FRAD066_018 Carnet de guerre de Maurice PEUREY, item 14

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

 page gauche  

Le chêne est un chef-lièn de canton, que
traverse un canal.  Les ponts sont
santé et une passerelle de fortune
a été faite pour l'artillerie.  Un
sous-officier allemand nous raconte
ce qui se passe chez eux alors que
nous attendons de nouveaux ordres. 

A 14 heures, nous repartons pour une nouvelle étape de 6 Kms. Pendant cette marche, le général nous dît que nous devons être après-demain à Sedan (encore 25 kms).

Nous arrivons à Sauville. Ce village

est intact et les civiles y sont

tous restés.  Les boches en sont

partis de la veille, nous sommes

très bien reçus.

7 -      Nous repartons pour le village
de la Cassine.  Nous cantonnons au
château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
sommes en ligne.  Tout près devant
nous le tic-tac des mitrailleuses
boches.  Le 75 tire sans arrêt.
Le village est rempli d'americains
en dèsordre; quelques civils ègalement.
Nos alliés n'ont rien mangé depuis
3 jours, nous partageons avec eux
notre boite de boeuf et nos biscuits.
A 15 heures, nous arrivons sur
Chèméry.  Nous traversons le canal
en à 1 Km en avant, je reste
dans un champ avec un camarade
pour ètablir la liaison et porter
les plis.

_______________________________________________________________________________________________________

 page droite  

Nous montons nos tentes et
nous essaysons de nous reposer, es-
pèrant que les boches, ne tireront
pas notre direction.
8 - Six heures - nous sommes transis.
Sauf deux plis que nous avons
portés, Nous avons été tranquille.
Nous replions nos tentes et à ce
moment, on nous fait passer
l'ordre d'avacer j'usqu'au
château de Rocan.  Nous passons
a Chehéry.  Nous préparons de
chambres pour le général et sa
suite qui arrivent dans l'après
midi.  Vers 19 heures nous avons
l'arrivée d'un fort groupe de
prisonniers; le capitaine les fait
dèfiler au pas de parade.

        Le soir, le bruit court
que des parlementarié boches avaient
traversé les lignes français et
demandaient un armistice quelle
joie si c'est vrai.

9 - Voici 3 jours, que nous
ne mangeons plus, pas de
ravitaillement possible.  Nous
quittons Rocan à midi et
nous allons rejoindre les cuisines
plus à l'arrivè à Chémery, où
nous devons avoir le ravitaillemnt.
     Là, nous trouvons des
evacués des environs de
Sedan, s'échappant du bombardement.

Transcription saved

 page gauche  

Le chêne est un chef-lièn de canton, que
traverse un canal.  Les ponts sont
santé et une passerelle de fortune
a été faite pour l'artillerie.  Un
sous-officier allemand nous raconte
ce qui se passe chez eux alors que
nous attendons de nouveaux ordres. 

A 14 heures, nous repartons pour une nouvelle étape de 6 Kms. Pendant cette marche, le général nous dît que nous devons être après-demain à Sedan (encore 25 kms).

Nous arrivons à Sauville. Ce village

est intact et les civiles y sont

tous restés.  Les boches en sont

partis de la veille, nous sommes

très bien reçus.

7 -      Nous repartons pour le village
de la Cassine.  Nous cantonnons au
château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
sommes en ligne.  Tout près devant
nous le tic-tac des mitrailleuses
boches.  Le 75 tire sans arrêt.
Le village est rempli d'americains
en dèsordre; quelques civils ègalement.
Nos alliés n'ont rien mangé depuis
3 jours, nous partageons avec eux
notre boite de boeuf et nos biscuits.
A 15 heures, nous arrivons sur
Chèméry.  Nous traversons le canal
en à 1 Km en avant, je reste
dans un champ avec un camarade
pour ètablir la liaison et porter
les plis.

_______________________________________________________________________________________________________

 page droite  

Nous montons nos tentes et
nous essaysons de nous reposer, es-
pèrant que les boches, ne tireront
pas notre direction.
8 - Six heures - nous sommes transis.
Sauf deux plis que nous avons
portés, Nous avons été tranquille.
Nous replions nos tentes et à ce
moment, on nous fait passer
l'ordre d'avacer j'usqu'au
château de Rocan.  Nous passons
a Chehéry.  Nous préparons de
chambres pour le général et sa
suite qui arrivent dans l'après
midi.  Vers 19 heures nous avons
l'arrivée d'un fort groupe de
prisonniers; le capitaine les fait
dèfiler au pas de parade.

        Le soir, le bruit court
que des parlementarié boches avaient
traversé les lignes français et
demandaient un armistice quelle
joie si c'est vrai.

9 - Voici 3 jours, que nous
ne mangeons plus, pas de
ravitaillement possible.  Nous
quittons Rocan à midi et
nous allons rejoindre les cuisines
plus à l'arrivè à Chémery, où
nous devons avoir le ravitaillemnt.
     Là, nous trouvons des
evacués des environs de
Sedan, s'échappant du bombardement.


