FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 12

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

plafond tout est criblé. Et la façade! 

Le petit mur qui porte la grille entourant 

la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

obus, la grille arrachée. Les volets de 

fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

comme des écumoires. 

Notre cantonnement a été laborieux. 

Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

tout recommencer et comme je suis la 

dernière Compie. c'est à peine si 

j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

pays dans une ferme, l'autre dans 

une râperie à 1500 mètres de là. 

page droite

1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

et son ami Salmon en ont déniché deux 

un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

nous empêche pas de devenir à droite, à 

gauche le long du chemin, les petits drapeaux 

qui flottent. Tout à coup le chef du détachement 

commandé "l'arme sur l'épaule, 

présentez armes" comme je suis en queue

je ne vois rien, tout d'abord ; mais tout de

Transcription saved

page gauche

La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

plafond tout est criblé. Et la façade! 

Le petit mur qui porte la grille entourant 

la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

obus, la grille arrachée. Les volets de 

fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

comme des écumoires. 

Notre cantonnement a été laborieux. 

Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

tout recommencer et comme je suis la 

dernière Compie. c'est à peine si 

j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

pays dans une ferme, l'autre dans 

une râperie à 1500 mètres de là. 

page droite

1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

et son ami Salmon en ont déniché deux 

un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

nous empêche pas de devenir à droite, à 

gauche le long du chemin, les petits drapeaux 

qui flottent. Tout à coup le chef du détachement 

commandé "l'arme sur l'épaule, 

présentez armes" comme je suis en queue

je ne vois rien, tout d'abord ; mais tout de


Transcription history
  • January 12, 2019 01:45:54 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourant 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écumoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une râperie à 1500 mètres de là. 

    page droite

    1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

    C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

    Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

    plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

    pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

    et son ami Salmon en ont déniché deux 

    un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

    m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

    14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

    du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

    beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

    nous empêche pas de devenir à droite, à 

    gauche le long du chemin, les petits drapeaux 

    qui flottent. Tout à coup le chef du détachement 

    commandé "l'arme sur l'épaule, 

    présentez armes" comme je suis en queue

    je ne vois rien, tout d'abord ; mais tout de


  • January 12, 2019 01:44:28 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourant 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écumoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une râperie à 1500 mètres de là. 

    page droite

    1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

    C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

    Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

    plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

    pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

    et son ami Salmon en ont déniché deux 

    un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

    m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

    14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

    du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

    beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

    nous empêche pas de devenir à droite, à 

    gauche le long du chemin, les petits drapeaux 

    qui flottent. Tout à coup le chef du détachement 

    commandé "l'arme sur l'épaule, 

    présentez armes" comme je suis en queue 

    je ne vois rien, tout d'abord ; mais tout de



  • January 12, 2019 01:43:40 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourant 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écumoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une sâperie à 1500 mètres de là. 

    page droite

    1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

    C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

    Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

    plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

    pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

    et son ami Salmon en ont déniché deux 

    un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

    m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

    14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

    du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

    beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

    nous empêche pas de devenir à droite, à 

    gauche le long du chemin, les petits drapeaux 

    qui flottent. Tout à coup le chef du détachement 

    commandé "l'arme sur l'épaule, 

    présentez armes" comme je suis en queue 

    je ne vois rien, tout d'abord ; mais tout de



  • January 12, 2019 01:41:23 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourant 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écumoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une sâperie à 1500 mètres de là. 

    page droite

    1500 mètres qui me font plutôt l'effet de 400

    C'est là que se fait la cuisine pour toute la Cie. 

    Quand j'y arrive pour déjeuner, je n'en pense 

    plus. Je n'ai pas eu le temps de trouver des lits 

    pour les Officiers. Mais mon brave Marcel 

    et son ami Salmon en ont déniché deux 

    un qu'ils partagent tous deux, un autre qu'ils 

    m'offert à partager avec le Sergt. Major. 

    14 septembre. Départ ce matin à 5 heures 

    du point initial, la Râperie. Le temps est moins 

    beau qu'hier, et le jour est long à venir ; cela ne 

    nous empêche pas de devenir à droite, à 



  • January 12, 2019 01:33:50 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourant 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écumoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entrée du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une sâperie à 1500 mètres de là. 


  • January 12, 2019 01:29:11 Amy Benson

    page gauche

    La mitraille a fait rage ; murs, boiserie, 

    plafond tout est criblé. Et la façade! 

    Le petit mur qui porte la grille entourent 

    la petite cour d'entrée a été soulevé par un 

    obus, la grille arrachée. Les volets de 

    fer qui fermaient les fenêtres sont criblés 

    comme des écunnoires. 

    Notre cantonnement a été laborieux. 

    Impossible de loger tout le bataillon ici ; 

    on ne s'en est pas aperçu tout de suite, 

    et le cantonnement à moitié fait, il a fallu 

    tout recommencer et comme je suis la 

    dernière Compie. c'est à peine si 

    j'ai terminé lorsque les nôtres arrivent. 

    Enfin j'ai un peloton logé à l'entréee du 

    pays dans une ferme, l'autre dans 

    une sâperie à 1500 mètres de là. 


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247772
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note