FRBNSA-039 Marcel Cottereau, sculpteur, item 4

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

page gauche

pour revoir le cantonnement répartis les sectoris 

installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

tous à l'arrivée du train. Nous emmenons 

le Bat(aillon) logé tout entier à l'Abbaye qui prend soudain

une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

Quel contraste entre le Calme majesteux de

ce parc magnifique et le grouillement de la

troupe qui s'installe et qui circule affairée.

Autour des voitures rangées, les corvées s'empressent

pour les distributions, les feux sont allumés

Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

la traditionnelle conserve et le fromage en attendant

le Café - C'est une vraie kermesse. Le clairon 

par exemple vient nous rappeler à la réalité - on

rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

aux fourriers  - Il y a de quoi faire - Heureusement

il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons

page droite

dans le parc. On respire un peu et cela paraît

délicieux ce repas au plain air au milieu de

ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

au fur et à mesure que descend la nuit.

J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

moment de sortir on rappelle aux fourriers pour

la distribution de la paille de couchage qui arrive

à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

la caserne - Enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

convenances, et puis ça n'est pas loin - 

m'y voici - on m'attendait, et j'aurais eu tort 

de ne pas venir - Accueil des plus aimables

et coïncidence amusante je suis chez des

compatriotes. Mes hôtes M. et Mme. Gasnier sont

en effet des cousins de M. Marcel Gasnier le viticulteur du

Transcription saved

page gauche

pour revoir le cantonnement répartis les sectoris 

installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

tous à l'arrivée du train. Nous emmenons 

le Bat(aillon) logé tout entier à l'Abbaye qui prend soudain

une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

Quel contraste entre le Calme majesteux de

ce parc magnifique et le grouillement de la

troupe qui s'installe et qui circule affairée.

Autour des voitures rangées, les corvées s'empressent

pour les distributions, les feux sont allumés

Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

la traditionnelle conserve et le fromage en attendant

le Café - C'est une vraie kermesse. Le clairon 

par exemple vient nous rappeler à la réalité - on

rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

aux fourriers  - Il y a de quoi faire - Heureusement

il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons

page droite

dans le parc. On respire un peu et cela paraît

délicieux ce repas au plain air au milieu de

ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

au fur et à mesure que descend la nuit.

J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

moment de sortir on rappelle aux fourriers pour

la distribution de la paille de couchage qui arrive

à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

la caserne - Enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

convenances, et puis ça n'est pas loin - 

m'y voici - on m'attendait, et j'aurais eu tort 

de ne pas venir - Accueil des plus aimables

et coïncidence amusante je suis chez des

compatriotes. Mes hôtes M. et Mme. Gasnier sont

en effet des cousins de M. Marcel Gasnier le viticulteur du


Transcription history
  • January 5, 2019 02:55:42 Amy Benson

    page gauche

    pour revoir le cantonnement répartis les sectoris 

    installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

    tous à l'arrivée du train. Nous emmenons 

    le Bat(aillon) logé tout entier à l'Abbaye qui prend soudain

    une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

    Quel contraste entre le Calme majesteux de

    ce parc magnifique et le grouillement de la

    troupe qui s'installe et qui circule affairée.

    Autour des voitures rangées, les corvées s'empressent

    pour les distributions, les feux sont allumés

    Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

    la traditionnelle conserve et le fromage en attendant

    le Café - C'est une vraie kermesse. Le clairon 

    par exemple vient nous rappeler à la réalité - on

    rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

    aux fourriers  - Il y a de quoi faire - Heureusement

    il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons

    page droite

    dans le parc. On respire un peu et cela paraît

    délicieux ce repas au plain air au milieu de

    ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

    au fur et à mesure que descend la nuit.

    J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

    moment de sortir on rappelle aux fourriers pour

    la distribution de la paille de couchage qui arrive

    à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

    la caserne - Enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

    me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

    perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

    convenances, et puis ça n'est pas loin - 

    m'y voici - on m'attendait, et j'aurais eu tort 

    de ne pas venir - Accueil des plus aimables

    et coïncidence amusante je suis chez des

    compatriotes. Mes hôtes M. et Mme. Gasnier sont

    en effet des cousins de M. Marcel Gasnier le viticulteur du


  • January 5, 2019 02:50:27 Amy Benson

    page gauche

    pour revoir le cantonnement répartis les sectoris 

    installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

    tous à l'arrivée du train. Nous emmenons 

    le Bat(aillon) logé tout entier à l'Abbaye qui prend soudain

    une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

    Quel contraste entre le Calme majesteux de

    ce parc magnifique et le grouillement de la

    troupe qui s'installe et qui circule affairée.

    Autour des voitures rangées, les corvées s'empressent

    pour les distributions, les feux sont allumés

    Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

    la traditionnelle conserve et le fromage en attendant

    le Café - C'est une vraie kermesse. Le clairon 

    par exemple vient nous rappeler à la réalité - on

    rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

    aux fourriers  - Il y a de quoi faire - Heureusement

    il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons


    dans le parc. On respire un peu et cela paraît

    délicieux ce repas au plain air au milieu de

    ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

    au fur et à mesure que descend la nuit.

