FRAD066_018 Carnet de guerre de Maurice PEUREY, item 6

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

 Page gauche  

sommes quatre observateurs nous relayant à

tour de rôle.  Nous pouvons apercervoir dis-

tinctement des boches passant dans une 

maison du village allemand de Bioncourt.

         Nous apprenons que le regiment reçoit

la fournagère aux couleurs de la mèdaille

militaire.

        Chaque matin nous allons sur le 

pont dètruit de Brin prendre le niveau

d'eau de la Seille.

         Nous profitons de nos instants

libres pour visiter le ruines et surtout

pour prendre note des fruits qui seront

bientôt mûrs.

        Il y a principalement (une spècialité

du pays) beaucoup de prunes de mirabelles.

mous en mangeons chaque jour comme

dessert.

23 - Je vais au chalet de la forêt de Champenoux

porter le compte-rendu et de là au bataillon

en bicyclette.  Nous sommes de Brin à 5 K,s

environ du bataillon et chaque matin nous

devons y porter le comte-rendu du jour.

24 - Pendant la nuit, l'ancien caporal d'or-

dinaire de la 6e cie. se fair tuer à la station 

de Brin par une sentinelle française.

27 - Je me rends à travers le fols de fer 

sur la route de Bay, sur le bord de la Seille

me rendre compte des travaux des boches à la

passerelle de Bioncourt.  Il en rèsulte de notre

remarque que deux avions français sont 

envoyés; ils arrivent à 20 heures et jèttent

deux bombes : une pour la passerelle, l'autre 

sur le village de Bioncourt.  Une maison prend

feu, l'incendie jusqu'au lendemain soir.

__________________________________________________________________________________________________________

  page droite  

30- Comme nous devons quitter sous peu notre
poste, nous remplisons nos musettes de fruits.
Nous mangeons dans une ancienne salle
de classe, la table est encombée de pommes,
prunes, raisin, citrons, ces dernièr donné chaque
jour par l'ordinaire.  Dans un coin de la salle
un piano, encore en assez bon étate pour
que nous puissons le fair résonner à tous
moments.
          La maison où est notre observatorie
ne tient que par miracle, tout est comouflé
dans les sous-sols, d l'abri des obus.
31 - A 22 heures, nous sommes relevés par
des observateurs du 94e d'infanterie.  Nous nous
rendons au bataillon.
1er Septembre - Dans la matineé, par Cham-
penou et Mazerulles, nous nous rendons à
la ferme Ramont à notre nouveau poste.
2 - Nous commençons ce jour notre garde.
La ferme Ramont est en ruines, elle domine
la valleé de la Seille j'usqu'a la forêt de
Grémecey et le village allemand du même nom.
En jour nous observons dans un petit
bâtiment bétonné et à la nuit, nous nous
replions à 1 Kilomètre environ dans les
abris de la tranchée, avec la section qui
nous garde à la ferme.
          Pour notre premier jour de garde,
les boches nous envoient sept obus sur
la ferme.
3 - Par Mazerulles en Champenoux je vais au
bataillon porter le compte-rendu.
          Nous premons notre ravitaillement
trois fois dans la journée à Mazerulles, nous


Transcription saved

 Page gauche  

sommes quatre observateurs nous relayant à

tour de rôle.  Nous pouvons apercervoir dis-

tinctement des boches passant dans une 

maison du village allemand de Bioncourt.

         Nous apprenons que le regiment reçoit

la fournagère aux couleurs de la mèdaille

militaire.

        Chaque matin nous allons sur le 

pont dètruit de Brin prendre le niveau

d'eau de la Seille.

         Nous profitons de nos instants

libres pour visiter le ruines et surtout

pour prendre note des fruits qui seront

bientôt mûrs.

        Il y a principalement (une spècialité

du pays) beaucoup de prunes de mirabelles.

mous en mangeons chaque jour comme

dessert.

23 - Je vais au chalet de la forêt de Champenoux

porter le compte-rendu et de là au bataillon

en bicyclette.  Nous sommes de Brin à 5 K,s

environ du bataillon et chaque matin nous

devons y porter le comte-rendu du jour.

24 - Pendant la nuit, l'ancien caporal d'or-

dinaire de la 6e cie. se fair tuer à la station 

de Brin par une sentinelle française.

27 - Je me rends à travers le fols de fer 

sur la route de Bay, sur le bord de la Seille

me rendre compte des travaux des boches à la

passerelle de Bioncourt.  Il en rèsulte de notre

remarque que deux avions français sont 

envoyés; ils arrivent à 20 heures et jèttent

deux bombes : une pour la passerelle, l'autre 

sur le village de Bioncourt.  Une maison prend

feu, l'incendie jusqu'au lendemain soir.

