FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 100

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

excessivement pénible, ont tenu  

le front de la Sablière et le poste 

de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

à un violent bombardement. 

Félicitations méritées, et dont je suis 

fier et heureux surtout pour nous pauvres 

bons vieux poilus qui ont été admirables 

de courage de d'endurance. 

31 Décembre 1915 -- Ce matin 

dès mon arrivée au Rapport, 

j'apprends que nous allons perdre 

notre Comment. de Cie qui passe 

au 134e Rt d'missing. C'est moi 

qui suis chargé de lui apporter 

la nouvelle. Aux premiers mots 

ce pauvre M. Boudousquié paraît 

 page droite  

atterré ; son émotion est telle 

que j'en suis presque effrayé et 

me demande si je ne lui ai pas appris 

trop brusquement cette nouvelle. 

Pourtant je crois avoir pris tous les 

ménagements possible. ; pourtant 

aussi, il devait s'y attendre un 

peu en raison de son âge. 

Toujours est-il qu'il pleure comme 

un enfant, et que toute la journée 

il n'a fait qu'aller et venir comme

une âme en peine, s'arrêtant 

brusquement et pleurant la tête entre 

les mains. 

Ce spectacle me navre profondément. 

Qu'est ce donc que cette pauvre machine 

humaine qui se détraque si facilement. 

Transcription saved

page gauche

excessivement pénible, ont tenu  

le front de la Sablière et le poste 

de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

à un violent bombardement. 

Félicitations méritées, et dont je suis 

fier et heureux surtout pour nous pauvres 

bons vieux poilus qui ont été admirables 

de courage de d'endurance. 

31 Décembre 1915 -- Ce matin 

dès mon arrivée au Rapport, 

j'apprends que nous allons perdre 

notre Comment. de Cie qui passe 

au 134e Rt d'missing. C'est moi 

qui suis chargé de lui apporter 

la nouvelle. Aux premiers mots 

ce pauvre M. Boudousquié paraît 

 page droite  

atterré ; son émotion est telle 

que j'en suis presque effrayé et 

me demande si je ne lui ai pas appris 

trop brusquement cette nouvelle. 

Pourtant je crois avoir pris tous les 

ménagements possible. ; pourtant 

aussi, il devait s'y attendre un 

peu en raison de son âge. 

Toujours est-il qu'il pleure comme 

un enfant, et que toute la journée 

il n'a fait qu'aller et venir comme

une âme en peine, s'arrêtant 

brusquement et pleurant la tête entre 

les mains. 

Ce spectacle me navre profondément. 

Qu'est ce donc que cette pauvre machine 

humaine qui se détraque si facilement. 


Transcription history
  • June 20, 2019 04:02:04 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, ont tenu  

    le front de la Sablière et le poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations méritées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

     page droite  

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce donc que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


  • June 9, 2019 02:23:01 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, ont tenu  

    le front de la Sablière et le poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations méritées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

    page droite

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce donc que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


  • June 9, 2019 02:22:10 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, ont tenu  

    le front de la Sablière et le poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations méritées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

    page droite

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce xxx que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


  • June 9, 2019 02:20:21 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, ont tenu  

    le front de la Sablière et a poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations inévitées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

    page droite

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce xxx que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


  • June 9, 2019 02:19:53 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, ont term 

    le front de la Sablière et a poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations inévitées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

    page droite

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce xxx que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


  • June 9, 2019 02:18:48 Amy Benson

    page gauche

    excessivement pénible, outterm 

    le front de la Sablière et a poste 

    de St. Agnant qui étaient soumis journellement 

    à un violent bombardement. 

    Félicitations inévitées, et dont je suis 

    fier et heureux surtout pour nous pauvres 

    bons vieux poilus qui ont été admirables 

    de courage de d'endurance. 

    31 Décembre 1915 -- Ce matin 

    dès mon arrivée au Rapport, 

    j'apprends que nous allons perdre 

    notre Comment. de Cie qui passe 

    au 134e Rt d'missing. C'est moi 

    qui suis chargé de lui apporter 

    la nouvelle. Aux premiers mots 

    ce pauvre M. Boudousquié paraît 

    page droite

    atterré ; son émotion est telle 

    que j'en suis presque effrayé et 

    me demande si je ne lui ai pas appris 

    trop brusquement cette nouvelle. 

    Pourtant je crois avoir pris tous les 

    ménagements possible. ; pourtant 

    aussi, il devait s'y attendre un 

    peu en raison de son âge. 

    Toujours est-il qu'il pleure comme 

    un enfant, et que toute la journée 

    il n'a fait qu'aller et venir comme

    une âme en peine, s'arrêtant 

    brusquement et pleurant la tête entre 

    les mains. 

    Ce spectacle me navre profondément. 

    Qu'est ce xxx que cette pauvre machine 

    humaine qui se détraque si facilement. 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247860
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


December 29, 1915 – December 31, 1915
Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note