1 Num 1019 - Journal de Ormand Seauve., item 2

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

2ème pages <SIC>

Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

bois. et sommes partis a 1 heures

Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

coucher dans de petits lits Militaires.

Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

partie de la nuit pour ce réchauffer

Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

marchons avec eux car nous avaons perdu notre

régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

a battre en retraite car nous sommes tériblement

menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

replions sur une petite hauteur en arriere et

après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

le café dans un petit village appeler Serraucourt

et encore nous sommes obligés de reculer parce que

le village est aussi bombarder nous marchons

alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

Dormir car le canon ne cesse de gronder


3 pages

Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

pour nous rapprocher un peu du village et pour

être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

a la recherche de notre Regiment qui nous ait

annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

nous passons quand même toute la nuit sur place

Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

de toucher un peut de pains). nous en avions assez

de manger notre singe à nos biscuits qui sont

aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

la nuit qu'une terrible attaque se produit

Dans la direction de St André

la plus grande partie de nos troupes sont obligés

de battre en retraite nous nous partons avec nos

Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

pointe du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

de Soully et nous allons nous poster sur une

hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

nous sommes remplacer. par d'autres troupes

nous traversons un grand bois nous marchons toutes

la nuit et ce fut une marche tres longue car

nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

Villote devant St Mihiel arrivé au cantonnement

nous nous sommes coucher, car on ne tenait

plus de bout tellement qu'on été accablé par la

fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

branches pour nous parer parer de la pluie nous

nous ravitaillons un peu et nous couchons

sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

a nous faire rejoindre nos cantonnement

a Villote nous rentrons tous mouillés.

Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

anciens emplacement sous nos abris nous

passons le journée en réserve et la nuit venue

nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

nous ragagnions une 3ème fois nos abris

Transcription saved

2ème pages <SIC>

Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

bois. et sommes partis a 1 heures

Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

coucher dans de petits lits Militaires.

Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

partie de la nuit pour ce réchauffer

Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

marchons avec eux car nous avaons perdu notre

régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

a battre en retraite car nous sommes tériblement

menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

replions sur une petite hauteur en arriere et

après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

le café dans un petit village appeler Serraucourt

et encore nous sommes obligés de reculer parce que

le village est aussi bombarder nous marchons

alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

Dormir car le canon ne cesse de gronder


3 pages

Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

pour nous rapprocher un peu du village et pour

être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

a la recherche de notre Regiment qui nous ait

annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

nous passons quand même toute la nuit sur place

Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

de toucher un peut de pains). nous en avions assez

de manger notre singe à nos biscuits qui sont

aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

la nuit qu'une terrible attaque se produit

Dans la direction de St André

la plus grande partie de nos troupes sont obligés

de battre en retraite nous nous partons avec nos

Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

pointe du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

de Soully et nous allons nous poster sur une

hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

nous sommes remplacer. par d'autres troupes

nous traversons un grand bois nous marchons toutes

la nuit et ce fut une marche tres longue car

nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

Villote devant St Mihiel arrivé au cantonnement

nous nous sommes coucher, car on ne tenait

plus de bout tellement qu'on été accablé par la

fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

branches pour nous parer parer de la pluie nous

nous ravitaillons un peu et nous couchons

sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

a nous faire rejoindre nos cantonnement

a Villote nous rentrons tous mouillés.

Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

anciens emplacement sous nos abris nous

passons le journée en réserve et la nuit venue

nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

nous ragagnions une 3ème fois nos abris


Transcription history
  • September 4, 2019 15:17:19 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    pointe du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villote devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villote nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions une 3ème fois nos abris

  • September 4, 2019 15:15:16 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    pointe du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villote devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villote nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 15:14:47 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villote devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villote nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 15:06:50 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change comme il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 15:04:18 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entans <SIC> dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 15:03:04 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous parer parer de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 14:59:54 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a pointe du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous poser (parer?) poser de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 14:58:05 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons c'est <SIC> emplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous poser (parer?) poser de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 14:57:13 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous poser (parer?) poser de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement sous nos abris nous

    passons le journée en réserve et la nuit venue

    nous rentrons de nouveau a Vilotte et toujours

    sous la pluies. Le 13. Départ à la pointe du jour

    nous ragagnions un 3ème fois nos abris


  • September 4, 2019 14:55:02 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous poser (parer?) poser de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il pleut et l'on se couche

    le 12 a 8 Heures du matin nous regagnions nos

    anciens emplacement


  • September 4, 2019 14:54:07 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir

    nous sommes remplacer. par d'autres troupes

    nous traversons un grand bois nous marchons toutes

    la nuit et ce fut une marche tres longue car

    nous sommes arrivés que le 11 heures du matin a

    Villate devant St Mihiel arrivé au cantonnement

    nous nous sommes coucher, car on ne tenait

    plus de bout tellement qu'on été accablé par la

    fatigue et le someil mais ce n'a pas été long vers

    11 heures il nous faut parter à environs 4 Km au

    branches pour nous poser (parer?) poser de la pluie nous

    nous ravitaillons un peu et nous couchons

    sous nos abris et nous avons toujour <SIC> la pluie

    et ce n'est que vers minuit qu'on se décide

    a nous faire rejoindre nos cantonnement

    a Villate nous rentrons tous mouillés.