    J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

    missingde missing ou rappelle aux missingpour

    la distribution de la paille de missingqui arrive

    à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

    la caserne - enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

    me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

    perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

    convenances, et puis ça n'est pas loin - 

    m'y voici - on m'attendait, et j'aurais missing

    de ne pas venir - Accueil des plus aimables

    et coïncidence amusante je suis chez des

    compatriotes. missinghôtesmissingmissingmissingmissingsont

    en effet des cousins de missingMarcel missingle viticulteur du


  • January 5, 2019 02:47:35 Amy Benson

    pour revoir le cantonnement répartis les sectoris 

    installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

    tous à l'arrivée du train. Nous emmenons 

    le Bat(aillon) logé tout entier à l'Abbaye qui prend soudain

    une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

    Quel contraste entre le Calme majesteux de

    ce parc magnifique et le grouillement de la

    troupe qui s'installe et qui circule affairée.

    Autour des voitures rangées, les corvées s'empressent

    pour les distributions, les feux sont allumés

    Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

    la traditionnelle conserve et le fromage en attendant

    le Café - C'est une vraie kermesse. Le clairon 

    par exemple vient nous rappeler à la réalité - ou

    rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

    aux missing - Il y a de quoi faire - Heureusement

    il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons


    dans le parc. On respire un peu et cela paraît

    délicieux ce repas au plain air au milieu de

    ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

    au fur et à mesure que descend la nuit.

    J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

    missingde missing ou rappelle aux missingpour

    la distribution de la paille de missingqui arrive

    à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

    la caserne - enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

    me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

    perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

    convenances, et puis ça n'est pas loin - 

    m'y voici - on m'attendait, et j'aurais missing

    de ne pas venir - Accueil des plus aimables

    et coïncidence amusante je suis chez des

    compatriotes. missinghôtesmissingmissingmissingmissingsont

    en effet des cousins de missingMarcel missingle viticulteur du


  • June 6, 2017 20:20:34 Jessica Leuck

    pour voir le cantonnement répartis les missing

    installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

    tous à l'arrivée du train. Nous missing

    le Bat(aillon) logé tout entier à l'abbaye qui prend soudain

    une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

    Quel contraste entre le Calme majesteux de

    ce parc magnifique et le grouillement de la

    troupe qui s'installe et qui circule affairée.

    Autoir des voitures rangées, les corvées s'empresent

    pour les distributions, les feux sont allumés

    Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

    la traditionnelle conserve et le fromage eu attendant

    le Café - C'est une vraie kermesse. Le missing

    par exemple vicut nous rappeler à la réalité - ou

    rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

    aux missing - Il y a de quoi faire - Heureusement

    il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons


    dans le parc. On respire un peu et cela paraît

    délicieux ce repas au plain air au milieu de

    ce décor superbe dont le calme majestueux s'impose

    au fur et à mesure que descend la nuit.

    J'ai un billet de logement pour cette nuit - mais au

    missingde missing ou rappelle aux missingpour

    la distribution de la paille de missingqui arrive

    à l'instant. Une heure ½ de plus à passer à 

    la caserne - enfin libre! 9 heures. Dois-je vraiment

    me présenter à cette heure là? Ma foi, tant pis, la 

    perspective d'un bon lit me fait passer par-dessus les

    convenances, et puis ça n'est pas loin - 

    m'y voici - on m'attendait, et j'aurais missing

    de ne pas venir - Accueil des plus aimables

    et coïncidence amusante je suis chez des

    compatriotes. missinghôtesmissingmissingmissingmissingsont

    en effet des cousins de missingMarcel missingle viticulteur du


  • June 6, 2017 20:07:33 Jessica Leuck

    pour voir le cantonnement répartis les missing

    installer les cuisines. A 7 heures nous sommes

    tous à l'arrivée du train. Nous missing

    le Bat(aillon) logé tout entier à l'abbaye qui prend soudain

    une vie inaccoutumée avec l'arrivée de ces 800 hommes.

    Quel contraste entre le Calme majesteux de

    ce parc magnifique et le grouillement de la

    troupe qui s'installe et qui circule affairée.

    Autoir des voitures rangées, les corvées s'empresent

    pour les distributions, les feux sont allumés

    Mais Déja les hommes par petits groupes dévorent

    la traditionnelle conserve et le fromage eu attendant

    le Café - C'est une vraie kermesse. Le missing

    par exemple vicut nous rappeler à la réalité - ou

    rappelle aux sergents de jours, aux serg(en)ts majors,

    aux missing - Il y a de quoi faire - Heureusement

    il fait un temps magnifique. Le soir nous dînons


Description

Save description
  • 49.158793||5.38652890000003||

    Front occidental, région de Verdun

    ||1
Location(s)
  • Story location Front occidental, région de Verdun
Login and add location


ID
8748 / 247764
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Yves Cottereau
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Remembrance
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note