FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 52

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

left page

sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

A gauche et dominant les autres un bel arbre 

dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

Les coqs chantent et se répondent de loin

en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

le canon tonne par instants ----

------ Vendredi 29octobre - On nous 

donne un nouveau Commandant de Compagnie 

M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

se lèvent en toute hâte ; il faut faire les sacs, rouler les couvertures ; 

dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

right page

s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

que domine par moments la voix des chefs de

Section qui exigent tout le campement. Déjà les 

Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

le Caporal m'éclaire avec un falot décroché à l'écurie. Il ne 

manque personne ; mais il n'en est pas de même des marmites 

et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver à

Transcription saved

left page

sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

A gauche et dominant les autres un bel arbre 

dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

Les coqs chantent et se répondent de loin

en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

le canon tonne par instants ----

------ Vendredi 29octobre - On nous 

donne un nouveau Commandant de Compagnie 

M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

se lèvent en toute hâte ; il faut faire les sacs, rouler les couvertures ; 

dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

right page

s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

que domine par moments la voix des chefs de

Section qui exigent tout le campement. Déjà les 

Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

le Caporal m'éclaire avec un falot décroché à l'écurie. Il ne 

manque personne ; mais il n'en est pas de même des marmites 

et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver à


Transcription history
  • December 20, 2018 01:48:12 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les sacs, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

    que domine par moments la voix des chefs de

    Section qui exigent tout le campement. Déjà les 

    Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

    est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

    le Caporal m'éclaire avec un falot décroché à l'écurie. Il ne 

    manque personne ; mais il n'en est pas de même des marmites 

    et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

    Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

    Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver à


  • December 16, 2018 17:26:58 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les sacs, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

    que domine part moments la voix des chefs de

    Section qui exigent tout le campement. Deja les 

    Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

    est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

    le Caporal m'eclaire avec un falot decroche a l'ecurie. Il ne 

    manque personne ; mais il n'en est pas de meme des marmites 

    et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

    Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

    Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver a


  • December 16, 2018 17:26:21 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les sacs, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

    que domine part moments la voix des chefs de

    Section qui exigent tout le campement. Deja les 

    Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

    est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

    le Caporal m'eclaire avec un falot decrochet a l'ecurie. Il ne 

    manque personne ; mais il n'en est pas de meme des marmites 

    et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

    Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

    Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver a


  • December 16, 2018 17:04:18 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes , rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

    que domine part moments la voix des chefs de

    Section qui exigent tout le campement. Deja les 

    Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

    est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

    le Caporal m'eclaire avec un falot decrochet a l'ecurie. Il ne 

    manque personne ; mais il n'en est pas de meme des marmites 

    et des plats et des seaux. Le S. Lieut. exige l'appel du Campement. 

    Allors les chefs de Section faites l'appel. Le brave 

    Marcel fouille dans toutes ses poches et ne peut arriver a


  • December 16, 2018 17:01:46 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes , rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 

    que domine part moments la voix des chefs de

    Section qui exigent tout le campement. Deja les 

    Compagnies d'alignent dans la rue. Avec le lieutenant 

    est le Sous Lieut[enant]. Je passe devant les rangs pour faire l'appel. Coulon 

    le Caporal m'eclaire avec un 


  • December 16, 2018 16:58:50 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes , rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse en silence dans la fièvre et l'émotion, se demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce soir, on a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 


  • December 16, 2018 16:55:12 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes , rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés chacun 

    right page

    s'empresse le silence dans la fièvre et l'émotion, de demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce lois, ou a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 


  • December 16, 2018 16:51:08 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un pin

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqueé Lieutenant à la 12e - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés

    right page

    s'empresse le silence dans la fièvre et l'émotion, de demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce lois, ou a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 


  • December 16, 2018 01:01:58 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un xxx

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqué Lieutenant à la XXa - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés

    right page

    s'empresse le silence dans la fièvre et l'émotion, de demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce lois, ou a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il faut les marmites, les plats, les seaux.  on les réclame 

    il les faut, il les faut. Ce sont des disputes à voix basse 


  • December 16, 2018 00:58:58 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un xxx

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqué Lieutenant à la XXa - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés

    right page

    s'empresse le silence dans la fievre et l'émotion, de demandent

    si c'est le départ réel ou un simple exercice. Justement 

    ce lois, ou a parlé de départ tout prochain. Si c'est bien cela 

    on ne veut rien oublier, rien laisser et c'est un problème 

    pour caser tout cela. Ses pauvres cuisiniers qui ont préparé 

    le café pour demain ne veulent pas le jeter et pourtant 

    il 



  • December 16, 2018 00:53:32 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un xxx

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqué Lieutenant à la XXa - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 

    ---10 heures du soir - Nous venons d'avoir 

    chanet, à 8 heures 1/2 alerte. Les hommes déjà couché, 

    se lèvent en toute hâte ; il faut faire les laes, rouler les couvertures ; 

    dans la nuit noire, c'est une allée et venue de gens affairés

    right page

    sklj



  • December 16, 2018 00:49:18 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un xxx

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche et dominant les autres un bel arbre 

    dont le feuillage tout doré frissonne à la brise matinale 

    Les coqs chantent et se répondent de loin

    en loin ; l'heure sonne à la petite église sans 

    clocher - Au fond tout là bas dans la brume 

    le canon tonne par instants ----

    ------ Vendredi 29octobre - On nous 

    donne un nouveau Commandant de Compagnie 

    M. Boudousqué Lieutenant à la XXa - provisoirement, 

    sans doute, jusqu'au retour de Notre Capitaine. 

    Il prend dès ce soir le Commandement de la Compagnie. 



  • December 15, 2018 17:48:36 Amy Benson

    left page

    sur le ciel gris avec de loin en loin un xxx

    s'enlevant en valeur sur les derniers plans bleutés.

    A gauche 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247812
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note