FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 6

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

détours; l'impatience d'arriver nous fait

trouvez le chemin long et puis on ne voit

rien du Fort - Enfin le voici, il faut arriver

dessus pour le vois - nous franchissons la

porte ; cette fois c'est bien la caserne ; ceux

que nous attendons remplaçons sont là

qui nous attendent l'arme au pied ; 

leur lieut(enan)t commande de présenter les armes

et nous nous les présentons mutuellement.

Oui, c'est bien la caserne ; Adieu Trouy, et

la vie quasi champêtre que nous menions

là-bas depuis deux mois ½...

On s'installe. C'est confortable ici, nous

avons des lits. Cà me rappelle tout à fait au

temps de l'active, le bon petit lit où j'ai fait

de si bons sommes. Le serg(ent) major l'adjud(an)t

et moi nous couchons dans le bureau installé

page droite

au rez de chaussée - nous avons aussi avec

nous notre fidèle Douveneau qui n'est pas encore 

caporal fourrier, mais dont la nomination ne

sera pas longue à venir sans doute.

... Nous voici installés, ce n'est plus

la même vie qu'à Trouy, mais ça n'est

pas désagréable du tout; il me plais même

beaucoup ici. On peut sortir un peu aux

alentours du Fort et le panoramie est merveilleux. 

Le soir, on voit les projecteurs qui

fouillent les profondeurs du ciel cherchent 

les tarbeu qui viendraient s'aventurer dans nos 

parages, c'est assez impressionnant. Mais ce

que j'aime pas dessus tout, c'est le merveilleux

spectacle de la voûte étoilée. Aucun obstacle

n'arrête la vue. La planète Jupiter apparaît splendidement 

brillante tandis que la nuit obscurcit tout


Transcription saved

page gauche

détours; l'impatience d'arriver nous fait

trouvez le chemin long et puis on ne voit

rien du Fort - Enfin le voici, il faut arriver

dessus pour le vois - nous franchissons la

porte ; cette fois c'est bien la caserne ; ceux

que nous attendons remplaçons sont là

qui nous attendent l'arme au pied ; 

leur lieut(enan)t commande de présenter les armes

et nous nous les présentons mutuellement.

Oui, c'est bien la caserne ; Adieu Trouy, et

la vie quasi champêtre que nous menions

là-bas depuis deux mois ½...

On s'installe. C'est confortable ici, nous

avons des lits. Cà me rappelle tout à fait au

temps de l'active, le bon petit lit où j'ai fait

de si bons sommes. Le serg(ent) major l'adjud(an)t

et moi nous couchons dans le bureau installé

page droite

au rez de chaussée - nous avons aussi avec

nous notre fidèle Douveneau qui n'est pas encore 

caporal fourrier, mais dont la nomination ne

sera pas longue à venir sans doute.

... Nous voici installés, ce n'est plus

la même vie qu'à Trouy, mais ça n'est

pas désagréable du tout; il me plais même

beaucoup ici. On peut sortir un peu aux

alentours du Fort et le panoramie est merveilleux. 

Le soir, on voit les projecteurs qui

fouillent les profondeurs du ciel cherchent 

les tarbeu qui viendraient s'aventurer dans nos 

parages, c'est assez impressionnant. Mais ce

que j'aime pas dessus tout, c'est le merveilleux

spectacle de la voûte étoilée. Aucun obstacle

n'arrête la vue. La planète Jupiter apparaît splendidement 

brillante tandis que la nuit obscurcit tout



Transcription history
  • January 5, 2019 03:17:09 Amy Benson

    page gauche

    détours; l'impatience d'arriver nous fait

    trouvez le chemin long et puis on ne voit

    rien du Fort - Enfin le voici, il faut arriver

    dessus pour le vois - nous franchissons la

    porte ; cette fois c'est bien la caserne ; ceux

    que nous attendons remplaçons sont là

    qui nous attendent l'arme au pied ; 

    leur lieut(enan)t commande de présenter les armes

    et nous nous les présentons mutuellement.

