FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 41

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

 page gauche 

1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

du Bataillon nous a réunis pour nous faire

les demonstrations relatives à l'emploi de

ce masque et tout le monde doit en

connaître le maniment de façon à pouvoir

l'employer au premier besoin.

C'est dailleurs très simple et, parait-il,

très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

pas d'avoir cela sur la figure, et celui

qui, sans être prévenu, se trouverait en

face d'une bande de poilus ainsi masqués

aurait une impression plutôt pénible.

   -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

après midi, notre Commander de Cie

s'est trouvé malade au retour du

travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

 page droite 

Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

est sérieusement malade. Ce matin

une note de la Brigade le demandait

à  Moisee  où il était appelé pour

diriger un Centre d'instruction. Une auto

devait venir le prendre pour l'y conduire.

Il s'est levé dans cette intention, mail il

a dû se recoucher presqu'aussitôt et

ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

d'une facon inquiétante -

Jeudi 15 - Le médécin chef est venu

et a décidé son transport d'urgence dans

un hôpital. En conséquence une auto

de la Croix Rouge est venue le prendre

ce soir. Il est parti accompagné de

l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il



Transcription saved

 page gauche 

1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

du Bataillon nous a réunis pour nous faire

les demonstrations relatives à l'emploi de

ce masque et tout le monde doit en

connaître le maniment de façon à pouvoir

l'employer au premier besoin.

C'est dailleurs très simple et, parait-il,

très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

pas d'avoir cela sur la figure, et celui

qui, sans être prévenu, se trouverait en

face d'une bande de poilus ainsi masqués

aurait une impression plutôt pénible.

   -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

après midi, notre Commander de Cie

s'est trouvé malade au retour du

travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

 page droite 

Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

est sérieusement malade. Ce matin

une note de la Brigade le demandait

à  Moisee  où il était appelé pour

diriger un Centre d'instruction. Une auto

devait venir le prendre pour l'y conduire.

Il s'est levé dans cette intention, mail il

a dû se recoucher presqu'aussitôt et

ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

d'une facon inquiétante -

Jeudi 15 - Le médécin chef est venu

et a décidé son transport d'urgence dans

un hôpital. En conséquence une auto

de la Croix Rouge est venue le prendre

ce soir. Il est parti accompagné de

l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




Transcription history
  • January 17, 2018 04:06:02 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

    après midi, notre Commander de Cie

    s'est trouvé malade au retour du

    travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est sérieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandait

    à  Moisee  où il était appelé pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est levé dans cette intention, mail il

    a dû se recoucher presqu'aussitôt et

    ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

    d'une facon inquiétante -

    Jeudi 15 - Le médécin chef est venu

    et a décidé son transport d'urgence dans

    un hôpital. En conséquence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagné de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 04:05:52 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

    après midi, notre Commander de Cie

    s'est trouvé malade au retour du

    travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est sérieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandait

    à  Moisee  où il était appelé pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est levé dans cette intention, mail il

    a dû se recoucher presqu'aussitôt et

    ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

    d'une facon inquiétante -

    Jeudi 15 - Le médécin chef est venu

    et a décidé son transport d'urgence dans

    un hôpital. En conséquence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagné de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 04:05:24 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

    après midi, notre Commander de Cie

    s'est trouvé malade au retour du

    travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est sérieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandait

    à  Moisee  où il était appelé pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est levé dans cette intention, mail il

    a dù se recoucher presqu'aussitôt et

    ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

    d'une facon inquiétante -

    Jeudi 15 - Le médécin chef est venu

    et a décidé son transport d'urgence dans

    un hôpital. En conséquence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagné de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 04:05:07 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

    après midi, notre Commander de Cie

    s'est trouvé malade au retour du

    travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est sérieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandait

    à  Moisee  où il était appelé pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est levé dans cette intention, mail il

    a dù se recoucher presqu'aussitôt et

    ce soir, son malaise et sa fièvre augmentent

    d'une facon inquiétante -

    Jeudi 15 - Le médecin chef est venu

    et a décidé son transport d'urgence dans

    un hôpital. En conséquence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagné de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans émotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 03:59:02 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       -- Mardi 13 octobre -- Aujourd'hui

    après midi, notre Commander de Cie

    s'est trouvé malade au retour du

    travail. Il a la fièvre tres forte ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est serieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandant

    a Moisee ou il etait appele pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est leve dans cette intention, mail il

    a du se recoucher presqu'aussitot et

    ce soir, son malaise et sa fievre augment

    d'une facon inquietante -

    Jeudi 15 - Le medecini chef est venu

    et a decide son transport d'urgence dans

    un hopital. En consequence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagne de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans emotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 03:57:44 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs très simple et, parait-il,

    très efficace. En tout cas, ça ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans être prévenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masqués

    aurait une impression plutôt pénible.

