FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 80

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

sous l'averse, en silence. Qui connaîtra 

jamais l'humble dévouement 

de ces pauvres héros obscurs de la guerre! 

Sentinelles aux tranchées, le pieds 

dans l'eau dans la boue depuis des 

jours, sous la pluie qui ne veut pas cesser. 

Et ces autres qui vont assurer l'appro 

le ravitaillement des camarades, ployant 

sous la charge, sacs de pain, de pommes 

de terre, fagots de bois, etc... qu'il faut transporter 

de St Agnant au Camp Tourret 

à travers les boyaux, la plaine, sans 

voir à deux pas devant soi. 

Tout à l'heure, j'en voyais une 

escouade passer devant moi, tous 

chargés, comme des mulets, s'acheminant 

sous l'eau, sans plainte, 

page droite

sans murmure et l'un d'eux 

disait un mot que j'ai trouvé épique

"J'allons nous acheminer p'tit à p'tit

Moi je trouve cela aussi beau que 

les vieux grognards du 1er. Empire. 

Vendredi 10... Triste nouvelle 

encore, ce matin au réveil : un homme 

de la 7e Cie. trompé par l'obscurité a 

tiré sur un de ses camarades qui 

circulait d'un poste à l'autre comme 

homme de liaison. Le malheureux 

a été foudroyé et l'autre ... est 

dans un état de désolation, de 

chagrin....

Samedi 11. Les obsèques de la 

malheureux victime ont eu lieu 

ce matin. La cérémonie ; impression 

Transcription saved

page gauche

sous l'averse, en silence. Qui connaîtra 

jamais l'humble dévouement 

de ces pauvres héros obscurs de la guerre! 

Sentinelles aux tranchées, le pieds 

dans l'eau dans la boue depuis des 

jours, sous la pluie qui ne veut pas cesser. 

Et ces autres qui vont assurer l'appro 

le ravitaillement des camarades, ployant 

sous la charge, sacs de pain, de pommes 

de terre, fagots de bois, etc... qu'il faut transporter 

de St Agnant au Camp Tourret 

à travers les boyaux, la plaine, sans 

voir à deux pas devant soi. 

Tout à l'heure, j'en voyais une 

escouade passer devant moi, tous 

chargés, comme des mulets, s'acheminant 

sous l'eau, sans plainte, 

page droite

sans murmure et l'un d'eux 

disait un mot que j'ai trouvé épique

"J'allons nous acheminer p'tit à p'tit

Moi je trouve cela aussi beau que 

les vieux grognards du 1er. Empire. 

Vendredi 10... Triste nouvelle 

encore, ce matin au réveil : un homme 

de la 7e Cie. trompé par l'obscurité a 

tiré sur un de ses camarades qui 

circulait d'un poste à l'autre comme 

homme de liaison. Le malheureux 

a été foudroyé et l'autre ... est 

dans un état de désolation, de 

chagrin....

Samedi 11. Les obsèques de la 

malheureux victime ont eu lieu 

ce matin. La cérémonie ; impression 


Transcription history
  • March 15, 2019 01:19:41 Amy Benson

    page gauche

    sous l'averse, en silence. Qui connaîtra 

    jamais l'humble dévouement 

    de ces pauvres héros obscurs de la guerre! 

    Sentinelles aux tranchées, le pieds 

    dans l'eau dans la boue depuis des 

    jours, sous la pluie qui ne veut pas cesser. 

    Et ces autres qui vont assurer l'appro 

    le ravitaillement des camarades, ployant 

    sous la charge, sacs de pain, de pommes 

    de terre, fagots de bois, etc... qu'il faut transporter 

    de St Agnant au Camp Tourret 

    à travers les boyaux, la plaine, sans 

    voir à deux pas devant soi. 

    Tout à l'heure, j'en voyais une 

    escouade passer devant moi, tous 

    chargés, comme des mulets, s'acheminant 

    sous l'eau, sans plainte, 

    page droite

    sans murmure et l'un d'eux 

    disait un mot que j'ai trouvé épique

    "J'allons nous acheminer p'tit à p'tit

    Moi je trouve cela aussi beau que 

    les vieux grognards du 1er. Empire. 

    Vendredi 10... Triste nouvelle 

    encore, ce matin au réveil : un homme 

    de la 7e Cie. trompé par l'obscurité a 

    tiré sur un de ses camarades qui 

    circulait d'un poste à l'autre comme 

    homme de liaison. Le malheureux 

    a été foudroyé et l'autre ... est 

    dans un état de désolation, de 

    chagrin....

    Samedi 11. Les obsèques de la 

    malheureux victime ont eu lieu 

    ce matin. La cérémonie ; impression 


  • March 15, 2019 01:17:58 Amy Benson

    page gauche

    sous l'averse, en silence. Qui connaîtra 

    jamais l'humble dévouement 

    de ces pauvres héros obscurs de la guerre! 

    Sentinelles aux tranchées, le pieds 

    dans l'eau dans la boue depuis des 

    jours, sous la pluie qui ne veut pas cesser. 

    Et ces autres qui vont assure l'appro 

    le ravitaillement des camarades, ployant 

    sous la charge, sacs de pain, de pommes 

    de terre, fagots de bois, etc... qu'il faut transporter 

    de St Agnant au Camp Tourret 

    à travers les boyaux, la plaine, sans 

    voir à deux pas devant soi. 

    Tout à l'heure, j'en voyais une 

    escouade passer devant moi, tous 

    chargés, comme des mulets, s'acheminant 

    sous l'eau, sans plainte, 

    page droite

    sans murmure et l'un d'eux 

    disait un mot que j'ai trouvé épique

    "J'allons nous acheminer p'tit à p'tit" 

    Moi je trouve cela aussi beau que 

    les vieux grognards du 1er. Empire. 

    Vendredi 10... Triste nouvelle 

    encore, ce matin au réveil : un homme 

    de la 7e Cie. trompé par l'obscurité a 

    tiré sur un de ses camarades qui 

    circulait d'un poste à l'autre comme 

    homme de liaison. Le malheureux 

    a été foudroyé et l'autre ... est 

    dans un état de désolation, de 

    chagrin....

    Samedi 11. Les obsèques de la 

    malheureux victime ont eu lieu 

    ce matin. La cérémonie ; impression 


  • March 15, 2019 01:14:01 Amy Benson

    page gauche

    sous l'averse, en silence. Qui connaîtra 

    jamais l'humble dévouement 

    de ces pauvres héros obscurs de la guerre! 

    Sentinelles aux tranchées, le pieds 

    dans l'eau dans la boue depuis des 

    jours, sous la pluie qui ne veut pas cesser. 

    Et ces autres qui vont assure l'appro 

    le ravitaillement des camarades, ployant 

    sous la charge, sacs de pain, de pommes 

    de terre, fagots de bois, etc... qu'il faut transporter 

    de St Agnant au Camp Tourret 

    à travers les boyaux, la plaine, sans 

    voir à deux pas devant soi. 

    Tout à l'heure, j'en voyais une 

    escouade passer devant moi, tous 

    chargés, comme des mulets, s'acheminant 

    sous l'eau, sans plainte, 

    page droite

    sans murmure et l'un d'eux 

    disait un mot que j'ai trouvé épique

    "J'allons nous acheminer p'tit à p'tit" 

    Moi je trouve cela aussi beau que 

    les vieux grognards du 1er. Empire. 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247840
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note