    Oui, c'est bien la caserne ; Adieu Trouy, et

    la vie quasi champêtre que nous menions

    là-bas depuis deux mois ½...

    On s'installe. C'est confortable ici, nous

    avons des lits. Cà me rappelle tout à fait au

    temps de l'active, le bon petit lit où j'ai fait

    de si bons sommes. Le serg(ent) major l'adjud(an)t

    et moi nous couchons dans le bureau installé

    page droite

    au rez de chaussée - nous avons aussi avec

    nous notre fidèle Douveneau qui n'est pas encore 

    caporal fourrier, mais dont la nomination ne

    sera pas longue à venir sans doute.

    ... Nous voici installés, ce n'est plus

    la même vie qu'à Trouy, mais ça n'est

    pas désagréable du tout; il me plais même

    beaucoup ici. On peut sortir un peu aux

    alentours du Fort et le panoramie est merveilleux. 

    Le soir, on voit les projecteurs qui

    fouillent les profondeurs du ciel cherchent 

    les tarbeu qui viendraient s'aventurer dans nos 

    parages, c'est assez impressionnant. Mais ce

    que j'aime pas dessus tout, c'est le merveilleux

    spectacle de la voûte étoilée. Aucun obstacle

    n'arrête la vue. La planète Jupiter apparaît splendidement 

    brillante tandis que la nuit obscurcit tout



  • June 6, 2017 20:50:00 Jessica Leuck

    détours; l'impatience d'arriver nous fait

    trouvez le chemin long et puis on ne voit

    rien du Fort - Enfin le voici, il faut arriver

    dessus pour le vois - nous franchissons la

    porte; cette fois c'est bien la caserne; ceux

    que nous attendent l'arme au pied; 

    leur lieut(enan)t commande de présenter les armes

    et nous nous les présentons mutuellement.

    Oui, c'est bien la caserne; Adieu missing, et

    la vie quasi champête que nous missing

    là-bas depuis deux mois ½...

    On s'installe. C'est confortable ici, nous

    avons des lits. Cà me rappelle tout à fait au

    temps de l'active, le bon petit lit où j'ai fait

    de si bons souvenirs - le serg(ent) major l'adjudt

    et moi nous couchons dans le bureau installé


    au rez de chaussée - nous avons aussi avec

    nous notre fidèl Douveneau qui n'est pas avec

    caporal missing, mais missingla nommination ne

    sera pas lorsque à venir sans doute

    ... Nous voici installés, ce n'est plus

    la même vie qu'à missing, mais ça n'est

    pas désagréable du tout; il me plais même

    beaucoup ici. On peut sortir un peu aux

    alentours du Fort et le missingest mer-

    veilleux. Le soir, on voit les projections qui

    fouillent les profondeurs du ciel. missing

    les missingqui viendraient s'aventurer dans nos 

    parage, c'est assez impressionnant. Mais ce

    que j'aime pas dessus tout, c'est le merveilleux

    spectacle de la voûte étoilée. Aucun obstacle

    n'arrête la vue. La planete Jupiter apparaît splendi-

    dement brillante trandis que la nuit obscurait tout



  • June 6, 2017 20:43:56 Jessica Leuck

    détours; l'impatience d'arriver nous fait

    trouvez le chemin long et puis on ne voit

    rien du Fort - Enfin le voici, il faut arriver

    dessus pour le vois - nous franchissons la

    porte; cette fois c'est bien la caserne; ceux

    que nous attendent l'arme au pied; 

    leur lieut(enan)t commande de présenter les armes

    et nous nous les présentons mutuellement.

    Oui, c'est bien la caserne; Adieu missing, et

    la vie quasi champête que nous missing

    là-bas depuis deux mois ½...

    On s'installe. C'est confortable ici, nous

    avons des lits. Cà me rappelle tout à fait au

    temps de l'active, le bon petit lit où j'ai fait

    de si bons souvenirs - le serg(ent) major l'adjudt

    et moi nous couchons dans le bureau installé



Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247766
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note