__________________________________________________________________________________________________________

  page droite  

30- Comme nous devons quitter sous peu notre
poste, nous remplisons nos musettes de fruits.
Nous mangeons dans une ancienne salle
de classe, la table est encombée de pommes,
prunes, raisin, citrons, ces dernièr donné chaque
jour par l'ordinaire.  Dans un coin de la salle
un piano, encore en assez bon étate pour
que nous puissons le fair résonner à tous
moments.
          La maison où est notre observatorie
ne tient que par miracle, tout est comouflé
dans les sous-sols, d l'abri des obus.
31 - A 22 heures, nous sommes relevés par
des observateurs du 94e d'infanterie.  Nous nous
rendons au bataillon.
1er Septembre - Dans la matineé, par Cham-
penou et Mazerulles, nous nous rendons à
la ferme Ramont à notre nouveau poste.
2 - Nous commençons ce jour notre garde.
La ferme Ramont est en ruines, elle domine
la valleé de la Seille j'usqu'a la forêt de
Grémecey et le village allemand du même nom.
En jour nous observons dans un petit
bâtiment bétonné et à la nuit, nous nous
replions à 1 Kilomètre environ dans les
abris de la tranchée, avec la section qui
nous garde à la ferme.
          Pour notre premier jour de garde,
les boches nous envoient sept obus sur
la ferme.
3 - Par Mazerulles en Champenoux je vais au
bataillon porter le compte-rendu.
          Nous premons notre ravitaillement
trois fois dans la journée à Mazerulles, nous



Transcription history
  • January 10, 2019 10:13:29 Stella Watkin

     Page gauche  

    sommes quatre observateurs nous relayant à

    tour de rôle.  Nous pouvons apercervoir dis-

    tinctement des boches passant dans une 

    maison du village allemand de Bioncourt.

             Nous apprenons que le regiment reçoit

    la fournagère aux couleurs de la mèdaille

    militaire.

            Chaque matin nous allons sur le 

    pont dètruit de Brin prendre le niveau

    d'eau de la Seille.

             Nous profitons de nos instants

    libres pour visiter le ruines et surtout

    pour prendre note des fruits qui seront

    bientôt mûrs.

            Il y a principalement (une spècialité

    du pays) beaucoup de prunes de mirabelles.

    mous en mangeons chaque jour comme

    dessert.

    23 - Je vais au chalet de la forêt de Champenoux

    porter le compte-rendu et de là au bataillon

    en bicyclette.  Nous sommes de Brin à 5 K,s

    environ du bataillon et chaque matin nous

    devons y porter le comte-rendu du jour.

    24 - Pendant la nuit, l'ancien caporal d'or-

    dinaire de la 6e cie. se fair tuer à la station 

    de Brin par une sentinelle française.

    27 - Je me rends à travers le fols de fer 

    sur la route de Bay, sur le bord de la Seille

    me rendre compte des travaux des boches à la

    passerelle de Bioncourt.  Il en rèsulte de notre

    remarque que deux avions français sont 

    envoyés; ils arrivent à 20 heures et jèttent

    deux bombes : une pour la passerelle, l'autre 

    sur le village de Bioncourt.  Une maison prend

    feu, l'incendie jusqu'au lendemain soir.

    __________________________________________________________________________________________________________

      page droite  

    30- Comme nous devons quitter sous peu notre
    poste, nous remplisons nos musettes de fruits.
    Nous mangeons dans une ancienne salle
    de classe, la table est encombée de pommes,
    prunes, raisin, citrons, ces dernièr donné chaque
    jour par l'ordinaire.  Dans un coin de la salle
    un piano, encore en assez bon étate pour
    que nous puissons le fair résonner à tous
    moments.
              La maison où est notre observatorie
    ne tient que par miracle, tout est comouflé
    dans les sous-sols, d l'abri des obus.
    31 - A 22 heures, nous sommes relevés par
    des observateurs du 94e d'infanterie.  Nous nous
    rendons au bataillon.
    1er Septembre - Dans la matineé, par Cham-
    penou et Mazerulles, nous nous rendons à
    la ferme Ramont à notre nouveau poste.
    2 - Nous commençons ce jour notre garde.
    La ferme Ramont est en ruines, elle domine
    la valleé de la Seille j'usqu'a la forêt de
    Grémecey et le village allemand du même nom.
    En jour nous observons dans un petit
    bâtiment bétonné et à la nuit, nous nous
    replions à 1 Kilomètre environ dans les
    abris de la tranchée, avec la section qui
    nous garde à la ferme.
              Pour notre premier jour de garde,
    les boches nous envoient sept obus sur
    la ferme.
    3 - Par Mazerulles en Champenoux je vais au
    bataillon porter le compte-rendu.
              Nous premons notre ravitaillement
    trois fois dans la journée à Mazerulles, nous



  • January 10, 2019 10:03:38 Stella Watkin

     Page gauche  

    sommes quatre observateurs nous relayant à

    tour de rôle.  Nous pouvons apercervoir dis-

    tinctement des boches passant dans une 

    maison du village allemand de Bioncourt.

             Nous apprenons que le regiment reçoit

    la fournagère aux couleurs de la mèdaille

    militaire.

            Chaque matin nous allons sur le 

    pont dètruit de Brin prendre le niveau

    d'eau de la Seille.

