FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 57

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

splendide là haut. Je ne m'étais pas 

trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

du haut de ce mamelon qui se trouve 

former comme le centre d'une immense 

cuvette, on domine l'horizon à 

des distances incalculables. J'étais seul là 

haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

Le petit village complètement englouti, 

disparu dans les ondulations du

terrain qui semblaient venir battre le 

pied du mamelon comme les vagues de 

la mer battent un roc isolé. Des bandes 

d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

right page

puis repartaient en se dispersant pour 

se reformer plus loin ; quelques uns seulement 

continuaient à monter monter disparaissaient 

dans les nuages. Ainsi parfois le vol de nos pensées 

se précipitant arrivant en foule ; elles sont 

là sous la main, nos allons les saisir ; et 

déjà elles ont fui! C'est en vain qu'on suitxxxx

dans l'espace ; il ne reste qu'un souvenir confus 

des merveilles qu'elle nous firent entrevoir un 

instant. 

.... 3 novembre. Nous allons reprendre 

la route encore une fois. Nous partirons 

tout à l'heure à midi 30. Déjà nos paquets 

sont faits. Adieu nos hôtes d'un jour. Je suis 

sûr qu'aucun de nous n'oubliera notre cordial 

accueil, votre bonne humeur. Ce sont choses 

si précieuses pour les pauvres pélerins que 

Transcription saved

déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

splendide là haut. Je ne m'étais pas 

trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

du haut de ce mamelon qui se trouve 

former comme le centre d'une immense 

cuvette, on domine l'horizon à 

des distances incalculables. J'étais seul là 

haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

Le petit village complètement englouti, 

disparu dans les ondulations du

terrain qui semblaient venir battre le 

pied du mamelon comme les vagues de 

la mer battent un roc isolé. Des bandes 

d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

right page

puis repartaient en se dispersant pour 

se reformer plus loin ; quelques uns seulement 

continuaient à monter monter disparaissaient 

dans les nuages. Ainsi parfois le vol de nos pensées 

se précipitant arrivant en foule ; elles sont 

là sous la main, nos allons les saisir ; et 

déjà elles ont fui! C'est en vain qu'on suitxxxx

dans l'espace ; il ne reste qu'un souvenir confus 

des merveilles qu'elle nous firent entrevoir un 

instant. 

.... 3 novembre. Nous allons reprendre 

la route encore une fois. Nous partirons 

tout à l'heure à midi 30. Déjà nos paquets 

sont faits. Adieu nos hôtes d'un jour. Je suis 

sûr qu'aucun de nous n'oubliera notre cordial 

accueil, votre bonne humeur. Ce sont choses 

si précieuses pour les pauvres pélerins que 


Transcription history
  • December 21, 2018 19:14:42 Amy Benson

    déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

    me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

    splendide là haut. Je ne m'étais pas 

    trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

    du haut de ce mamelon qui se trouve 

    former comme le centre d'une immense 

    cuvette, on domine l'horizon à 

    des distances incalculables. J'étais seul là 

    haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

    Le petit village complètement englouti, 

    disparu dans les ondulations du

    terrain qui semblaient venir battre le 

    pied du mamelon comme les vagues de 

    la mer battent un roc isolé. Des bandes 

    d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

    du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

    de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

    right page

    puis repartaient en se dispersant pour 

    se reformer plus loin ; quelques uns seulement 

    continuaient à monter monter disparaissaient 

    dans les nuages. Ainsi parfois le vol de nos pensées 

    se précipitant arrivant en foule ; elles sont 

    là sous la main, nos allons les saisir ; et 

    déjà elles ont fui! C'est en vain qu'on suitxxxx

    dans l'espace ; il ne reste qu'un souvenir confus 

    des merveilles qu'elle nous firent entrevoir un 

    instant. 