Transcription history
  • March 4, 2019 10:55:04 Saverio Vita

     page gauche  

    Le chêne est un chef-lièn de canton, que
    traverse un canal.  Les ponts sont
    santé et une passerelle de fortune
    a été faite pour l'artillerie.  Un
    sous-officier allemand nous raconte
    ce qui se passe chez eux alors que
    nous attendons de nouveaux ordres. 

    A 14 heures, nous repartons pour une nouvelle étape de 6 Kms. Pendant cette marche, le général nous dît que nous devons être après-demain à Sedan (encore 25 kms).

    Nous arrivons à Sauville. Ce village

    est intact et les civiles y sont

    tous restés.  Les boches en sont

    partis de la veille, nous sommes

    très bien reçus.

    7 -      Nous repartons pour le village
    de la Cassine.  Nous cantonnons au
    château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
    sommes en ligne.  Tout près devant
    nous le tic-tac des mitrailleuses
    boches.  Le 75 tire sans arrêt.
    Le village est rempli d'americains
    en dèsordre; quelques civils ègalement.
    Nos alliés n'ont rien mangé depuis
    3 jours, nous partageons avec eux
    notre boite de boeuf et nos biscuits.
    A 15 heures, nous arrivons sur
    Chèméry.  Nous traversons le canal
    en à 1 Km en avant, je reste
    dans un champ avec un camarade
    pour ètablir la liaison et porter
    les plis.

    _______________________________________________________________________________________________________

     page droite  

    Nous montons nos tentes et
    nous essaysons de nous reposer, es-
    pèrant que les boches, ne tireront
    pas notre direction.
    8 - Six heures - nous sommes transis.
    Sauf deux plis que nous avons
    portés, Nous avons été tranquille.
    Nous replions nos tentes et à ce
    moment, on nous fait passer
    l'ordre d'avacer j'usqu'au
    château de Rocan.  Nous passons
    a Chehéry.  Nous préparons de
    chambres pour le général et sa
    suite qui arrivent dans l'après
    midi.  Vers 19 heures nous avons
    l'arrivée d'un fort groupe de
    prisonniers; le capitaine les fait
    dèfiler au pas de parade.

            Le soir, le bruit court
    que des parlementarié boches avaient
    traversé les lignes français et
    demandaient un armistice quelle
    joie si c'est vrai.

    9 - Voici 3 jours, que nous
    ne mangeons plus, pas de
    ravitaillement possible.  Nous
    quittons Rocan à midi et
    nous allons rejoindre les cuisines
    plus à l'arrivè à Chémery, où
    nous devons avoir le ravitaillemnt.
         Là, nous trouvons des
    evacués des environs de
    Sedan, s'échappant du bombardement.


  • January 12, 2019 11:30:12 Stella Watkin

     page gauche  

    Le chêne est un chef-lièn de canton, que
    traverse un canal.  Les ponts sont
    santé et une passerelle de fortune
    a été faite pour l'artillerie.  Un
    sous-officier allemand nous raconte
    ce qui se passe chez eux alors que
    nous attendons de nouveaux ordres.

    Nous arrivons à Saurille.  Ce village

    est intact et les civiles y sont

    tous restés.  Les boches en sont

    partis de la veille, nous sommes

    très bien reçus.

    7 -      Nous repartons pour le village
    de la Cassine.  Nous cantonnons au
    château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
    sommes en ligne.  Tout près devant
    nous le tic-tac des mitrailleuses
    boches.  Le 75 tire sans arrêt.
    Le village est rempli d'americains
    en dèsordre; quelques civils ègalement.
    Nos alliés n'ont rien mangé depuis
    3 jours, nous partageons avec eux
    notre boite de boeuf et nos biscuits.
    A 15 heures, nous arrivons sur
    Chèméry.  Nous traversons le canal
    en à 1 Km en avant, je reste
    dans un champ avec un camarade
    pour ètablir la liaison et porter
    les plis.

    _______________________________________________________________________________________________________

     page droite  

    Nous montons nos tentes et
    nous essaysons de nous reposer, es-
    pèrant que les boches, ne tireront
    pas notre direction.
    8 - Six heures - nous sommes transis.
    Sauf deux plis que nous avons
    portés, Nous avons été tranquille.
    Nous replions nos tentes et à ce
    moment, on nous fait passer
    l'ordre d'avacer j'usqu'au
    château de Rocan.  Nous passons
    a Chehéry.  Nous préparons de
    chambres pour le général et sa
    suite qui arrivent dans l'après
    midi.  Vers 19 heures nous avons
    l'arrivée d'un fort groupe de
    prisonniers; le capitaine les fait
    dèfiler au pas de parade.

