepte cette proposition

    nous avons des chances de les avoir sous peu.


  • August 19, 2017 19:01:49 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons


    17


    que l'attaque des Anglais à parfaitement

    reussi. La situation serait tendue entre la

    Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

    leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

    les biscuits de soir, ça nous faira une économie

    forcée.


    14 Août

    Première bonne nouvelle, la distribution des

    biscuits à lieu ce matin. Pendant le repas de

    midi, le  feldnebel accompagné de l'interprête (s-off du missing)

    vient nous rassembler pour nous faire quelques

    remonstrances. Ceci amène une vive altercation

    entre le sergent-major et l'interprête. Nous attendons

    la distribution de colis envoyés par la Croix-Rouge missing.

    S'ils sont tous censurés, il est fort probable que

    nous aurons encore quelques jours à attendre.



  • August 19, 2017 18:58:59 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons


    17


    que l'attaque des Anglais à parfaitement

    reussi. La situation serait tendue entre la

    Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

    leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

    les biscuits de soir, ça nous faira une économie

    forcée.


    14 Août

    Première bonne nouvelle, la distribution des

    biscuits à lieu ce matin. Pendant le repas de

    midi, le  feldnebel accompagné de l'interprête (s-off du missing)

    vient nous rassembler pour nous faire quelques

    remonstrances. Ceci amène une vive altercation

    entre le sergent-major et l'interprête.



  • August 19, 2017 18:52:50 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons


    17


    que l'attaque des Anglais à parfaitement

    reussi. La situation serait tendue entre la

    Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

    leurs Ambassadeurs. Nous ne touchons pas

    les biscuits de soir, ça nous faira une économie

    forcée.





  • August 19, 2017 18:51:46 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons


    17


    que l'attaque des Anglais à parfaitement

    reussi. La situation serait tendue entre la

    Russie et l'Allemagne, ces deux puissances rappelleraient

    leurs Ambassadeurs.



  • August 19, 2017 18:49:22 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela

    se passe d'une façon normale. Cette bonne nouvelle

    nous rassure un peu. Il en est ainsi de tout

    ce que nous pouvons apprendre. "Canards", confirmé

    puis démentis, et qui amènent toujours une

    discussion, qui heureusement n'a pas de

    suites facheuses. çe soir également nous apprenons



  • August 19, 2017 18:44:52 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de

    toute nécessité. Par contre, le soir, l'adjudant de la missing

    nous affirme que pour les colis des Frqnçais, cela



  • August 19, 2017 18:43:00 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


    13 Août

    La journée se passe sans incidents, dans l'après-

    midi, l'adjudant du camp No 1, préposé à la

    censure des colis, nous dit que cela marche

    plus-tôt mal. Certains colis sont encore là

    depuis plusieurs mois. ça ne nous encourage guère

    à en demander, et cépendant, ils nous sont de



  • August 19, 2017 18:33:47 Jim McIntyre

    16


    qu'allons-nous devenir sans notre popote.

    Encore quelques beaux jours, nous aurions

    pu en profiter, car il ne nous était permis

    de cuisiner que par le beau temps, nos

    fourneaux sont tout simplement creusés dans

    la terre en plein air.


Description

Save description
  • 50.541550841045556||17.56669468681639||

    Lamsdorf / Lambinowice

    ||1
Location(s)
  • Story location Lamsdorf / Lambinowice


ID
9477 / 249521
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Bibliothèque municipale de Toulouse, 1
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


August 12, 1918 – August 14, 1918
  • Français

  • Western Front

  • Prisoners of War



Notes and questions

Login to leave a note