FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 28

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

de détonations formidables ; par instants 

très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

Décidément, décidément, nous ne sommes 

pas loins du front cette fois. 

Au moment où nous allions nous 

coucher arrive un order : xxx demain 

matin sur Corcy une équipe de douze 

travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira,

mission de confiance. 

10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 

page droite

----- Jeudi matin. Nous partons! 

Hier soir 11 heures 1/2, nous dormions profondément. 

Coups de poing répétés à la porte 

de la crèche. Douveneau ouvre la porte ; 

l'eau tombe à plaisir et les deux pauvres 

cyclistes du Baton entrent crottés et ruisselants 

de pluie. A moitié endormis encore, 

nous entendons qu'ils parlent de départ. 

Vite, il faut sauter du lit. Non ce n'est 

pas le départ sur l'ordre l'heure, mais 

c'est l'order des se tenir tout prêts à partir 

au premier signal. L'ordre copié, émargé, 

communiqué aux officiers, nous 

nous recouchons ; mais le sommeil ne 

veut pas venir que très tard au matin 

alors qu'il est temps de se lever. 

Et maintenant nous sommes tout prêts. 

Transcription saved

page gauche

de détonations formidables ; par instants 

très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

Décidément, décidément, nous ne sommes 

pas loins du front cette fois. 

Au moment où nous allions nous 

coucher arrive un order : xxx demain 

matin sur Corcy une équipe de douze 

travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira,

mission de confiance. 

10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 

page droite

----- Jeudi matin. Nous partons! 

Hier soir 11 heures 1/2, nous dormions profondément. 

Coups de poing répétés à la porte 

de la crèche. Douveneau ouvre la porte ; 

l'eau tombe à plaisir et les deux pauvres 

cyclistes du Baton entrent crottés et ruisselants 

de pluie. A moitié endormis encore, 

nous entendons qu'ils parlent de départ. 

Vite, il faut sauter du lit. Non ce n'est 

pas le départ sur l'ordre l'heure, mais 

c'est l'order des se tenir tout prêts à partir 

au premier signal. L'ordre copié, émargé, 

communiqué aux officiers, nous 

nous recouchons ; mais le sommeil ne 

veut pas venir que très tard au matin 

alors qu'il est temps de se lever. 

Et maintenant nous sommes tout prêts. 


Transcription history
  • February 2, 2019 02:05:59 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

    agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

    la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

    je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

    ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

    qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

    matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira,

    mission de confiance. 

    10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 

    page droite

    ----- Jeudi matin. Nous partons! 

    Hier soir 11 heures 1/2, nous dormions profondément. 

    Coups de poing répétés à la porte 

    de la crèche. Douveneau ouvre la porte ; 

    l'eau tombe à plaisir et les deux pauvres 

    cyclistes du Baton entrent crottés et ruisselants 

    de pluie. A moitié endormis encore, 

    nous entendons qu'ils parlent de départ. 

    Vite, il faut sauter du lit. Non ce n'est 

    pas le départ sur l'ordre l'heure, mais 

    c'est l'order des se tenir tout prêts à partir 

    au premier signal. L'ordre copié, émargé, 

    communiqué aux officiers, nous 

    nous recouchons ; mais le sommeil ne 

    veut pas venir que très tard au matin 

    alors qu'il est temps de se lever. 

    Et maintenant nous sommes tout prêts. 


  • February 2, 2019 02:02:18 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

    agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

    la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

    je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

    ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

    qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

    matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira, mission de confiance. 

    10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 

    page droite

    ----- Jeudi matin. Nous partons! 

    Hier soir 11 heures 1/2, nous dormions profondément. 

    Coups de poing répétés à la porte 

    de la crèche. Douveneau ouvre la porte ; 

    l'eau tombe à plaisir et les deux pauvres 

    cyclistes du Baton entrent crottés et ruisselants 

    de pluie. A moitié endormis encore, 

    nous entendons qu'ils parlent de départ. 

    Vite, il faut sauter du lit. Non ce n'est 

    pas le départ sur l'ordre l'heure, mais 

    c'est l'order des se tenir tout prêts à partir 

    au premier signal. L'ordre copié, llad

    communique aux officiers, nous 

    nous recouchons ; mais le sommeil ne 

    veut pas venir que très tard au matin 

    alors qu'il est temps de se lever. 

    Et maintenant sommes tout prêts. 


  • February 2, 2019 01:58:32 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

    agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

    la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

    je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

    ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

    qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

    matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira, mission de confiance. 

    10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 

    page droite

    ----- Jeudi matin. Nous partons! 

    Hier soir 11 heures 1/2, nous dormions profondément. 

    Coups de poing répétés à la porte 

    de la crèche. Douveneau ouvre la porte ; 

    l'eau tombe à plaisir et les deux pauvres 

    gelistes du Baton entrent crottés et ruisselants 

    de pluie. A moitié endormis encore, 

    nous entendons qu'ils parlent de départ. 

    Vite, il faut sauter du lit. Non ce n'est 

    pas le départ sur l'ordre l'heure, mais 

    c'est l'order des se tenir tout prêts à partir 

    au premier signal. L'ordre copié, llad

    communique aux officiers, nous 

    nous recouchons ; mais le sommeil ne 

    veut pas venir que très tard au matin 

    alors qu'il est temps de se lever. 

    Et maintenant sommes tout prêts. 


  • February 2, 2019 01:52:52 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à Corcy à 7 heures. Une équipe de travailleurs 

    agricoles! Je me demande si je rêve. Non, 

    la réalité, c'est le canon, les mitrailleuses 

    je ne rêve pas. En attendant il a fallu choisir 

    ces hommes, les réveiller pour les prévenir et 

    qu'ils fassent leur sac tout prêts pour demain 

    matin. C'est notre vieux Brissard qui les conduira, mission de confiance. 

    10 heures. J'éteins la lampe ; bonsoir chef major 


  • February 2, 2019 01:48:13 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à 7 heures 


  • February 2, 2019 01:48:01 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : xxxx demain 

    matin sur Corcy une équipe de douze 

    travailleurs agricoles! Ces hommes devront être 

    rendus à 7 heures 


  • February 2, 2019 01:46:40 Amy Benson

    page gauche

    de détonations formidables ; par instants 

    très distinctement le tac tac tac des mitrailleuses. 

    Décidément, décidément, nous ne sommes 

    pas loins du front cette fois. 

    Au moment où nous allions nous 

    coucher arrive un order : 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247788
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


September 29, 1915 – September 30, 1915
Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note