    .... 3 novembre. Nous allons reprendre 

    la route encore une fois. Nous partirons 

    tout à l'heure à midi 30. Déjà nos paquets 

    sont faits. Adieu nos hôtes d'un jour. Je suis 

    sûr qu'aucun de nous n'oubliera notre cordial 

    accueil, votre bonne humeur. Ce sont choses 

    si précieuses pour les pauvres pélerins que 


  • December 21, 2018 19:14:35 Amy Benson

    déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

    me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

    splendide là haut. Je ne m'étais pas 

    trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

    du haut de ce mamelon qui se trouve 

    former comme le centre d'une immense 

    cuvette, on domine l'horizon à 

    des distances incalculables. J'étais seul là 

    haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

    Le petit village complètement englouti, 

    disparu dans les ondulations du

    terrain qui semblaient venir battre le 

    pied du mamelon comme les vagues de 

    la mer battent un roc isolé. Des bandes 

    d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

    du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

    de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

    right page

    puis repartaient en se dispersant pour 

    se reformer plus loin ; quelques uns seulement 

    continuaient à monter monter disparaissaient 

    dans les nuages. Ainsi parfois le vol de nos pensées 

    se précipitant arrivant en foule ; elles sont 

    là sous la main, nos allons les saisir ; et 

    déjà elles ont fui! C'est en vain qu'on suitxxxx

    dans l'espace ; il ne reste qu'un souvenir confus 

    des merveilles qu'elle nous firent entrevoir un 

    instant. 

    .... 3 novembre. Nous allons reprendre 

    la route encore une fois. Nous partirons 

    tout à l'heure à midi 30. Déjà nos paquets 

    sont faits. Adieu nos hôtes d'un jour. Je suis 

    sûr qu'aucun de nous n'oubliera notre cordial 

    accueil, votre bonne humeur. Ce sont choses 

    si précieuses pour les pauvres pélerins quee 


  • December 21, 2018 19:11:57 Amy Benson

    déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

    me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

    splendide là haut. Je ne m'étais pas 

    trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

    du haut de ce mamelon qui se trouve 

    former comme le centre d'une immense 

    cuvette, on domine l'horizon à 

    des distances incalculables. J'étais seul là 

    haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

    Le petit village complètement englouti, 

    disparu dans les ondulations du

    terrain qui semblaient venir battre le 

    pied du mamelon comme les vagues de 

    la mer battent un roc isolé. Des bandes 

    d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

    du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

    de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

    right page

    puis repartaient en se dispersant pour 

    se reformer plus loin ; quelques uns seulement 

    continuaient à monter monter disparaissaient 

    dans les nuages. Ainsi parfois le vol de nos pensées 

    se précipitant arrivant en foule ; elles sont 

    là sous la main, nos allons les saisir ; et 

    déjà elles ont fui! C'est en vain qu'on suitxxxx

    dans l'espace ; il ne reste qu'un souvenir confus 

    des merveilles qu'elle nous firent entrevoir un 

    instant. 

    .... 3 novembre. Nous allons 


  • December 21, 2018 19:06:47 Amy Benson

    déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

    me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

    splendide là haut. Je ne m'étais pas 

    trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

    du haut de ce mamelon qui se trouve 

    former comme le centre d'une immense 

    cuvette, on domine l'horizon à 

    des distances incalculables. J'étais seul là 

    haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

    Le petit village complètement englouti, 

    disparu dans les ondulations du

    terrain qui semblaient venir battre le 

    pied du mamelon comme les vagues de 

    la mer battent un roc isolé. Des bandes 

    d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

    du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

    de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 

    right page



  • December 21, 2018 19:05:41 Amy Benson

    déjà trop loin pour revenir, et la curiosité 

    me prenait : je soupçonnais un coup d'oeil 

    splendide là haut. Je ne m'étais pas 

    trompé ; c'est vraiment merveilleux. 

    du haut de ce mamelon qui se trouve 

    former comme le centre d'une immense 

    cuvette, on domine l'horizon à 

    des distances incalculables. J'étais seul là 

    haut ; il soufflait un vent d'est terrible. 

    Le petit village complètement englouti, 

    disparu dans les ondulations du

    terrain qui semblaient venir battre le 

    pied du mamelon comme les vagues de 

    la mer battent un roc isolé. Des bandes 

    d'oiseaux accouraient en masse des profondeurs 

    du ciel, rasaient le sol entre les vagues 

    de terre, pressé, serrés les uns contre les autres ; 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247817
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note