FRBMTO-046 Michel Trille, item 3

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

Souvenirs de ma captivité


Dimanche 26 Mai 1918

Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

mettre les masques de 2 H à 4 H.


Lundi 27 Mai

A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je partes au village

de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

à l'ennemi. A la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous oblige à

arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés,  mulets  en débandade a

travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 



Transcription saved

Souvenirs de ma captivité


Dimanche 26 Mai 1918

Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

mettre les masques de 2 H à 4 H.


Lundi 27 Mai

A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je partes au village

de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

à l'ennemi. A la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous oblige à

arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés,  mulets  en débandade a

travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




Transcription history
  • August 20, 2017 01:41:28 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je partes au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. A la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous oblige à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés,  mulets  en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 



  • August 17, 2017 07:28:06 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je partes au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. A la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous oblige à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




  • August 17, 2017 07:25:19 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je partes au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




  • August 14, 2017 07:39:26 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Brenelle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie cantonne à Brenelle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




  • August 14, 2017 07:32:48 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  ennemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




  • August 13, 2017 15:22:00 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du  parc 




  • August 13, 2017 15:13:57 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois l'ordre de me parter

    avec ma section, sur la gauche, pour defendre l'accès du




  • August 13, 2017 08:29:25 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ. 8 H matin, nous établissons notre ligne de défense

    sur la berge du canal. 9 H, je reçois




  • August 13, 2017 08:11:25 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des  pièces  fort mouvementé, des  conducteurs  blessés, missing en débandade a

    travers champ.




  • August 12, 2017 19:24:03 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;

    situation critique, l'Aisne devant nous, le canal à dos. deçhargement

    des




  • August 12, 2017 19:07:51 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy, violent bombardement, nous avons des pertes.

    Nous franchissons le canal et continuons notre route vers Soupir

    mais un violent feu de mitrailleuses et d'artillerie nous obligé à

    arrèter notre marche: Nous nous déployons le long du canal;




  • August 12, 2017 18:46:53 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-Boves et sur la route

    de Pont-Arcy



  • August 12, 2017 18:41:48 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes -  Noission - Je parte au village

    de Soupir, de l'autre coté de l'Aisne, pour en interdire le passage

    à l'ennemi. et la traversée du village de Presles-et-Boves



  • August 12, 2017 14:14:24 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 H à 4 H.


    Lundi 27 Mai

    A 6 H 30 depart pour les  lignes - Noission


  • August 12, 2017 04:33:22 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité

    Dimanche 26 Mai 1918

    Le Régiment au repos à Braine et Breselle (Aisne), le 6 missing,

    dont je faisais partie  cantonne à Breselle.

    J'etais de garde ce jour la, à sept heures du soir, alerte génèrale

    tout en restant sur place en alerte. à minuit, formidable préparation

    d'artillerie  assemie . Tir par obus à gaz, nous sommes obligés de

    mettre les masques de 2 heures à 4 heures.


  • August 11, 2017 22:23:00 Jim McIntyre

    Souvenirs de ma captivité


Description

Save description
  • 49.393748||3.558807||

    Presles-et-Boves, France

  • 50.541550841045556||17.56669468681639||

    Lamsdorf / Lambinowice

    ||1
Location(s)
  • Story location Lamsdorf / Lambinowice
  • Document location Presles-et-Boves, France


ID
9477 / 249513
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Bibliothèque municipale de Toulouse, 1
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


May 26, 1918 – May 27, 1918
  • Français

  • Western Front

  • Prisoners of War



Notes and questions

Login to leave a note