002-Lettre de Marcel Proust à Esmérie Verdier datée du 16 juillet 1918.

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

Dyrotz, le 16 juillet 1918


Ma Chère Esmérie


Je vous remercie beaucoup de vôtre

dernière missive datée du 10 juin qui

m'a fait grand plaisir de savoir que vous

êtes toujours en bonne santé.

Tant que moi jen suis toujours ainsi

malgré que l'absence commence à me 

paraître très longue aussi dernièrement

ont apprit que le rapatriement allait

commencé du 10 au 15 août mais il ne fut

pas que je compte partir aux prochains

départ car avant moi il y a tous ceux

du début de la campagne c'est-à-dire

1914, mais ce qui me console qu'après cela

mon tour ne tardera pas.

Chère amie j'ai été aussi heureux

de recevoir vôtre charmante fotho

si seulement vous aviez la chançe

de recevoir la mienne ça me ferait

bien plaisir, je vous l'ai expédié le 15 Mai.

J'espère bien que vous l'avez maintenant

mais enfin j'attend quand même avec impatience

la réponse. Aussi chère amie je vous

transmet tous mes meilleurs remerçiement

car vous êtes très bien fotographié aussi

vous pourrez croire que vous m'avez grand

plaisir car a présent quand j'ai quelques petits

moments de cafa je prend votre

charmante Fotho et je l'a contemple

Chère Amie, Je termine en pensant toujours

à vous. Bien le bonjour à vos parents pour

moi. Recevez de votre ami lointain

l'assurances de ses meilleurs amitiés votre amimissing

et desiré. Marcel Poust


Transcription saved

Dyrotz, le 16 juillet 1918


Ma Chère Esmérie


Je vous remercie beaucoup de vôtre

dernière missive datée du 10 juin qui

m'a fait grand plaisir de savoir que vous

êtes toujours en bonne santé.

Tant que moi jen suis toujours ainsi

malgré que l'absence commence à me 

paraître très longue aussi dernièrement

ont apprit que le rapatriement allait

commencé du 10 au 15 août mais il ne fut

pas que je compte partir aux prochains

départ car avant moi il y a tous ceux

du début de la campagne c'est-à-dire

1914, mais ce qui me console qu'après cela

mon tour ne tardera pas.

Chère amie j'ai été aussi heureux

de recevoir vôtre charmante fotho

si seulement vous aviez la chançe

de recevoir la mienne ça me ferait

bien plaisir, je vous l'ai expédié le 15 Mai.

J'espère bien que vous l'avez maintenant

mais enfin j'attend quand même avec impatience

la réponse. Aussi chère amie je vous

transmet tous mes meilleurs remerçiement

car vous êtes très bien fotographié aussi

vous pourrez croire que vous m'avez grand

plaisir car a présent quand j'ai quelques petits

moments de cafa je prend votre

charmante Fotho et je l'a contemple

Chère Amie, Je termine en pensant toujours

à vous. Bien le bonjour à vos parents pour

moi. Recevez de votre ami lointain

l'assurances de ses meilleurs amitiés votre amimissing

et desiré. Marcel Poust



Transcription history
  • July 12, 2019 18:26:10 Anne-Sophie LAGARDE

    Dyrotz, le 16 juillet 1918


    Ma Chère Esmérie


    Je vous remercie beaucoup de vôtre

    dernière missive datée du 10 juin qui

    m'a fait grand plaisir de savoir que vous

    êtes toujours en bonne santé.

    Tant que moi jen suis toujours ainsi

    malgré que l'absence commence à me 

    paraître très longue aussi dernièrement

    ont apprit que le rapatriement allait

    commencé du 10 au 15 août mais il ne fut

    pas que je compte partir aux prochains

    départ car avant moi il y a tous ceux

    du début de la campagne c'est-à-dire

    1914, mais ce qui me console qu'après cela

    mon tour ne tardera pas.

    Chère amie j'ai été aussi heureux

    de recevoir vôtre charmante fotho

    si seulement vous aviez la chançe

    de recevoir la mienne ça me ferait

    bien plaisir, je vous l'ai expédié le 15 Mai.

    J'espère bien que vous l'avez maintenant

    mais enfin j'attend quand même avec impatience

    la réponse. Aussi chère amie je vous

    transmet tous mes meilleurs remerçiement

    car vous êtes très bien fotographié aussi

    vous pourrez croire que vous m'avez grand

    plaisir car a présent quand j'ai quelques petits

    moments de cafa je prend votre

    charmante Fotho et je l'a contemple

    Chère Amie, Je termine en pensant toujours

    à vous. Bien le bonjour à vos parents pour

    moi. Recevez de votre ami lointain

    l'assurances de ses meilleurs amitiés votre amimissing

    et desiré. Marcel Poust


  • July 12, 2019 18:22:20 Anne-Sophie LAGARDE

    Dyrotz, le 16 juillet 1918


    Ma Chère Esmérie


    Je vous remercie beaucoup de vôtre

    dernière missive datée du 10 juin qui

    m'a fait grand plaisir de savoir que vous

    êtes toujours en bonne santé.

    Tant que moi jen suis toujours ainsi

    malgré que l'absence commence à me 

    paraître très longue aussi dernièrement

    ont apprit que le rapatriement allait

    commencé du 10 au 15 août mais il ne fut

    pas que je compte partir aux prochains

    départ car avant moi il y a tous ceux

    du début de la campagne c'est-à-dire

    1914, mais ce qui me console qu'après cela

    mon tour ne tardera pas.

    Chère amie j'ai été aussi heureux

    de recevoir vôtre charmante fotho

    si seulement vous aviez la chançe

    de recevoir la mienne ça me ferait

    bien plaisir, je vous l'ai expédié le 15 Mai.

    J'espère bien que vous l'avez maintenant

    mais enfin j'attend quand même avec impatience

    la réponse. Aussi chère amie je vous

    transmet tous mes meilleurs remerçiement

    car vous êtes très bien fotographié auss

    vous



Description

Save description
  • 52.5462472||12.9382018||

    Dyrotz

Location(s)
  • Document location Dyrotz


ID
17288 / 180999
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Jacques MELCER
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


July 16, 1918
  • Français

  • Western Front

  • Remembrance



Notes and questions

Login to leave a note