Entrée des Allemands dans Saint-Quentin (Aisne), item 3

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 

De même des banques ou ils ont installés des bureaux. Les kommandantur sont au Crédit Lyonnais et au Comptoir d'escompte.

On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
Notre rue a été privilégiée on n'en a pas logé les trois

Transcription saved

obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 

De même des banques ou ils ont installés des bureaux. Les kommandantur sont au Crédit Lyonnais et au Comptoir d'escompte.

On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
Notre rue a été privilégiée on n'en a pas logé les trois


Transcription history
  • December 13, 2016 18:27:19 Dominique Laurent

    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 

    De même des banques ou ils ont installés des bureaux. Les kommandantur sont au Crédit Lyonnais et au Comptoir d'escompte.

    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
    Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
    Notre rue a été privilégiée on n'en a pas logé les trois

  • December 13, 2016 18:26:17 Dominique Laurent

    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 

    De même des banques ou ils ont installé des bureaux. Les kommandantur sont au Crédit Lyonnais et au Comptoir d'escompte.

    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
    Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
    Notre rue a été privilégiée on n'en a pas logé les trois


  • October 18, 2016 12:35:48 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 
    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
    Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
    Notre rue a été privilégiée on n'en a pas logé les trois
  • October 18, 2016 12:35:27 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 
    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun attentat.
    Bien des émotions aussi, surtout le jour où ils sont arrivés, ils ont tués nos malheureux territotoriaux sous nos yeux, et ont fait marcher les mitrailleuses dans les rues, il y a eu quelques civils de tués. Aussitôt  qu'ils sonnaient il fallait ouvrir de suite ou ils enfonçaient les portes.
  • October 18, 2016 12:32:01 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 
    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé pour tjracasser le public. Mais à St Quentin même je n'ai entendu parler d'aucun 
  • October 18, 2016 12:28:42 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé pour eux exclusivement. 
    On a eu bien des vexations à subir et tous les jours en s'éveillant on se demande qu'est ce qu'ils ont inventé
  • October 18, 2016 12:27:31 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Delval Bvard Victor Hugo.
    Les allemands se sont emparés des maisons Bautin, Lefebvre boucher, la Taverne, la maison Henri Devred, le garage Favresse, le café de Paris, le café du midi qu'ils ont aménagé 
  • October 18, 2016 12:25:20 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent. Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de Mme Del v al Bvard Victor Hugo.
  • October 18, 2016 12:22:21 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent(?). Il y a eu également quelques dégats dans le chantier de   
  • October 18, 2016 12:19:13 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui patissent(?) 
  • October 18, 2016 12:09:01 Helena Lovegrove
    obus n´éclatant  pas toujours en l´air ou les lances bombes déviant ce sont les maisons qui                   
  • October 18, 2016 12:06:18 Helena Lovegrove
    obus n´éclatanr pas toujours en l´air ou les lances bombes                  
  • October 18, 2016 12:02:42 Helena Lovegrove
    obus n´éclatanr pas toujours en l´air ou les lances

Description

Save description
  • 49.847066||3.287399999999934||

    SAINT-QUENTIN

    ||1
Location(s)
  • Story location SAINT-QUENTIN


ID
7695 / 79379
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Grégoire Henrotte
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/




  • Home Front
  • Remembrance
  • Women



Notes and questions

Login to leave a note

  1. I added one short paragraph that was omitted in the original transcript. But how and where can I find a letter that has not been transcribed yet. This is a fascinating project and I am eager to get started.

    show replies