            Le soir, le bruit court
    que des parlementarié boches avaient
    traversé les lignes français et
    demandaient un armistice quelle
    joie si c'est vrai.

    9 - Voici 3 jours, que nous
    ne mangeons plus, pas de
    ravitaillement possible.  Nous
    quittons Rocan à midi et
    nous allons rejoindre les cuisines
    plus à l'arrivè à Chémery, où
    nous devons avoir le ravitaillemnt.
         Là, nous trouvons des
    evacués des environs de
    Sedan, s'échappant du bombardement.


  • January 12, 2019 09:52:24 Stella Watkin

     page gauche  

    Le chêne est un chef-lièn de canton, que
    traverse un canal.  Les ponts sont
    santé et une passerelle de fortune
    a été faite pour l'artillerie.  Un
    sous-officier allemand nous raconte
    ce qui se passe chez eux alors que
    nous attendons de nouveaux ordres.

    Nous arrivons à Saurille.  Ce village

    est intact et les civiles y sont

    tous restés.  Les boches en sont

    partis de la veille, nous sommes

    très bien reçus.

    7 -      Nous repartons pour le village
    de la Cassine.  Nous cantonnons au
    château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
    sommes en ligne.  Tout près devant
    nous le tic-tac des mitrailleuses
    boches.  Le 75 tire sans arrêt.
    Le village est rempli d'americains
    en dèsordre; quelques civils ègalement.
    Nos alliés n'ont rien mangé depuis
    3 jours, nous partageons avec eux
    notre boite de boeuf et nos biscuits.
    A 15 heures, nous arrivons sur
    Chèméry.  Nous traversons le canal
    en à 1 Km en avant, je reste
    dans un champ avec un camarade
    pour ètablir la liaison et porter
    les plis.

    _______________________________________________________________________________________________________

     page droite  

    Nous montons nos tentes et
    nous essaysons de nous reposer, es-
    pèrant que les boches, ne tireront
    pas notre direction.
    8 - Six heures - nous sommes transis.
    Sauf deux plis que nous avons
    portés, Nous avons été tranquille.
    Nous replions nos tentes et à ce
    moment, on nous fait passer
    l'ordre d'avacer j'usqu'au
    château de Tocay.  Nous passons
    a Chehéry.  Nous préparons de
    chambres pour le général et sa
    suite qui arrivent dans l'après
    midi.  Vers 19 heures nous avons
    l'arrivée d'un fort groupe de
    prisonniers; le capitaine les fait
    dèfiler au pas de parade.

            Le soir, le bruit court
    que des parlementarié boches avaient
    traversé les lignes français et
    demandaient un armistice quelle
    joie si c'est vrai.


  • January 12, 2019 00:38:07 Stella Watkin

     page gauche  

    Le chêne est un chef-lièn de canton, que
    traverse un canal.  Les ponts sont
    santé et une passerelle de fortune
    a été faite pour l'artillerie.  Un
    sous-officier allemand nous raconte
    ce qui se passe chez eux alors que
    nous attendons de nouveaux ordres.

    Nous arrivons à Saurille.  Ce village

    est intact et les civiles y sont

    tous restés.  Les boches en sont

    partis de la veille, nous sommes

    très bien reçus.

    7 -      Nous repartons pour le village
    de la Cassine.  Nous cantonnons au
    château j'usqu'à Ormicourt.  Là, nous
    sommes en ligne.  Tout près devant
    nous le tic-tac des mitrailleuses
    boches.  Le 75 tire sans arrêt.
    Le village est rempli d'americains
    en dèsordre; quelques civils ègalement.
    Nos alliés n'ont rien mangé depuis
    3 jours, nous partageons avec eux
    notre boite de boeuf et nos biscuits.
    A 15 heures, nous arrivons sur
    Chèméry.  Nous traversons le canal
    en à 1 Km en avant, je reste
    dans un champ avec un camarade
    pour ètablir la liaison et porter
    les plis.

    _______________________________________________________________________________________________________

     page droite  


Description

Save description
  • 49.556221||4.794448||

    Sauville, France

  • 48.771882||6.260203||

    Bouxières-aux-Chênes, France

  • 49.58134||4.813636||

    La Cassine, France

  • 49.631853||4.831319||

    Omicourt, France

  • 49.599937||4.867627||

    Chémery-sur-Bar, France

  • 49.643586||4.875106||

    Chehéry, France

  • 49.636065||4.866942||

    Château de Rocan, France

  • 49.70349||4.93863||

    Sedan, France

Location(s)
  • Document location Sauville, France
  • Additional document location Bouxières-aux-Chênes, France
  • Additional document location La Cassine, France
  • Additional document location Omicourt, France
  • Additional document location Chémery-sur-Bar, France
  • Additional document location Chehéry, France
  • Additional document location Château de Rocan, France
  • Additional document location Sedan, France
Login and add location


ID
8286 / 129062
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Michel PEUREY
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Oct, 1918
Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note