             Nous profitons de nos instants

    libres pour visiter le ruines et surtout

    pour prendre note des fruits qui seront

    bientôt mûrs.

            Il y a principalement (une spècialité

    du pays) beaucoup de prunes de mirabelles.

    mous en mangeons chaque jour comme

    dessert.

    23 - Je vais au chalet de la forêt de Champenaux

    porter le compte-rendu et de là au bataillon

    en bicyclette.  Nous sommes de Brin à 5 K,s

    environ du bataillon et chaque matin nous

    devons y porter le comte-rendu du jour.

    24 - Pendant la nuit, l'ancien caporal d'or-

    dinaire de la 6e cie. se fair tuer à la station 

    de Brin par une sentinelle française.

    27 - Je me rends à travers le fols de fer 

    sur la route de Bay, sur le bord de la Seille

    me rendre compte des travaux des boches à la

    passerelle de Bioncourt.  Il en rèsulte de notre

    remarque que deux avions français sont 

    envoyés; ils arrivent à 20 heures et jèttent

    deux bombes : une pour la passerelle, l'autre 

    sur le village de Bioncourt.  Une maison prend

    feu, l'incendie jusqu'au lendemain soir.

    __________________________________________________________________________________________________________

      page droite  

    30- Comme nous devons quitter sous peu notre
    poste, nous remplisons nos musettes de fruits.
    Nous mangeons dans une ancienne salle
    de classe, la table est encombée de pommes,
    prunes, raisin, citrons, ces dernièr donné chaque
    jour par l'ordinaire.  Dans un coin de la salle
    un piano, encore en assez bon étate pour
    que nous puissons le fair résonner à tous
    moments.
              La maison où est notre observatorie
    ne tient que par miracle, tout est comouflé
    dans les sous-sols, d l'abri des obus.
    31 - A 22 heures, nous sommes relerés par
    des observateurs du 94e d'infanterie.  Nous nous
    rendons au bataillon.
    1er Septembre - Dans la matineé, par Cham-
    penou et Mazerulles, nous nous rendons à
    la ferme Ramont à notre nouveau poste.
    2 - Nous commençons ce jour notre garde.
    La ferme Ramont est en ruines, elle domine
    la valleé de la Seille j'usqu'a la forêt de
    Grémecey et le village allemand du même nom.
    En jour nous observons dans un petit
    bâtiment bétonné et à la nuit, nous nous
    replions à 1 Kilomètre environ dans les
    abris de la tranchée, avec la section qui
    nous garde à la ferme.
              Pour notre premier jour de garde,
    les boches nous envoient sept obus sur
    la ferme.
    3 - Par Mazerulles en Champenoux je vais au
    bataillon porter le compte-rendu.
              Nous premons notre ravitaillement
    trois fois dans la journée à Mazerulles, nous



  • January 10, 2019 01:03:50 Stella Watkin

    sommes quatre observateurs nous relayant à

    rous de role.  nous pouvons apercervoir dis-

    tintement des boches passant dans une 

    maison du village allemand de Bioncourt.

             Nous apprenons que le regiment reçoit

    la fournagère aux couleurs de la mèdaille

    militaire.

            Chaque matin nous allons sur le 

    pont dètruit de Brin prendre le niveau

    d'eau de la Seille.

             Nous profitons de mos instants

    libres pour visiter le ruines et surtout

    pour prendre note des fruits qui seront

    bientôt mûrs.

            Il y a principalement (une spècialité

    du pays) beaucoup de prunes de mirabelles.

    mous en mangeons chaque jour comme

    dessert.

    23 - Je vais au chalet de la forêt de Champenaux

    porter le compte-renduet de là au bataillon

    en bicyclette.  Nous sommes de Brin à 5 K,s

    environ du bataillon et chaque matin nous

    devons y porter le comte-rendu du jour.

    24 - Pendant la nuit, l'ancien caporal d'or

    dinaire de la 6e cir. se fair tuer à la station 

    de Brin par une sentinelle française.

    27 - Je me rends à travers le fols de fer 

    sur la route de Bay, sur le bord de la Seille

    me rendre compte des travaux des boches à la

    passerelle de Bioncourt.  Il en rèsulte de notre

    remarque que deux avions français sont 

    envoyés; ils arrivent à 20 heures et jèttent

    deux bombes : une pour la passerelle, l'autre 

    sur le village de Bioncourt.  Une maison prend

    feu, l'incendie jusqu'au lendemain soir.

    __________________________________________________________________________________________________________


            



Description

Save description
  • 48.794388||6.364104||

    Bioncourt, France

  • 48.742356||6.34853||

    Champenoux, France

  • 48.7588859||6.38019||

    Mazerulles, France

  • 48.800494||6.406293||

    Grémecey, France

  • 48.778147||6.356035||

    Brin-sur-Seille, France

Location(s)
  • Document location Bioncourt, France
  • Additional document location Champenoux, France
  • Additional document location Mazerulles, France
  • Additional document location Grémecey, France
  • Additional document location Brin-sur-Seille, France
Login and add location


ID
8286 / 129053
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Michel PEUREY
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Trench Life

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note