FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 54

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

left page

blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

champs le paysage devient délicieux, tout 

argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

et roux. Nous allons bon train car il faut 

rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

minutes, le temps au Lieut. Chatellier d'indiquer 

son cantonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

Une belette me file entre les jambes, disparaît dans 

un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

par les mulots ici, comme à Velaine, comme à

Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit, 

devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

route le cimetière dévanté par les obus, les 

right page

tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brèche 

formidable à l'angle du mur. 

Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

de trouver une grande ferme où pourra loger 

toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

moi et qui nous servira en même temps de 

bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

le tout groupé sur en espace de 200 mètres.

... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

cuisine roulante tout cela trouve son coin 

et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil


Transcription saved

left page

blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

champs le paysage devient délicieux, tout 

argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

et roux. Nous allons bon train car il faut 

rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

minutes, le temps au Lieut. Chatellier d'indiquer 

son cantonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

Une belette me file entre les jambes, disparaît dans 

un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

par les mulots ici, comme à Velaine, comme à

Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit, 

devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

route le cimetière dévanté par les obus, les 

right page

tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brèche 

formidable à l'angle du mur. 

Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

de trouver une grande ferme où pourra loger 

toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

moi et qui nous servira en même temps de 

bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

le tout groupé sur en espace de 200 mètres.

... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

cuisine roulante tout cela trouve son coin 

et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil



Transcription history
  • December 20, 2018 02:22:39 Amy Benson

    left page

    blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

    champs le paysage devient délicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Lieut. Chatellier d'indiquer 

    son cantonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belette me file entre les jambes, disparaît dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à Velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit, 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 

    right page

    tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brèche 

    formidable à l'angle du mur. 

    Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

    cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

    avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

    peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

    de trouver une grande ferme où pourra loger 

    toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

    les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

    moi et qui nous servira en même temps de 

    bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

    le tout groupé sur en espace de 200 mètres.

    ... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

    à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

    cuisine roulante tout cela trouve son coin 

    et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

    en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil



  • December 20, 2018 02:22:11 Amy Benson

    left page

    blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

    champs le paysage devient délicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Lieut. Chatellier d'indiquer 

    son cantonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belette me file entre les jambes, disparaît dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à Velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit, 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 

    right page

    tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brèche 

    formidable à l'angle du mur. 

    Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

    cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

    avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

    peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

    de trouver une grande ferme où pourra loger 

    toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

    les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

    moi et qui nous servira en même temps de 

    bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

    le tout groupé sur en espace de 200 métres.

    ... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

    à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

    cuisine roulante tout cela trouve son coin 

    et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

    en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil



  • December 20, 2018 02:17:31 Amy Benson

    left page

    blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

    champs le paysage devient délicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Lieut. Chatellier d'indiquer 

    son cantonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belitte me file entre les jambes, disparaît dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à Velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit, 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 

    right page

    tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brêche 

    formidable à l'angle du mur. 

    Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

    cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

    avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

    peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

    de trouver une grande ferme où pourra loger 

    toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

    les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

    moi et qui nous servira en même temps de 

    bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

    le tout groupé sur en espace de 200 métres.

    ... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

    à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

    cuisine roulante tout cela trouve son coin 

    et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

    en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil



  • December 20, 2018 02:15:05 Amy Benson

    left page

    blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

    champs le paysage devient délicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Leut. Chatellier d'indiquer 

    son contonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belitte me file entre les jambes, disparaît dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 

    right page

    tombes culbutées ; l'un d'eux a fait une brêche 

    formidable à l'angle du mur. 

    Le Lieut. Chateillier nous indique nos secteurs de 

    cantonnements et tout de suite au travail. Nous 

    avons juste 3/4 d'heure pour nous retourner. C'est 

    peu, il faut faire vite. Dieu merci! J'ai la chance 

    de trouver une grande ferme où pourra loger 

    toute la compagnie. J'ai deux chambres pour 

    les officiers, une pour l'adjudt. Sergt. major et

    moi et qui nous servira en même temps de 

    bureau ; mes chevaux aussi sont casés - et 

    le tout groupé sur en espace de 200 métres.

    ... La colonne arrive. J'amène tout le monde 

    à sa place ; hommes, chevaux, voiture 

    cuisine roulante tout cela trouve son coin 

    et c'est l'animation habituelle de ces arrivées 

    en pays inconnues. Aujourd'hui encore le soleil



  • December 20, 2018 02:08:05 Amy Benson

    left page

    blanc et tout de suite. Sortis de Velaine, à travers

    champs le paysage devient délicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Leut. Chatellier d'indiquer 

    son contonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belitte me file entre les jambes, disparaît dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume s'épaissit 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 


  • December 20, 2018 02:04:24 Amy Benson

    left page

    blanc et tout desuite. Sortis de Velaine, a travers

    champs le paysage devient delicieux, tout 

    argenté avec des notes charmantes d'or, vert 

    et roux. Nous allons bon train car il faut 

    rattraper le temps perdu ; mais je me fatigue pas 

    ce matin. Le spectacle m'enchante et mon collègue 

    Schmitt est comme moi. Un arrêt de dix 

    minutes, le temps au Leut. Chatellier d'indiquer 

    son contonnement à la 10e Cie. forme de Varincourt. 

    Une belitte me file entre les jambes, disparait dans 

    un trou et ressort dix mètres plus loin tenant 

    fièrement un mulot. Car hélas, le pays et ravagé 

    par les mulots ici, comme à velaine, comme à

    Cereueil. Varincourt dépassé, la brume d'épaissit 

    devient presque brouillard. Ce qui ne nous empêche 

    pas de voir avant d'arriver à Seichamps sur la 

    route le cimetière dévanté par les obus, les 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247814
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note