FRBMTO-014 Georges PIGANIOL, officier d'administration général de santé, item 20

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

 Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

J'en verrai décidément de toutes les couleurs

d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

jeune fille de la maison, je suis forcé de faire

la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

 Toujours pas de réponse de ma famille

je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

à venir me voir.


  vers 20 Juin

Maman parait décider à venir quelques

jours- elle descendrait chez les Monnoyer.

 Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

remplacé par Halipré. Il sont toujours

veinards à l'ambulance 3 !

Delaunay est rentré du front où il a

eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

aussi rentrés; aussi le football a repris

trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


 page droite 

parties trés dures, et deux matchs nuls.


   Vers le 25 juin  22 h


Rien de bien considérables. Avanthieri, je me

suis payé un petit voyage a Creuil, pas

désagréables du tout, malgré le mauvais

temps. Voila longtemps que je me m'étais pas

autant rapproché de Paris !

 Maman est de plus en plus décidé

à venir, vers le 5 ou 6 juillet - et cette

fois, flanquée de Pierre. Mail il ne lui sourit

pas trop de coucher chez les Monnoyer ; elle

voudrait aller dans une petite maison

voisine, où nous devons prendre nos repas,

maison trouvée par M.me Monnoyer. Celle-ci

serait au contraire contrariée que Maman

ne couche pas chez elle. C'est bien du

fourbi, tout ça.

Aujourdhui, marche manquée  départ

à 5 heures, et rentrée à 6 h 3/4 sous la

pluie -, pluie tout le jour. Ce football

sera foutu pour demain, et aussi peut

être pour après demain.

Chassevant empoisonne tellement


Transcription saved

Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

 Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

J'en verrai décidément de toutes les couleurs

d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

jeune fille de la maison, je suis forcé de faire

la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

 Toujours pas de réponse de ma famille

je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

à venir me voir.


  vers 20 Juin

Maman parait décider à venir quelques

jours- elle descendrait chez les Monnoyer.

 Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

remplacé par Halipré. Il sont toujours

veinards à l'ambulance 3 !

Delaunay est rentré du front où il a

eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

aussi rentrés; aussi le football a repris

trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


 page droite 

parties trés dures, et deux matchs nuls.


   Vers le 25 juin  22 h


Rien de bien considérables. Avanthieri, je me

suis payé un petit voyage a Creuil, pas

désagréables du tout, malgré le mauvais

temps. Voila longtemps que je me m'étais pas

autant rapproché de Paris !

 Maman est de plus en plus décidé

à venir, vers le 5 ou 6 juillet - et cette

fois, flanquée de Pierre. Mail il ne lui sourit

pas trop de coucher chez les Monnoyer ; elle

voudrait aller dans une petite maison

voisine, où nous devons prendre nos repas,

maison trouvée par M.me Monnoyer. Celle-ci

serait au contraire contrariée que Maman

ne couche pas chez elle. C'est bien du

fourbi, tout ça.

Aujourdhui, marche manquée  départ

à 5 heures, et rentrée à 6 h 3/4 sous la

pluie -, pluie tout le jour. Ce football

sera foutu pour demain, et aussi peut

être pour après demain.

Chassevant empoisonne tellement



Transcription history
  • November 14, 2017 14:21:54 Giulia Rigoni Savioli

    Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

     Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

    fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

    d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

    J'en verrai décidément de toutes les couleurs

    d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

    Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

    jeune fille de la maison, je suis forcé de faire

    la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

     Toujours pas de réponse de ma famille

    je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

    à venir me voir.


      vers 20 Juin

    Maman parait décider à venir quelques

    jours- elle descendrait chez les Monnoyer.

     Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

    remplacé par Halipré. Il sont toujours

    veinards à l'ambulance 3 !

    Delaunay est rentré du front où il a

    eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

    et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

    aussi rentrés; aussi le football a repris

    trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


     page droite 

    parties trés dures, et deux matchs nuls.


       Vers le 25 juin  22 h


    Rien de bien considérables. Avanthieri, je me

    suis payé un petit voyage a Creuil, pas

    désagréables du tout, malgré le mauvais

    temps. Voila longtemps que je me m'étais pas

    autant rapproché de Paris !

     Maman est de plus en plus décidé

    à venir, vers le 5 ou 6 juillet - et cette

    fois, flanquée de Pierre. Mail il ne lui sourit

    pas trop de coucher chez les Monnoyer ; elle

    voudrait aller dans une petite maison

    voisine, où nous devons prendre nos repas,

    maison trouvée par M.me Monnoyer. Celle-ci

    serait au contraire contrariée que Maman

    ne couche pas chez elle. C'est bien du

    fourbi, tout ça.

