FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 102

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

sera pour vous. Ne l'est-elle 

pas chaque jour d'ailleurs. Et pourquoi 

le serait-elle d'avantage aujourd'hui? Le charme des souvenirs 

passés ; xxx bien plutôt encore 

le doux espoir des joies de l'avenir 

malgré tout, malgré l'éloignement, 

malgré les tristesses présentes, c'est 

le coeur plein de vaillance et 

d'espérance que je franchis le 

seuil de cette nouvelle année. 

Et pourtant c'est un bien 

triste réveil que j'ai eu ce matin. 

Notre pauvre Lieutenant est sérieusement malade. Toute la 

nuit, il a pleuré, divagué, et 

tout à l'heure, M. Tison est arrivé 

page droite

juste à temps pour le recevoir dans 

ses bras au moment où il s'abattait 

en arrière dans une crise nerveuse 

de larmes et de désespoir. Le Docteur 

accouru en hâte décide de l'évacuer 

immédiatement sur Conmercy ; 

il a téléphoné pour qu'on envoie 

une auto d'ambulance. J'ai monté 

à sa chambre ; assis sur son 

lit, à moitié habillé, il se débattait 

refusait qu'on termine sa toilette. 

"Je ne veux pas, je ne veux pas, 

pourquoi m'envoyer en Afrique." 

Et comme le docteur essayait de 

lui faire prendre une potion calmante, 

il l'a repoussé avec horreur - 

en criant "C'est du poison, 

Transcription saved

page gauche

sera pour vous. Ne l'est-elle 

pas chaque jour d'ailleurs. Et pourquoi 

le serait-elle d'avantage aujourd'hui? Le charme des souvenirs 

passés ; xxx bien plutôt encore 

le doux espoir des joies de l'avenir 

malgré tout, malgré l'éloignement, 

malgré les tristesses présentes, c'est 

le coeur plein de vaillance et 

d'espérance que je franchis le 

seuil de cette nouvelle année. 

Et pourtant c'est un bien 

triste réveil que j'ai eu ce matin. 

Notre pauvre Lieutenant est sérieusement malade. Toute la 

nuit, il a pleuré, divagué, et 

tout à l'heure, M. Tison est arrivé 

page droite

juste à temps pour le recevoir dans 

ses bras au moment où il s'abattait 

en arrière dans une crise nerveuse 

de larmes et de désespoir. Le Docteur 

accouru en hâte décide de l'évacuer 

immédiatement sur Conmercy ; 

il a téléphoné pour qu'on envoie 

une auto d'ambulance. J'ai monté 

à sa chambre ; assis sur son 

lit, à moitié habillé, il se débattait 

refusait qu'on termine sa toilette. 

"Je ne veux pas, je ne veux pas, 

pourquoi m'envoyer en Afrique." 

Et comme le docteur essayait de 

lui faire prendre une potion calmante, 

il l'a repoussé avec horreur - 

en criant "C'est du poison, 


Transcription history
  • June 20, 2019 04:32:28 Amy Benson

    page gauche

    sera pour vous. Ne l'est-elle 

    pas chaque jour d'ailleurs. Et pourquoi 

    le serait-elle d'avantage aujourd'hui? Le charme des souvenirs 

    passés ; xxx bien plutôt encore 

    le doux espoir des joies de l'avenir 

    malgré tout, malgré l'éloignement, 

    malgré les tristesses présentes, c'est 

    le coeur plein de vaillance et 

    d'espérance que je franchis le 

    seuil de cette nouvelle année. 

    Et pourtant c'est un bien 

    triste réveil que j'ai eu ce matin. 

    Notre pauvre Lieutenant est sérieusement malade. Toute la 

    nuit, il a pleuré, divagué, et 

    tout à l'heure, M. Tison est arrivé 

    page droite

    juste à temps pour le recevoir dans 

    ses bras au moment où il s'abattait 

    en arrière dans une crise nerveuse 

    de larmes et de désespoir. Le Docteur 

    accouru en hâte décide de l'évacuer 

    immédiatement sur Conmercy ; 

    il a téléphoné pour qu'on envoie 

    une auto d'ambulance. J'ai monté 

    à sa chambre ; assis sur son 

    lit, à moitié habillé, il se débattait 

    refusait qu'on termine sa toilette. 

    "Je ne veux pas, je ne veux pas, 

    pourquoi m'envoyer en Afrique." 

    Et comme le docteur essayait de 

    lui faire prendre une potion calmante, 

    il l'a repoussé avec horreur - 

    en criant "C'est du poison, 


  • June 20, 2019 04:31:20 Amy Benson

    page gauche

    sera pour vous. Ne l'est-elle 

    pas chaque jour d'ailleurs. Et pourquoi 

    le serait-elle d'avantage aujourd'hui? Le charme des souvenirs 

    passés ; xxx bien plutôt encore 

    le doux espoir des joies de l'avenir 

    malgré tout, malgré l'éloignement, 

    malgré les tristesses présentes, c'est 

    le coeur plein de vaillance et 

    d'espérance que je franchis le 

    seuil de cette nouvelle année. 

    Et pourtant c'est un bien 

    triste réveil que j'ai eu ce matin. 

    Notre pauvre Lieutenant est sérieusement malade. Toute la 

    nuit, il a pleuré, divagué, et 

    tout à l'heure, M. Tison est arrivé 

    page droite

    juste à temps pour le recevoir dans 

    ses bras au moment où il s'abattait 

    en arrière dans une crise nerveuse 

    de larmes et de désespoir. Le Docteur 

    accouru en hâte décide de l'évacuer 

    immédiatement sur Conmercy ; 

    il a téléphoné pour qu'on envoie 

    une auto d'ambulance. J'ai monté 

    à sa chambre ; assis sur son 

    lit, à moitié habillé, il se débattait 

    refusait qu'on termine sa toilette. 

    "Je ne veux pas, je ne veux pas, 

    pourquoi m'envoyer en Afrique." 

    Et comme le docteur essayait de 

    lui faire prendre une potion calmante, 

    il l'a repoussé avec horreur - 

    en criant "C'est du poison, 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247862
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


January 1, 1916 – January 1, 1916
Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note