FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 68

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

left page

Le commandant répond que nous 

sommes aux ordres du Génie et que 

nous ne devons pas bouger tant que lui-

même n'aura pas donné l'ordre de se 

replier. 

5 heures du soir. La Compagnie vient

de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

a reu un éclat d'obus sur la visière de 

son képi. Il paraît qu'ils ont été 

remarquables de sang-froid tous ces 

braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

de panique. Entre chaque obus, ils 

reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

la détonation, chacun s'aplatissait 

dans le fond de la tranchée. 

right page

Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

en arrière. Notre nouveau domicile a grande 

allure extérieurement ; un Véritable Château 

rappelant Versailles (en petit). C'est le Quartier 

Berchery. Intérieurement d'am : la caserne 

tout simplement, longs couloirs sombres, 

escaliers avec astragales en fer bordant les marches 

et sur les quels sonnent toute la journée les diamants 

de nos brodequins. Nous couchons à trois dans 

le bureau, le chef, le Cap.al Fourrier [Caporal Fourrier] et moi, 

et nous avons chacun un petit lit avec des 

draps! C'est vraiment bon quand il y 

a déjà quelque temps qu'on n'en a vu. 

Quel contraste avec notre dernier cantonnement 

Transcription saved

left page

Le commandant répond que nous 

sommes aux ordres du Génie et que 

nous ne devons pas bouger tant que lui-

même n'aura pas donné l'ordre de se 

replier. 

5 heures du soir. La Compagnie vient

de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

a reu un éclat d'obus sur la visière de 

son képi. Il paraît qu'ils ont été 

remarquables de sang-froid tous ces 

braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

de panique. Entre chaque obus, ils 

reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

la détonation, chacun s'aplatissait 

dans le fond de la tranchée. 

right page

Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

en arrière. Notre nouveau domicile a grande 

allure extérieurement ; un Véritable Château 

rappelant Versailles (en petit). C'est le Quartier 

Berchery. Intérieurement d'am : la caserne 

tout simplement, longs couloirs sombres, 

escaliers avec astragales en fer bordant les marches 

et sur les quels sonnent toute la journée les diamants 

de nos brodequins. Nous couchons à trois dans 

le bureau, le chef, le Cap.al Fourrier [Caporal Fourrier] et moi, 

et nous avons chacun un petit lit avec des 

draps! C'est vraiment bon quand il y 

a déjà quelque temps qu'on n'en a vu. 

Quel contraste avec notre dernier cantonnement 


Transcription history
  • January 4, 2019 04:42:06 Amy Benson

    left page

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'aura pas donné l'ordre de se 

    replier. 

    5 heures du soir. La Compagnie vient

    de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

    accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

    a reu un éclat d'obus sur la visière de 

    son képi. Il paraît qu'ils ont été 

    remarquables de sang-froid tous ces 

    braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

    de panique. Entre chaque obus, ils 

    reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

    la détonation, chacun s'aplatissait 

    dans le fond de la tranchée. 

    right page

    Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

    nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

    sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

    tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

    en arrière. Notre nouveau domicile a grande 

    allure extérieurement ; un Véritable Château 

    rappelant Versailles (en petit). C'est le Quartier 

    Berchery. Intérieurement d'am : la caserne 

    tout simplement, longs couloirs sombres, 

    escaliers avec astragales en fer bordant les marches 

    et sur les quels sonnent toute la journée les diamants 

    de nos brodequins. Nous couchons à trois dans 

    le bureau, le chef, le Cap.al Fourrier [Caporal Fourrier] et moi, 

    et nous avons chacun un petit lit avec des 

    draps! C'est vraiment bon quand il y 

    a déjà quelque temps qu'on n'en a vu. 

    Quel contraste avec notre dernier cantonnement 


  • January 4, 2019 04:41:38 Amy Benson

    left page

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'aura pas donné l'ordre de se 

    replier. 

    5 heures du soir. La Compagnie vient

    de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

    accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

    a reu un éclat d'obus sur la visière de 

    son képi. Il paraît qu'ils ont été 

    remarquables de sang-froid tous ces 

    braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

    de panique. Entre chaque obus, ils 

    reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

    la détonation, chacun s'aplatissait 

    dans le fond de la tranchée. 

    right page

    Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

    nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

    sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

    tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

    en arrière. Notre nouveau domicile a grande 

    allure extérieurement ; un Véritable Château 

    rappelant Versailles (en petit). C'est le Quartier 

    Berchery. Intérieusement d'am : la caserne 

    tout simplement, longs couloirs sombres, 

    escaliers avec astragales en fer bordant les marches 

    et sur les quels sonnent toute la journée les diamants 

    de nos brodequins. Nous couchons à trois dans 

    le bureau, le chef, le Cap.al Fourrier [Caporal Fourrier] et moi, 

    et nous avons chacun un petit lit avec des 

    draps! C'est vraiment bon quand il y 

    a déjà quelque temps qu'on n'en a vu. 

    Quel contraste avec notre dernier cantonnement 


  • January 4, 2019 04:36:47 Amy Benson

    left page

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'aura pas donné l'ordre de se 

    replier. 

    5 heures du soir. La Compagnie vient

    de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

    accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

    a reu un éclat d'obus sur la visière de 

    son képi. Il paraît qu'ils ont été 

    remarquables de sang-froid tous ces 

    braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

    de panique. Entre chaque obus, ils 

    reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

    la détonation, chacun s'aplatissait 

    dans le fond de la tranchée. 

    right page

    Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

    nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

    sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

    tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

    en arrière. Notre nouveau domicile a grande 

    allure extérieurement ; un Véritable Château 

    rappelant Versailles (en petit). C'est le Quartier 

    Berchery. 


  • January 4, 2019 04:35:06 Amy Benson

    left page

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'aura pas donné l'ordre de se 

    replier. 

    5 heures du soir. La Compagnie vient

    de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

    accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

    a reu un éclat d'obus sur la visière de 

    son képi. Il paraît qu'ils ont été 

    remarquables de sang-froid tous ces 

    braves gens ; il n'y a pas eu une minute 

    de panique. Entre chaque obus, ils 

    reprenaient leur travail et dès qu'éclatait 

    la détonation, chacun s'aplatissait 

    dans le fond de la tranchée. 

    right page

    Commercy - 22 novembre. Voilà déjà 2 jours que 

    nous avons quitté Pont Sur Meuse et que nous 

    sommes installés ici. Cette fois, c'est la caserne 

    tout à fait et me voici du coup reporté 23 ans 

    en arrière. Notre nouveau domicile a 


  • January 4, 2019 04:29:44 Amy Benson

    left page

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'aura pas donné l'ordre de se 

    replier. 

    5 heures du soir. La Compagnie vient

    de rentrer. Dieu merci! il n'y a aucun 

    accident ; un des hommes, le grand Cabaret, 

    a reu un éclat d'obus sur la visière de 

    son képi. Il paraît qu'ils ont été 

    remarqua


  • January 4, 2019 04:26:45 Amy Benson

    Le commandant répond que nous 

    sommes aux ordres du Génie et que 

    nous ne devons pas bouger tant que lui-

    même n'a


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247828
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note