FRBMTO-014 Georges PIGANIOL, officier d'administration général de santé, item 60

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

  Somme Tourbe 28 nov. 1915


   Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

 S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

  Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

cohue ....

  Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

 ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

c'est un très chic type



 Page droite 

 

  Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

actif, et pas le plus agréable. Un seul

avantage ; pas de regret en quittant Somme

Tourbe, pas d'adieux touchants.

  Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

journée, la pluie menace, sans tomber; 25

kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

fais sur mon cheval que je n'avais jamais

monté; moins mauvais qu'on ne disait,

c'est une bonne bête, au trot désagréable.

En route a St. Rémy je trouve un des secrétaires

du dépot d'éclopés de Troyes, qui est là

depuis qqs jours ; il est secretaire de missing, le

gestionnaire de la 14/9. Plus loin, à Cuperly

le colonel Cazalet, toujours exubérant, avec

qui je cause un moment. Nous arrivons

enfin vers 16 heures. à St. Hilaire - embar-

quement la nuit, dans la boue; 2 heures de

voyage; à 22 h Epernay, débarquement

non moins nocturnes et boueux. Départ

à minuit; 12 kil. à faire. Durban me charge

du campement, avec le  marchis  et un cycliste.


Transcription saved

  Somme Tourbe 28 nov. 1915


   Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

 S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

  Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

cohue ....

  Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

 ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

c'est un très chic type



 Page droite 

 

  Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

actif, et pas le plus agréable. Un seul

avantage ; pas de regret en quittant Somme

Tourbe, pas d'adieux touchants.

  Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

journée, la pluie menace, sans tomber; 25

kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

fais sur mon cheval que je n'avais jamais

monté; moins mauvais qu'on ne disait,

c'est une bonne bête, au trot désagréable.

En route a St. Rémy je trouve un des secrétaires

du dépot d'éclopés de Troyes, qui est là

depuis qqs jours ; il est secretaire de missing, le

gestionnaire de la 14/9. Plus loin, à Cuperly

le colonel Cazalet, toujours exubérant, avec

qui je cause un moment. Nous arrivons

enfin vers 16 heures. à St. Hilaire - embar-

quement la nuit, dans la boue; 2 heures de

voyage; à 22 h Epernay, débarquement

non moins nocturnes et boueux. Départ

à minuit; 12 kil. à faire. Durban me charge

du campement, avec le  marchis  et un cycliste.



Transcription history
  • November 23, 2017 17:30:14 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915


       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type



     Page droite 

     

      Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


    Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

    actif, et pas le plus agréable. Un seul

    avantage ; pas de regret en quittant Somme

    Tourbe, pas d'adieux touchants.

      Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

    heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

    journée, la pluie menace, sans tomber; 25

    kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

    fais sur mon cheval que je n'avais jamais

    monté; moins mauvais qu'on ne disait,

    c'est une bonne bête, au trot désagréable.

    En route a St. Rémy je trouve un des secrétaires

    du dépot d'éclopés de Troyes, qui est là

    depuis qqs jours ; il est secretaire de missing, le

    gestionnaire de la 14/9. Plus loin, à Cuperly

    le colonel Cazalet, toujours exubérant, avec

    qui je cause un moment. Nous arrivons

    enfin vers 16 heures. à St. Hilaire - embar-

    quement la nuit, dans la boue; 2 heures de

    voyage; à 22 h Epernay, débarquement

    non moins nocturnes et boueux. Départ

    à minuit; 12 kil. à faire. Durban me charge

    du campement, avec le  marchis  et un cycliste.



  • November 23, 2017 17:29:59 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915


       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type



     Page droite 

     

      Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


    Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

    actif, et pas le plus agréable. Un seul

    avantage ; pas de regret en quittant Somme

    Tourbe, pas d'adieux touchants.

      Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

    heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

    journée, la pluie menace, sans tomber; 25

    kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

    fais sur mon cheval que je n'avais jamais

    monté; moins mauvais qu'on ne disait,

    c'est une bonne bête, au trot désagréable.

