Correspondance de Clément Fauchon

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

XII

de la cuisine. Celui du Vendredi 5 Juillet est ainsi composé

 encart à gauche avec menu affiché 

Datum

5-7-18           

 Speisetafel

für Kriegsgefangene

-Morgen Kost-

Kafee

-Mittag Kost-

soupe de julienne pois & fèves

viande

-Abend Kost-

soupe de semoule & singe

pain

 reprise du texte 

Près de notre cuisine & à droite se trouve celle des

allemands & sur la porte est écrit le mot Küche

qui sans doute veut dire cuisine. Une pièce assez

vaste sert pour la réunion pour passer

à la cuisine. Nous nous mettons sur 2 rangs sans

distinction de groupe. Le service se fait

vite et en ordre. A noter que tout çà est fait plus

proprement que dans les cas précédents. La viande

est touchée à part, nous avons chacun notre

morceau & en général elle est bonne.

à 6h nous réunit pour assister à une réunion

religieuse dans un établissement voisin. Ceux

qui veulent restent à confesse & le lendemain

pourront aller à la communion. Le prêtre nous

sait un sermon ; c'est un belge flamand, il parle assez bien le Français. Nous apercevons en

passant quelques religieuses qui me paraissent être de l'ordre de la Providence. Une partie de

la pièce où l'on officie doit servir d'école.

Appel à 8h1/2. Nous aurons rassemblement à 8h moins 10 pour

ceux qui vont communier & à 8h20 pour les autres.

Samedi 6 juillet - Jus à 6 1/2. Rassemblement pour la Messe aux heures indiquées ci-dessus

Restent au cantonnement seuls les hommes de corvée. C'est obligatoire. L'officiant est un alle-

mand qui cause à peine le Français. Il nous lit une page sur St Pierre dont on

célèbre & missing  de la Fête . Nous chantons plusieurs cantiques.

Cantine- Près du cantonnement existe une cantine (-Lager-Kantine) tenue par des allemands.

Nous pouvons y aller faire des achats. On y vend de la bière (5 sous le bock) cigares & cigarettes, papier

à cigarettes, allumettes, savons, divers petits articles utiles). Cette cantine est ornée de guirlandes & feuillages

Il y a un piano &  souvents  fois la nuit il fonctionne & son bruit joint aux chants nous empeche

de dormir.

Lavage - Dans une baraque en planche se trouvent une chaudière où l on peut laver

le linge. Deux hommes s en occupent particulièrement. On nous distribue une espèce de savon

très  poudre  quand on lave.

Un sergent & 2 ou 3 hommes s'occupent de réparer les chaussures. Ils disposent

de peu de matériel.

Les allemands ici sont affables et serviables en général. Les anciens se permettent

certaines familiarités avec eux.

On parle toujours de départ mais comme toujours sans savoir rien

ce sont toujours les mêmes procédés. Peut être dans une quinzaine seulement délogerons nous

pour partir à une quinzaine de Km, et à la même distance du front.

Soupe à midi. Il y a rassemblement pour 4 escouades (une centaine d'hommes) à 1 heure.

Ils vont à Roulers au charbon ou à la paille

Distribution du pain, beurre et café de 6h à 7h.

Appel à 8h1/2. On rassemble séparément ceux qui n'ont pas travaillé. Mon escouade

ira au charbon à 6h.

Dimanche 7 juillet - Jus à 5h. Rassemblement pour les travailleurs à 6h.

Nous allons à Roulers au charbon. Le travail n'est pas dur mais au retour nous

avons tout du charbonnier. Nous rentrons à midi et touchons de suite la soupe

qui est faite avec du blé & des gruaus, viande. Le soir y a pain et soupe de semoule

sucrée & de poires tapées.

3h on demande les mineurs au bureau. Ils partiront demain.

Le soir distribution aux heures habituelles. Vers 6h arrive l'ordre du départ

pour tout le monde à 7 heure.

Lundi 8 Juillet - Nous partons vers 8h après avoir bu le café et touché un casse croute

(espèce de fromage). Nous embarquons à Roulers. Nous passons à Gand et allons

jusqu'à Dermonde (ville célèbre au début de la campagne). Nous traversons cette ville qui est

assez importante. Il y a de jolis quartiers, mais beaucoup de ruines causées par des incendies

car il n'y a pas eu de bombardements ni de bombes d'avions. Nous passons sur une

grande place ou je vois un monument qui devait être très joli, à remarquer de

jolis sculptures extérieurs, l'intérieur est détruit. Je ne peux trop voir si c'est une

ancienne église. Nous traversons de vieux quartiers assez curieux. Sur le parcours

beaucoup de civils qui nous entourent de leurs sympathies. Un gendarme à cheval

nous accompagne. Nous sommes logés dans la caserne du 6è de ligne. (Dermonde

possède d'anciennes fortifications). Un gendarme à cheval nous accompagne depuis

la gare. Tout le personnel de Cappelle nous a suivi. Nous

arrivé vers 8h du soir. Nous sommes logés environ 70 par chambrée, sur

de la paille. Il n'y a pas de lits. Nous touchons des couvertures puis vers 11heures une

soupe bonne mais claire.

