FRAD066_054 Gustave Mathon, item 11

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

 page de gauche 

84/

 partie gauche 

T'y pass'ras comme à ton baptême.

J' te veux, j' te tiens, j' t'aurai quand même

N'chial' pasa, n'queul' pas, j' vas t'écraser.


Oh! Môme à moi ... Je t'aim ! Je t'aime !

...................................................................

Dis. Môm' maint'nant qu' t'es affranchie

Tu m' rest'ras toujours, tu le jures ?

Mais rappell'-toi qu' c'est pour la vie.


C'est drôl', malgré tout, j' suis pas sur

J' suis jaloux, j'ai un' boul' qui m' serre ;

T'es trop bath pour  mézig , vois-tu.

missing en c' moment, malgré l'plaisir,

Si j' me méfiais pas qu' tu m' charries,

Ben, j' laiss'rais pisser ma misère,

Comme un loupiot qu'on à battu.


V'là la missing, on allum' les gaz.

Faut nous s'couer, Môme, allons-nous en,

Et gare à la première occase


 partie droite 

De n'pas t'trotter comme un  bécan .


Enfin en attendant, ça y est.

On est  sirés , on est mariés ;

On peut rien fair' contre l'amour :

Tu viens ? R'montons vers le faubourg

En nous bécotant l' long d' la route.


J'ai envie d'gueuler à tout l'monde

En passant le long des boutiques :

Venez, sieurs dam's, démissing ce soir

C'te p'tit' Môm' que v'là c'est ma blonde ;

C'est moi qu' j'ai eu ses p'tits nichons !


Et l'premier qui viendra y voir

Je l'descendrais comm' un' bourrique


Ou je l'saign'rai comme un cochon.


Jehan Rictus


 partie inférieure 


Mignon (Elle ne croyait pas)


I

Elle me croyait pas en sa candeur naïve.

Que l'amour innocent qui dormait dans son coeur.

Pût se changer un jour en une ardeur plus vite.

Et troubler à jamais son rêve de bonheur.


II

C'est en vain que j'attends un aveu de sa bouche.

Je veux connaître enfin le secret de son coeur.

Mon regard 'lintimide et ma voix l'effarouche.

Un mot fait trouver son âme et fait couler ces pleurs.


Refrain

Pour rendre à la fleur épuisée

Sa fraicheur, son éclat vermeil.

Oh ! oh. oh ! printemps donne lui.

Donne lui ta goutte de rosée.

Oh ! oh ! Mon coeur t'aime lui.

Donne lui ton rayon de soleil.


 page de droite 

85/

La visite médicale

 personnage de gauche:  Suis malaaaaaade M'sieur le major.


Fait le 25 Juillet 1911.

Ordre du Jour 57

missing

Transcription saved

 page de gauche 

84/

 partie gauche 

T'y pass'ras comme à ton baptême.

J' te veux, j' te tiens, j' t'aurai quand même

N'chial' pasa, n'queul' pas, j' vas t'écraser.


Oh! Môme à moi ... Je t'aim ! Je t'aime !

...................................................................

Dis. Môm' maint'nant qu' t'es affranchie

Tu m' rest'ras toujours, tu le jures ?

Mais rappell'-toi qu' c'est pour la vie.


C'est drôl', malgré tout, j' suis pas sur

J' suis jaloux, j'ai un' boul' qui m' serre ;

T'es trop bath pour  mézig , vois-tu.

missing en c' moment, malgré l'plaisir,

Si j' me méfiais pas qu' tu m' charries,

Ben, j' laiss'rais pisser ma misère,

Comme un loupiot qu'on à battu.


V'là la missing, on allum' les gaz.

Faut nous s'couer, Môme, allons-nous en,

Et gare à la première occase


 partie droite 

De n'pas t'trotter comme un  bécan .


Enfin en attendant, ça y est.

On est  sirés , on est mariés ;

On peut rien fair' contre l'amour :

Tu viens ? R'montons vers le faubourg

En nous bécotant l' long d' la route.


J'ai envie d'gueuler à tout l'monde

En passant le long des boutiques :

Venez, sieurs dam's, démissing ce soir

C'te p'tit' Môm' que v'là c'est ma blonde ;

C'est moi qu' j'ai eu ses p'tits nichons !


Et l'premier qui viendra y voir

Je l'descendrais comm' un' bourrique


Ou je l'saign'rai comme un cochon.


Jehan Rictus


 partie inférieure 


Mignon (Elle ne croyait pas)


I

Elle me croyait pas en sa candeur naïve.

Que l'amour innocent qui dormait dans son coeur.

Pût se changer un jour en une ardeur plus vite.

Et troubler à jamais son rêve de bonheur.


II

C'est en vain que j'attends un aveu de sa bouche.

Je veux connaître enfin le secret de son coeur.

Mon regard 'lintimide et ma voix l'effarouche.

Un mot fait trouver son âme et fait couler ces pleurs.


Refrain

Pour rendre à la fleur épuisée

Sa fraicheur, son éclat vermeil.

Oh ! oh. oh ! printemps donne lui.

Donne lui ta goutte de rosée.

Oh ! oh ! Mon coeur t'aime lui.

Donne lui ton rayon de soleil.


 page de droite 

85/

La visite médicale

 personnage de gauche:  Suis malaaaaaade M'sieur le major.


Fait le 25 Juillet 1911.

Ordre du Jour 57

missing


Transcription history
  • July 13, 2017 13:44:59 François Aubrée

     page de gauche 

    84/

     partie gauche 

    T'y pass'ras comme à ton baptême.