    Chacun se change camise il


  • September 4, 2019 14:45:01 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête. vers 3 Heures du soir


  • September 4, 2019 14:44:24 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village e <SIC> la nous sommes

    de nouveau menacer par l'artillerie qui nous

    fait pleuvoirs des obus sans lesser et certains ne

    tombent pas tres loin car nous entand dans la mitraille

    qui nous passe sur la tête.


  • September 4, 2019 14:42:09 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André

    la plus grande partie de nos troupes sont obligés

    de battre en retraite nous nous partons avec nos

    Mitrailleurs sur les routes qui arrivent a Hieppes  (Heippes). et vers la

    painte du jour le 10 nous nous réplions aussi sous une

    pluie battante et très froides. nous traversons le villages <SIC>

    de Soully et nous allons nous poster sur une

    hauteur environ à 2 Km de ce village


  • September 4, 2019 14:39:26 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains). nous en avions assez

    de manger notre singe à nos biscuits qui sont

    aussi dur que de la pierre). nous passons là toute

    la journée et ce n'est que le soir a la tomber de

    la nuit qu'une terrible attaque se produit

    Dans la direction de St André



  • September 4, 2019 14:37:09 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer, qu'il nous faut mettre en batterie car la

    tomber de la nuit arrive. l'ennemies fait une petite

    attaque mais cela ne dure pas longtemp <SIC> mais

    nous passons quand même toute la nuit sur place

    Le 9 a painte du jour nous commencons a languir

    de toucher un peut de pains).


  • September 4, 2019 14:34:24 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes (Heippes), nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer,


  • September 4, 2019 14:33:50 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche de notre Regiment qui nous ait

    annoncer a Hieppes (Heippes) nous n'avons pas le temps de nous

    reposer,


  • September 4, 2019 14:32:21 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


    3 pages

    Le 8. un peut avant le jour nous quittons l'estemplacement

    pour nous rapprocher un peu du village et pour

    être dans la plaine, nous faisons la soupe et le café

    et nous quittons enfin le 154ème Dinf (Division infanterie) pour nous mettre

    a la recherche


  • September 3, 2019 13:33:03 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:14:00 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:10:28 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre <SIC> (guère)

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:08:34 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:08:15 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:07:58 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Hieppes ( Heippes) , nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Hieppes (Heippes) nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 13:01:28 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mihel ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeons vers l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous sommes arretés par l'artillerie ennemie qui

    nous tire dessus en bonbardant <SIC> la guare <SIC> et la route de

    Flieppes nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a la lisiere d'un grand bois ou nous avons passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 12:51:45 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneuille

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 12:42:12 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannoncourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 12:32:28 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages <SIC>

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avons coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avons traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avons bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous sommes réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nous battons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 12:28:54 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nou sbattons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison <SIC>

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>

    Dans un champ d'avoine pres de ce villages nous y

    passons la nuit mais nous ne pouvons guerre

    Dormir car le canon ne cesse de gronder


  • September 3, 2019 12:26:47 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nou sbattons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison

    le café dans un petit village appeler Serraucourt

    et encore nous sommes obligés de reculer parce que

    le village est aussi bombarder nous marchons

    alors sur Chaumont sur Aire nous nous arréton <SIC>


  • September 3, 2019 12:24:54 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nou sbattons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison

    le café dans un petit village appeler Serraucourt



  • September 3, 2019 12:24:33 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nou sbattons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois

    a battre en retraite car nous sommes tériblement

    menacer pars <SIC> l'artillerie énnemies nous nous

    replions sur une petite hauteur en arriere et

    après une heure de repos nous nous joignons au 154ème

    Regiment dactive <SIC> qui se replie aussi nous faison

    le café dans un petit


  • September 3, 2019 12:21:42 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois

    et l'orsque <SIC> nous arrivons l'extrémité. nous sommes

    recus par les mitrailleuses énnémies qui sont posté sur

    ... debouches) nou sbattons en retraite, mais de nombreux

    pauvres blessé. sont pris par l'enemmie, nous parcourons

    le bois sous une terrible cannonade et nous marchons

    que sur des debris d'obus arrivés a la. arrivé a la lisiere

    nous rencontrons le 341ème D inf (Division Infanterie), qui lui aussi voulait

    esséyer <SIC> de prend ... dans le bois mais apres les avoirs <SIC>

    renseigner ils cherchent a cantonner le bois et nous

    marchons avec eux car nous avaons perdu notre

    régiment nous somme <SIC> obligés une seconde fois


  • September 3, 2019 12:14:17 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé a

