FRBMTO-014 Georges PIGANIOL, officier d'administration général de santé, item 16

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

une pile au foot ball (5-3)

 Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

Amiens des types de connaissance : le capitaine

de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

très content de son séjour au front et regrette de

l'avoir quitté.


   Vers, 9 mai 1915


Rien de cassé, depuis 8 jours.

Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


 page droite 


qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

 et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte, J'étais 

allé chercher à Amiens, ce matin, en voiture le 

 C ardon Mercier, qui a déjeuné avec nous, et a

assisté au concert, dont certaine parties ont

dû le choquer, Je le crains, quoiqu'il n'y eut rien

de bien abusif. Sterlin Arlaud et Aca ... 

étaient les piliers de la réunions.

 Roulier est aujourd'hui allé à Doullens

porteur d'une lettre de moi à remettre en mains

propres à Jeanne Laflechelle. Il est Il est Hèroiquement

partien bécane; sera- t- il arrivé facilement P

Maman qui devait venire à Amiens cette

semaine, a été fatiguée, et forcée de retarder

son voyage ; mai tous fait prévoir que nous

sommes la pour quelques temps et qu'elle peut

le retarder sans crainte

 6 lignes de texte cryptographié 


Transcription saved

fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

une pile au foot ball (5-3)

 Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

Amiens des types de connaissance : le capitaine

de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

très content de son séjour au front et regrette de

l'avoir quitté.


   Vers, 9 mai 1915


Rien de cassé, depuis 8 jours.

Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


 page droite 


qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

 et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte, J'étais 

allé chercher à Amiens, ce matin, en voiture le 

 C ardon Mercier, qui a déjeuné avec nous, et a

assisté au concert, dont certaine parties ont

dû le choquer, Je le crains, quoiqu'il n'y eut rien

de bien abusif. Sterlin Arlaud et Aca ... 

étaient les piliers de la réunions.

 Roulier est aujourd'hui allé à Doullens

porteur d'une lettre de moi à remettre en mains

propres à Jeanne Laflechelle. Il est Il est Hèroiquement

partien bécane; sera- t- il arrivé facilement P

Maman qui devait venire à Amiens cette

semaine, a été fatiguée, et forcée de retarder

son voyage ; mai tous fait prévoir que nous

sommes la pour quelques temps et qu'elle peut

le retarder sans crainte

 6 lignes de texte cryptographié 



Transcription history
  • November 11, 2017 12:45:53 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 


    qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

    ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

     et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

    Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte, J'étais 

    allé chercher à Amiens, ce matin, en voiture le 

     C ardon Mercier, qui a déjeuné avec nous, et a

    assisté au concert, dont certaine parties ont

    dû le choquer, Je le crains, quoiqu'il n'y eut rien

    de bien abusif. Sterlin Arlaud et Aca ... 

    étaient les piliers de la réunions.

     Roulier est aujourd'hui allé à Doullens

    porteur d'une lettre de moi à remettre en mains

    propres à Jeanne Laflechelle. Il est Il est Hèroiquement

    partien bécane; sera- t- il arrivé facilement P

    Maman qui devait venire à Amiens cette

    semaine, a été fatiguée, et forcée de retarder

    son voyage ; mai tous fait prévoir que nous

    sommes la pour quelques temps et qu'elle peut

    le retarder sans crainte

     6 lignes de texte cryptographié 



  • November 11, 2017 12:45:13 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 


    qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

    ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

     et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

    Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte, J'étais 

    allé chercher à Amiens, ce matin, en voiture le 

     C ardon Mercier, qui a déjeuné avec nous, et a

    assisté au concert, dont certaine parties ont

    dû le choquer, Je le crains, quoiqu'il n'y eut rien

    de bien abusif. Sterlin Arlaud et Aca ... 

    étaient les piliers de la réunions.

     Roulier est aujourd'hui allé à Doullens

    porteur d'une lettre de moi à remettre en mains

    propres à Jeanne Laflechelle. Il est Il est Hèroiquement

    partien bécane; sera- t- il arrivé facilement P

    Maman qui devait venire à Amiens cette

    semaine, a été fatiguée, et forcée de retarder

    son voyage ; mai tous fait prévoir que nous

    sommes la pour quelques temps et qu'elle peut

    le retarder sans crainte

    6 lignes de texte cryptographié



  • November 11, 2017 12:41:42 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 


    qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

    ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

     et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

    Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte, J'étais 

    allé chercher à Amiens, ce matin, en voiture le 

     C ardon Mercier, qui a déjeuné avec nous, et a

    assisté au concert, dont certaine parties ont

    dû le choquer, Je le crains, quoiqu'il n'y eut rien

    de bien abusif. Sterlin Arlaud et Aca ... 

    étaient les piliers de la réunions.

     Roulier est aujourd'hui allé à Doullens

    porteur d'une lettre de moi à remettre en mains

    propres à Jeanne Laflechelle. Il est Il est Hèroiquement

    partien bécane; sera- t- il arrivé facilement P

    Maman qui devait venire à Amiens cette

    semaine, a été fatiguée, et forcée de retarder

    son voyage ; mai tous fait prévoir que nous

    sommes la pour quelques temps et qu'elle peut

    le retarder sans crainte




  • November 9, 2017 17:30:57 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 


    qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

    ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

     et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

    Roi d' Ys, et encore à quêter à l'entracte


  • November 9, 2017 17:30:16 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 


    qui a été assez réussi. J'y avais mon petit rôle,

    ayant eu à jouer les deux entrés au piano,

     et à accompagner Sterlin dans l'aubade du

    Roi d' Is, et encore à quêter à l'entracte


  • November 9, 2017 17:27:47 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir. Il est 

    très content de son séjour au front et regrette de

    l'avoir quitté.


       Vers, 9 mai 1915


    Rien de cassé, depuis 8 jours.

    Aujourd'hui l'ambulance 3 avait organisé un concert,


     page droite 




  • November 9, 2017 17:25:04 Giulia Rigoni Savioli

    fallu partir a 5 heures et refuser l'ffre de coucjer 

    à Doullens. Vu aussi Raymonde Luce qui m'a

    donné un gros paquet, qu'en ouvrant ensuite,

    j'ai trouvé composé de deux bouteilles de champagne,

    que je boirai avec quelques anciens infirmiers de

    l'hôpital de Clerc. Arrivé à Amiens a l'heure -

    assez vaseux ete très enrhumé, je suis rentré à

    Vers ce matin pour attraper avec mon ambulance

    une pile au foot ball (5-3)

     Tous ces jours derniers, j'avais rencontré à

    Amiens des types de connaissance : le capitaine

    de Brémond - de mon tennis des Invalides - un

    officier d'adm.on à 3 galons de l'Intendance -

    bon type, qui j'avais connus aux Invalides -, le

    capitaine Malick, de l'E . M. de Toulouse, que je

    n'ai qu'entrevu, et enfin hier soir Mariani,

    qui quitte le règiment où on l'avait mis il y a 15

    jours , et qui va a Creil, le dépotoir



Description

Save description
  • 50.1556532858612||2.3328292539063114||

    Doullens

    ||1
Location(s)
  • Story location Doullens


ID
8341 / 249555
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Gérard dit Richard BOHAN
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/



  • Western Front

  • Medical
  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note