    Aujourdhui, marche manquée  départ

    à 5 heures, et rentrée à 6 h 3/4 sous la

    pluie -, pluie tout le jour. Ce football

    sera foutu pour demain, et aussi peut

    être pour après demain.

    Chassevant empoisonne tellement



  • November 14, 2017 14:08:38 Giulia Rigoni Savioli

    Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

     Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

    fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

    d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

    J'en verrai décidément de toutes les couleurs

    d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

    Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

    jeune fille de la maison, je suis forcé de faire

    la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

     Toujours pas de réponse de ma famille

    je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

    à venir me voir.


      vers 20 Juin

    Maman parait décider à venir quelques

    jours- elle descendrait chez les Monnoyer.

     Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

    remplacé par Halipré. Il sont toujours

    veinards à l'ambulance 3 !

    Delaunay est rentré du front où il a

    eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

    et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

    aussi rentrés; aussi le football a repris

    trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


     page droite 

    parties trés dures, et deux matchs nuls.


       Vers le 25 juin  22 h


    Rien de bien considérables. Avanthieri, je me

    suis payé un petit voyage a Creuil, pas

    désagréables du tout, malgré le mauvais

    temps. Voila longtemps que je me m'étais pas

    autant rapproché de Paris !

     maman est de plus en plus décidé

    à venir, vers le 5 ou 6 juillet - et cette

    fois, flanquée de Pierre. Mail il ne lui sourit

    pas trop de coucher chez les Monnoyer ; elle

    voudriat aller dans une petite maison

    voisine, où nous devons prendre nos repas,

    maison trouvée par M.me Monnoyer. Celle-ci

    serait au contraire contrariée que Maman

    ne couche pas chez elle. C'est bien du

    fourbi, tout ça.

    Aujopurdhui, marche manquée  départ

    à 5 heures, et rentrée à 6 h 3/4 sous la

    pluie -, pluie tout le jour. Ce football

    sera foutu pour demain, et aussi peut

    être pour après demain.

    Cahssevant empoisonne tellement



  • November 14, 2017 13:57:31 Giulia Rigoni Savioli

    Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

     Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

    fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

    d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

    J'en verrai décidément de toutes les couleurs

    d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

    Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

    jeune fille de la maison, je suis forsé de faire

    la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

     Toujours pas de réponse de ,a famille

    je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

    à venir me voir.


      vers 20 Juim

    Maman parait décider à venire quelques

    jours- elle descendrait chez les Monnayer.

     Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

    remplacé par Halipré. Il sont toujours

    veinard à l'ambulance 3 !

    Delaunay est rentré du front où il a

    eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

    et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

    aussi rentrés; aussi le football a repris

    trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


  • November 14, 2017 13:57:08 Giulia Rigoni Savioli

    Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

     Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

    fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

    d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

    J'en verrai décidément de toutes les couleurs

    d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

    Monnayer a Vers où pour échapper un peu à la

    jeune fille de la maison, je suis forsé de faire

    la cour à la bonne! (qui est d'ailleurs fort bien)

     Toujours pas de réponse de ,a famille

    je ne sais pas encore si quelqu'un se décidera

    à venir me voir.


      vers 20 Juim

    Maman parait décider à venire quelques

    jours- elle descendrait chez les Monnayer.

     Angot, malade a été hospitalisé evacué, et

    remplacé par Halipré. Il sont toujours

    veinard à l'ambulance 3 !

    Delaunay est rentré du front où il a

    eu beaucoup à faire; beaucoup de blessés,

    et graves. Les infirmiers de l'amb. 3 sont

    aussi rentrés; aussi le football a repris

    trés violemmen, hier et aujourdhui, 2


  • November 14, 2017 13:50:52 Giulia Rigoni Savioli

    Elle voudrait aussi me voir revenir à Doullens.

     Que de voeux irréalisables!- En attendant, il a

    fallu que je l'embrasse au milieu de la gare

    d'Amiens, et j'ai trouvé ça un peu excessif.

    J'en verrai décidément de toutes les couleurs

    d'ici la fin dela guerre. C'est comme che les

    Monnayer a Vers où pour échapper


Description

Save description
  • 50.1556532858612||2.3328292539063114||

    Doullens

    ||1
Location(s)
  • Story location Doullens


ID
8341 / 249559
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Gérard dit Richard BOHAN
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/



  • Western Front

  • Medical
  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note