       Mardi 13 octobre - Aujourd'hui

    apres midi, notre Commander de Cie

    s'est trouve malade au retour du

    travail. Il a la fievre tres fort ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est serieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandant

    a Moisee ou il etait appele pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est leve dans cette intention, mail il

    a du se recoucher presqu'aussitot et

    ce soir, son malaise et sa fievre augment

    d'une facon inquietante -

    Jeudi 15 - Le medecini chef est venu

    et a decide son transport d'urgence dans

    un hopital. En consequence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagne de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans emotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 03:54:49 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    é è  ê à â á ô ç î ù û

    1915 à chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le médécin major

    du Bataillon nous a réunis pour nous faire

    les demonstrations relatives à l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    connaître le maniment de façon à pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs tres simple et, parait-il,

    tres efficace. En tout cas, ca ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans etre prevenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masques

    aurait une impression plutot penible.

       Mardi 13 octobre - Aujourd'hui

    apres midi, notre Commander de Cie

    s'est trouve malade au retour du

    travail. Il a la fievre tres fort ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est serieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandant

    a Moisee ou il etait appele pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est leve dans cette intention, mail il

    a du se recoucher presqu'aussitot et

    ce soir, son malaise et sa fievre augment

    d'une facon inquietante -

    Jeudi 15 - Le medecini chef est venu

    et a decide son transport d'urgence dans

    un hopital. En consequence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagne de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans emotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 03:39:54 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    1915 a chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le medecin major

    du Bataillon nous a reunis pour nous faire

    les demonstrations relatives a l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    cormaitre le maniment de facon a pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs tres simple et, parait-il,

    tres efficace. En tout cas, ca ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans etre prevenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masques

    aurait une impression plutot penible.

       Mardi 13 octobre - Aujourd'hui

    apres midi, notre Commander de Cie

    s'est trouve malade au retour du

    travail. Il a la fievre tres fort ce soir.

     page droite 

    Mecredi 14 - Notre pauvre Lieutenant

    est serieusement malade. Ce matin

    une note de la Brigade le demandant

    a Moisee ou il etait appele pour

    diriger un Centre d'instruction. Une auto

    devait venir le prendre pour l'y conduire.

    Il s'est leve dans cette intention, mail il

    a du se recoucher presqu'aussitot et

    ce soir, son malaise et sa fievre augment

    d'une facon inquietante -

    Jeudi 15 - Le medecini chef est venu

    et a decide son transport d'urgence dans

    un hopital. En consequence une auto

    de la Croix Rouge est venue le prendre

    ce soir. Il est parti accompagne de

    l'infirmier. Ce n'est pas sans emotion

    que nous l'avons vu dans le court trajet qu'il




  • January 17, 2018 03:35:08 Thomas A. Lingner

     page gauche 

    1915 a chargeur, pourvus aussi du masque

    contre les gaz asphyxiants. Le medecin major

    du Bataillon nous a reunis pour nous faire

    les demonstrations relatives a l'emploi de

    ce masque et tout le monde doit en

    cormaitre le maniment de facon a pouvoir

    l'employer au premier besoin.

    C'est dailleurs tres simple et, parait-il,

    tres efficace. En tout cas, ca ne nous embellit

    pas d'avoir cela sur la figure, et celui

    qui, sans etre prevenu, se trouverait en

    face d'une bande de poilus ainsi masques

    aurait une impression plutot penible.

       Mardi 13 octobre - Aujourd'hui

    apres midi, notre Commander de Cie

    s'est trouve malade au retour du

    travail. Il a la fievre tres fort ce soir.



Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247801
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note