    En route a St. Rémy je trouve un des secrétaires

    du dépot d'éclopés de Troyes, qui est là

    depuis qqs jours ; il est secretaire de missing, le

    gestionnaire de la 14/9. Plus loin, à Cuperly

    le colonel Cazalet, toujours exubérant, avec

    qui je cause un moment. Nous arrivons

    enfin vers 16 heures. à St. Hilaire - embar-

    quement la nuit, dans la boue; 2 heures de

    voyage; à 22 h Epernay, débarquement

    non moins nocturnes et boueux. Départ

    à minuit; 12 kil. à faire. Durban me charge

    du campement, avec le  marchis  et un cycliste



  • November 23, 2017 17:25:01 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915


       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type

     


     Page droite 

     

      Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


    Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

    actif, et pas le plus agréable. Un seul

    avantage ; pas de regret en quittant Somme

    Tourbe, pas d'adieux touchants.

      Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

    heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

    journée, la pluie menace, sans tomber; 25

    kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

    fais sur mon cheval que je n'avais jamais

    monté; moins mauvais qu'on ne disait,

    c'est une bonne bête, au trot désagréable.

    En route a St. Rémy je trouve un des secrétaires

    du dépot d'éclopés de Troyes, qui est là

    depuis qqs jours ; il est secretaire de missing, le

    gestionnaire de la 14/9. Plus loin, à


  • November 23, 2017 14:04:40 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915


       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type

     


     Page droite 

     

      Vauciennes, par Damery Marne  2 déc.


    Ce qui nous fait un déplacement de plus à mon

    actif, et pas le plus agréable. Un seul

    avantage ; pas de regret en quittant Somme

    Tourbe, pas d'adieux touchants.

      Départ à 9 h 1/2, le 30 nov. cette

    heure n'était pas trop déplaisante. Toute la

    journée, la pluie menace, sans tomber; 25

    kilomètres pour arriver a St. Hilaire; je les

    fais sur mon cheval que je n'avais jamais

    monté; moins mauvais qu'on ne disait,

    c'est une bonne bête, au trot désagéable.



  • November 23, 2017 13:57:03 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915


       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque attaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-nous longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait être à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dans les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type


  • November 23, 2017 13:55:48 Giulia Rigoni Savioli

      Somme Tourbe 28 nov. 1915

     

       Tuyau nouveau : nous embarquerons après demain

    à 16 h 30 à Saint Hilaire au Temple pour aller du

    coté de'Epernay, parait-il. C'est le tuyau sérieux, officiel.

     S'attend-on à quelque qttaque vers Reims en prépare-

    t-on une? Mystère. Resterons-noud longtemps dans cette région? ....

      Vu ce matin Rosset, retour de Troyes, qui

    reprend sa navette. Il a vu labas Thérèse, qui, lui a-t-

    elle dit, voudrait etre à sa place et passer de temps

    en temps à Somme Tourbe. Mais il m'a dit aussi

    que le renvoi dansa les régiments des officiers d'ad.on

    serait suremente voté, le ministère ne s'y opposant

    pas. Voilà qui est de moins en moins gai. D'ici, j'entends

    làbas les 75 qui tournent, il doit y avois quelque

    petite attaque locale, les obus pleuvent, les balles

    doivent siffler; je ne me vois pas bien dans cette

    cohue ....

      Nous avons 2 nouveaux médecins à l'ambulance,

     ils étaient depuis 1 mois détachés et viennent nous

    rejoindre pour le départ. Massini, chirurgien, et

    Délmas, qui lui a l'air gelé et abruti, Il parait que

    c'est un très chic type


Description

Save description
  • 50.1556532858612||2.3328292539063114||

    Doullens

    ||1
Location(s)
  • Story location Doullens


ID
8341 / 249617
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Gérard dit Richard BOHAN
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/



  • Western Front

  • Medical
  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note