    J' te veux, j' te tiens, j' t'aurai quand même

    N'chial' pasa, n'queul' pas, j' vas t'écraser.


    Oh! Môme à moi ... Je t'aim ! Je t'aime !

    ...................................................................

    Dis. Môm' maint'nant qu' t'es affranchie

    Tu m' rest'ras toujours, tu le jures ?

    Mais rappell'-toi qu' c'est pour la vie.


    C'est drôl', malgré tout, j' suis pas sur

    J' suis jaloux, j'ai un' boul' qui m' serre ;

    T'es trop bath pour  mézig , vois-tu.

    missing en c' moment, malgré l'plaisir,

    Si j' me méfiais pas qu' tu m' charries,

    Ben, j' laiss'rais pisser ma misère,

    Comme un loupiot qu'on à battu.


    V'là la missing, on allum' les gaz.

    Faut nous s'couer, Môme, allons-nous en,

    Et gare à la première occase


     partie droite 

    De n'pas t'trotter comme un  bécan .


    Enfin en attendant, ça y est.

    On est  sirés , on est mariés ;

    On peut rien fair' contre l'amour :

    Tu viens ? R'montons vers le faubourg

    En nous bécotant l' long d' la route.


    J'ai envie d'gueuler à tout l'monde

    En passant le long des boutiques :

    Venez, sieurs dam's, démissing ce soir

    C'te p'tit' Môm' que v'là c'est ma blonde ;

    C'est moi qu' j'ai eu ses p'tits nichons !


    Et l'premier qui viendra y voir

    Je l'descendrais comm' un' bourrique


    Ou je l'saign'rai comme un cochon.


    Jehan Rictus


     partie inférieure 


    Mignon (Elle ne croyait pas)


    I

    Elle me croyait pas en sa candeur naïve.

    Que l'amour innocent qui dormait dans son coeur.

    Pût se changer un jour en une ardeur plus vite.

    Et troubler à jamais son rêve de bonheur.


    II

    C'est en vain que j'attends un aveu de sa bouche.

    Je veux connaître enfin le secret de son coeur.

    Mon regard 'lintimide et ma voix l'effarouche.

    Un mot fait trouver son âme et fait couler ces pleurs.


    Refrain

    Pour rendre à la fleur épuisée

    Sa fraicheur, son éclat vermeil.

    Oh ! oh. oh ! printemps donne lui.

    Donne lui ta goutte de rosée.

    Oh ! oh ! Mon coeur t'aime lui.

    Donne lui ton rayon de soleil.


     page de droite 

    85/

    La visite médicale

     personnage de gauche:  Suis malaaaaaade M'sieur le major.


    Fait le 25 Juillet 1911.

    Ordre du Jour 57

    missing

  • July 13, 2017 13:42:35 François Aubrée

     page de gauche 

    84/

     partie gauche 

    T'y pass'ras comme à ton baptême.

    J' te veux, j' te tiens, j' t'aurai quand même

    N'chial' pasa, n'queul' pas, j' vas t'écraser.


    Oh! Môme à moi ... Je t'aim ! Je t'aime !

    ...................................................................

    Dis. Môm' maint'nant qu' t'es affranchie

    Tu m' rest'ras toujours, tu le jures ?

    Mais rappell'-toi qu' c'est pour la vie.


    C'est drôl', malgré tout, j' suis pas sur

    J' suis jaloux, j'ai un' boul' qui m' serre ;

    T'es trop bath pour  mézig , vois-tu.

    missing en c' moment, malgré l'plaisir,

    Si j' me méfiais pas qu' tu m' charries,

    Ben, j' laiss'rais pisser ma misère,

    Comme un loupiot qu'on à battu.


    V'là la missing, on allum' les gaz.

    Faut nous s'couer, Môme, allons-nous en,

    Et gare à la première occase


     partie droite 

    De n'pas t'trotter comme un  bécan .


    Enfin en attendant, ça y est.

    On est  sirés , on est mariés ;

    On peut rien fair' contre l'amour :

    Tu viens ? R'montons vers le faubourg

    En nous bécotant l' long d' la route.


    J'ai envie d'gueuler à tout l'monde

    En passant le long des boutiques :

    Venez, sieurs dam's, démissing ce soir

    C'te p'tit' Môm' que v'là c'est ma blonde ;

    C'est moi qu' j'ai eu ses p'tits nichons !


    Et l'premier qui viendra y voir

    Je l'descendrais comm' un' bourrique


    Ou je l'saign'rai comme un cochon.


    Jehan Rictus


     partie inférieure 


    Mignon (Elle ne croyait pas)


    I

    Elle me croyait pas en sa candeur naïve.

    Que l'amour innocent qui dormait dans son coeur.

    Pût se changer un jour en une ardeur plus vite.

    Et troubler à jamais son rêve de bonheur.


    II

    C'est en vain que j'attends un aveu de sa bouche.

    Je veux connaître enfin le secret de son coeur.

    Mon regard 'lintimide et ma voix l'effarouche.

    Un mot fait trouver son âme et fait couler ces pleurs.


    Refrain

    Pour rendre à la fleur épuisée

    Sa fraicheur, son éclat vermeil.

    Oh ! oh. oh ! printemps donne lui.

    Donne lui ta goutte de rosée.

    Oh ! oh ! Mon coeur t'ame lui.

    Donne lui ton rayon de soleil.


Description

Save description
  • 44.002021359900056||4.184335384375004||

    Gard, France

    ||1
Location(s)
  • Story location Gard, France


ID
9013 / 106420
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Patrick Chapert, son petit-fils
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


July 25, 1911
  • Français

  • Middle East
  • Western Front

  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note