FRBMTO-014 Georges PIGANIOL, officier d'administration général de santé, item 71

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

au départ et de suivre la colonne. Au moment

ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

par un chemin différent de celui de la formation

pour conserver notre indépendance. Tout seul

je suis revenu passer au vendangeoir 2 h 1/2

après le départ de la missing; après des

adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

d'huîtres d'Epernay, et à la jeune fille que

je rencontrais chaque matin sur la route de

Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

lancé à la poursuite de mes hommes que

j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

erreur minime, et qui fait honneur à

nos prévisions d'ordre de marche, étant

donné la complication de mon emploi du

temps pendant les 3 heures que j'avais été

séparé d'eux. Dès lors, calé dans la

voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


 Page droite 

une bonne chambre, où nous avons diné

ce soir; mais  ... il faut demain matin

partir pour Fismes; ravitaillement à

 Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

tout seul demain, et ainsi pendant 5

jours; nous devons arriver près de Soissons

le 26, et là, arrêt; un an ou deux à y

passer, peut-être.

  Je m'étais trompé pour Suzanne

Resault; je croyais qu'elle avait oublié,

elle m'envoi aujourdhui une lettre très

aimable, m'expliquant qu'elle n'a pu

avois de passeport, n'ayant pas pu

indiquer chez qui elle allait à Epernay;

elle me demande de lui donner un nom

d'habitant comme motif du voyage; hélas

il n'est plus maintenant question d'Epernay

pour moi. Mais il est sans doute bientôt

question de Paris, ce qui est mieux.

  Hier, profitant de la dernière

soirée à Hautvilliers, de la pleine lune, et d'un

motif de service pour alles à Boursault,

 je suis passé à Vauciennes coût

(pour M. Gallice) 3 faisans- total: 20




Transcription saved

de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

au départ et de suivre la colonne. Au moment

ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

par un chemin différent de celui de la formation

pour conserver notre indépendance. Tout seul

je suis revenu passer au vendangeoir 2 h 1/2

après le départ de la missing; après des

adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

d'huîtres d'Epernay, et à la jeune fille que

je rencontrais chaque matin sur la route de

Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

lancé à la poursuite de mes hommes que

j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

erreur minime, et qui fait honneur à

nos prévisions d'ordre de marche, étant

donné la complication de mon emploi du

temps pendant les 3 heures que j'avais été

séparé d'eux. Dès lors, calé dans la

voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


 Page droite 

une bonne chambre, où nous avons diné

ce soir; mais  ... il faut demain matin

partir pour Fismes; ravitaillement à

 Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

tout seul demain, et ainsi pendant 5

jours; nous devons arriver près de Soissons

le 26, et là, arrêt; un an ou deux à y

passer, peut-être.

  Je m'étais trompé pour Suzanne

Resault; je croyais qu'elle avait oublié,

elle m'envoi aujourdhui une lettre très

aimable, m'expliquant qu'elle n'a pu

avois de passeport, n'ayant pas pu

indiquer chez qui elle allait à Epernay;

elle me demande de lui donner un nom

d'habitant comme motif du voyage; hélas

il n'est plus maintenant question d'Epernay

pour moi. Mais il est sans doute bientôt

question de Paris, ce qui est mieux.

  Hier, profitant de la dernière

soirée à Hautvilliers, de la pleine lune, et d'un

motif de service pour alles à Boursault,

 je suis passé à Vauciennes coût

(pour M. Gallice) 3 faisans- total: 20





Transcription history
  • January 9, 2018 16:02:17 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 h 1/2

    après le départ de la missing; après des

    adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

    d'huîtres d'Epernay, et à la jeune fille que

    je rencontrais chaque matin sur la route de

    Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

    relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

    Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

    lancé à la poursuite de mes hommes que

    j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

    où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

    erreur minime, et qui fait honneur à

    nos prévisions d'ordre de marche, étant

    donné la complication de mon emploi du

    temps pendant les 3 heures que j'avais été

    séparé d'eux. Dès lors, calé dans la

    voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

    l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


     Page droite 

    une bonne chambre, où nous avons diné

    ce soir; mais  ... il faut demain matin

    partir pour Fismes; ravitaillement à

     Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

    tout seul demain, et ainsi pendant 5

    jours; nous devons arriver près de Soissons

    le 26, et là, arrêt; un an ou deux à y

    passer, peut-être.

      Je m'étais trompé pour Suzanne

    Resault; je croyais qu'elle avait oublié,

    elle m'envoi aujourdhui une lettre très

    aimable, m'expliquant qu'elle n'a pu

    avois de passeport, n'ayant pas pu

    indiquer chez qui elle allait à Epernay;

    elle me demande de lui donner un nom

    d'habitant comme motif du voyage; hélas

    il n'est plus maintenant question d'Epernay

    pour moi. Mais il est sans doute bientôt

    question de Paris, ce qui est mieux.