    Flieppes, nous avons avancés jusque sur une hauteur

    a l lisiere d'un grand bois ou nous avont <SIC> passé la

    nuit et surout tres <SIC> froide car il a fallu se promener une

    partie de la nuit pour ce réchauffer

    Le 7 nous osmme réveillés par le bruit du canon français

    qui ouvre le feu. sur le bois pour nous ouvrir le

    chemin. nous marchons au moins 23 Km sous le bois


  • September 3, 2019 12:11:31 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.

    Le 6 Départ a 4H1/2 nous Dirigeant <SIC> vert <SIC> l'ennemi qui est

    signalé dans la direction Chaumont sur Aire et arrivé


  • September 3, 2019 12:10:03 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits lits Militaires.


  • September 3, 2019 12:09:39 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix le 5 pour

    St Mikl ou nous avont <SIC> bien reposé et nous avons

    coucher dans de petits ... Militaires.


  • September 3, 2019 12:08:09 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    et repartis le 3 à 4 H du soir par Hatonchatel et

    Cantonner a St Remy ou nous sommes arrives

    a 8 Heures et répartis le 4 à 5 Heures du matin pour

    Lacroix sur Meuse Depar <SIC> de Lacroix


  • September 3, 2019 12:05:53 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller chercher de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont <SIC> coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont <SIC> traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres <SIC> de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe tes <SIC> beaux, par Vigneville

    


  • September 3, 2019 12:03:46 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller cherchaer de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny, pres de Verdun et decendu

    a Bannancourt ou nous avont fait le café et repartis

    a midi par Lacroix-sur-Meuse ou il y a une

    Eglise et un arc de triomphe


  • September 3, 2019 12:01:51 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller cherchaer de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont traversé la Meuse pour

    nous embarqués à Charny.


  • September 3, 2019 12:01:26 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller cherchaer de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont coucher a la lisiere d'un

    bois. et sommes partis a 1 heures

    Du matin le 2 septembre pour Bras rive droite de

    la Meuse et nous avont traversé la Meuse pour


  • September 3, 2019 12:00:21 Wolfgang Dekeyser

    2ème pages

    Des obus ennemis et le soir vers 6 Heures ils tombais

    pres de nous. nous avont fait au moins 4 Km

    pour aller cherchaer de l'eau pour boire. et puis

    et puis nous avont coucher a la lisiere d'un

    bois.


Description

Save description
  • 49.21026577301214||5.3759867652344155||

    Bras-sur-Meuse

  • 49.014300008632105||5.231619547216837||

    Saint-André-en-Barrois

  • 49.027921251283566||5.286551187841837||

    Souilly

  • 48.85902533373245||5.341826151220744||

    Vilotte-sur-Aire

  • 49.20701349595904||5.3628546698975015||

    Charny-sur-Meuse

  • 48.9581997769054||5.50147123178715||

    Bannoncourt

  • 48.973244890747964||5.508595178930705||

    Lacroix-sur-Meuse

  • 48.92730644705612||5.2551371558594155||

    Chaumont-sur-Aire

  • 48.88849358239074||5.5407816871094155||

    Saint-Mihiel

  • 48.98118823177083||5.7000834449219155||

    Vigneulles-les-Hattonchâtel

  • 49.046039604073705||5.602408121435587||

    Saint-Remy-la-Calonne

  • 48.9936922033207||5.293932627050822||

    Heippes

  • 48.96270815246376||5.240460108129923||

    Séraucourt

  • 44.867029||4.681328000000008||

    Saint-Julien-le-Roux, Ardeche, France

    ||1
Location(s)
  • Story location Saint-Julien-le-Roux, Ardeche, France
  • Document location Bras-sur-Meuse
  • Additional document location Saint-André-en-Barrois
  • Additional document location Souilly
  • Additional document location Vilotte-sur-Aire
  • Additional document location Charny-sur-Meuse
  • Additional document location Bannoncourt
  • Additional document location Lacroix-sur-Meuse
  • Additional document location Chaumont-sur-Aire
  • Additional document location Saint-Mihiel
  • Additional document location Vigneulles-les-Hattonchâtel
  • Additional document location Saint-Remy-la-Calonne
  • Additional document location Heippes
  • Additional document location Séraucourt


ID
21693 / 255215
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Archives départementales de la Drôme
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


  • Français

  • Western Front




Notes and questions

Login to leave a note