      Hier, profitant de la dernière

    soirée à Hautvilliers, de la pleine lune, et d'un

    motif de service pour alles à Boursault,

     je suis passé à Vauciennes coût

    (pour M. Gallice) 3 faisans- total: 20





  • January 9, 2018 16:01:30 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 h 1/2

    après le départ de la missing; après des

    adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

    d'huîtres d'Epernay, et à la jeune fille que

    je rencontrais chaque matin sur la route de

    Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

    relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

    Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

    lancé à la poursuite de mes hommes que

    j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

    où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

    erreur minime, et qui fait honneur à

    nos prévisions d'ordre de marche, étant

    donné la complication de mon emploi du

    temps pendant les 3 heures que j'avais été

    séparé d'eux. Dès lors, calé dans la

    voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

    l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


     Page droite 

    une bonne chambre, où nous avons diné

    ce soir; mais  ... il faut demain matin

    partir pour Fismes; ravitaillement à

     Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

    tout seul demain, et ainsi pendant 5

    jours; nous devons arriver près de Soissons

    le 26, et là, arrêt; un an ou deux à y

    passer, peut-être.

      Je m'étais trompé pour Suzanne

    Resault; je croyais qu'elle avait oublié,

    elle m'envoi aujourdhui une lettre très

    aimable, m'expliquant qu'elle n'a pu

    avois de passeport, n'ayant pas pu

    indiquer chez qui elle allait à Epernay;

    elle me demande de lui donner un nom

    d'habitant comme motif du voyage; hélas

    il n'est plus maintenant question d'Epernay

    pour moi. Mais il est sans doute bientot

    question de Paris, ce qui est mieux.

      Hier, profitant de la dernère

    soirée à Hautvilliers, de la pleine lune, et d'un

    motif de service pour alles à Boursault,

     je suis passé à Vauciennes coût .

    (pour M. Gallice) 3 faisans- total: 20





  • January 9, 2018 15:54:00 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 H 1/2

    après le départ de la missing; après des

    adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

    d'huitres d'Epernay, et à la jeune fille que

    je rencontrais chaque matin sur la route de

    Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

    relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

    Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

    lancé à la poursuite de mes hommes que

    j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

    où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

    erreur minime, et qui fait honneur à

    nos prévisions d'ordre de marche, étant

    donné la complication de mon emploi du

    temps pendant les 3 heures que j'avais été

    séparé d'eux. Dès lors, calé dans la

    voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

    l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


     Page droite 

    une bonne chambre, où nous avons diné

    ce soir; mais  ... il faut demain matin

    partir pour Fismes; ravitaillement à

     Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

    tout seul demain, et ainsi pendant 5

    jours; nous devons arriver près de Soissons

    le 26, et là, arrêt; un an ou deux à y

    passer, peut-être




  • January 9, 2018 15:52:03 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 H 1/2

    après le départ de la missing; après des

    adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

    d'huitres d'Epernay, et à la jeune fille que

    je rencontrais chaque matin sur la route de

    Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

    relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

    Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

    lancé à la poursuite de mes hommes que

    j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

    où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

    erreur minime, et qui fait honneur à

    nos prévisions d'rddre de marche, étant

    donné la complication de mon emploi du

    temps pendant les 3 heures que j'avais été

    séparé d'eux. Dès lors, clé dans la

    voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

    l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


     Page droite 

    une bonne chambre, où nous avons diné

    ce soir; mais  ... il faut demain matin

    partir pour Fismes; ravitaillement à

     Ville en Tardenois; je vais encore me ballader

    tout seul demain, et ainsei pendant 5

    jours; nous devons arriver près de Soissons

    le 26, et là, arret; un an ou deux à y

    passer, peut-etre




  • January 9, 2018 15:48:15 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 H 1/2

    après le départ de la missing; après des

    adieux répétés à M.me Lesage, la marchande

    d'huitres d'Epernay, et à la jeune fille que

    je rencontrais chaque matin sur la route de

    Dizy, Je n'ai pu m'empécher d'aller

    relancer chez elle Renée missing, à Cumieres.

    Et, pédalant contre le vent, je me suis alors

    lancé à la poursuite de mes hommes que

    j'ai atteint au point fixé par moi, Fleury,

    où ils m'attendaient depuis 5 minutes,

    erreur minime, et qui fait honneur à

    nos prévisions d'rddre de marche, étant

    donné la complication de mon emploi du

    temps pendant les 3 heures que j'avais été

    séparé d'eux. Dès lors, clé dans la

    voiture, j'ai rejoint sans souci le gros de

    l'armée. Nous sommes bien ici; j'ai


     Page droite 

    une bonne chambre, où nous avons diné

    ce soir; mais  ... il faut demain matin

    partir pour F




  • January 9, 2018 15:37:36 Giulia Rigoni Savioli

    de matin. Nos fonctions m'ont dispensé d'assister

    au départ et de suivre la colonne. Au moment

    ou l'Ambulance partait, je déjeunais à Epernay

    avec Capio, et j'ai fait passer le ravitaillement

    par un chemin différent de celui de la formation

    pour conserver notre indépendance. Tout seul

    je suis revenu passer au vendangeoir 2 H 1/2

    après le départ de la


Description

Save description
  • 50.1556532858612||2.3328292539063114||

    Doullens

    ||1
Location(s)
  • Story location Doullens


ID
8341 / 249634
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Gérard dit Richard BOHAN
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/



  • Western Front

  • Medical
  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note