Mardi 9 juillet - Jus à 7 heure. Il est fort mais point sucré. Nous en

avons 3 quarts environ. Appel à 8h1/2. Nous pouvons être un milier environ

Transcription saved

XII

de la cuisine. Celui du Vendredi 5 Juillet est ainsi composé

 encart à gauche avec menu affiché 

Datum

5-7-18           

 Speisetafel

für Kriegsgefangene

-Morgen Kost-

Kafee

-Mittag Kost-

soupe de julienne pois & fèves

viande

-Abend Kost-

soupe de semoule & singe

pain

 reprise du texte 

Près de notre cuisine & à droite se trouve celle des

allemands & sur la porte est écrit le mot Küche

qui sans doute veut dire cuisine. Une pièce assez

vaste sert pour la réunion pour passer

à la cuisine. Nous nous mettons sur 2 rangs sans

distinction de groupe. Le service se fait

vite et en ordre. A noter que tout çà est fait plus

proprement que dans les cas précédents. La viande

est touchée à part, nous avons chacun notre

morceau & en général elle est bonne.

à 6h nous réunit pour assister à une réunion

religieuse dans un établissement voisin. Ceux

qui veulent restent à confesse & le lendemain

pourront aller à la communion. Le prêtre nous

sait un sermon ; c'est un belge flamand, il parle assez bien le Français. Nous apercevons en

passant quelques religieuses qui me paraissent être de l'ordre de la Providence. Une partie de

la pièce où l'on officie doit servir d'école.

Appel à 8h1/2. Nous aurons rassemblement à 8h moins 10 pour

ceux qui vont communier & à 8h20 pour les autres.

Samedi 6 juillet - Jus à 6 1/2. Rassemblement pour la Messe aux heures indiquées ci-dessus

Restent au cantonnement seuls les hommes de corvée. C'est obligatoire. L'officiant est un alle-

mand qui cause à peine le Français. Il nous lit une page sur St Pierre dont on

célèbre & missing  de la Fête . Nous chantons plusieurs cantiques.

Cantine- Près du cantonnement existe une cantine (-Lager-Kantine) tenue par des allemands.

Nous pouvons y aller faire des achats. On y vend de la bière (5 sous le bock) cigares & cigarettes, papier

à cigarettes, allumettes, savons, divers petits articles utiles). Cette cantine est ornée de guirlandes & feuillages

Il y a un piano &  souvents  fois la nuit il fonctionne & son bruit joint aux chants nous empeche

de dormir.

Lavage - Dans une baraque en planche se trouvent une chaudière où l on peut laver

le linge. Deux hommes s en occupent particulièrement. On nous distribue une espèce de savon

très  poudre  quand on lave.

Un sergent & 2 ou 3 hommes s'occupent de réparer les chaussures. Ils disposent

de peu de matériel.

Les allemands ici sont affables et serviables en général. Les anciens se permettent

certaines familiarités avec eux.

On parle toujours de départ mais comme toujours sans savoir rien

ce sont toujours les mêmes procédés. Peut être dans une quinzaine seulement délogerons nous

pour partir à une quinzaine de Km, et à la même distance du front.

Soupe à midi. Il y a rassemblement pour 4 escouades (une centaine d'hommes) à 1 heure.

Ils vont à Roulers au charbon ou à la paille

Distribution du pain, beurre et café de 6h à 7h.

Appel à 8h1/2. On rassemble séparément ceux qui n'ont pas travaillé. Mon escouade

ira au charbon à 6h.

Dimanche 7 juillet - Jus à 5h. Rassemblement pour les travailleurs à 6h.

Nous allons à Roulers au charbon. Le travail n'est pas dur mais au retour nous

avons tout du charbonnier. Nous rentrons à midi et touchons de suite la soupe

qui est faite avec du blé & des gruaus, viande. Le soir y a pain et soupe de semoule

sucrée & de poires tapées.

3h on demande les mineurs au bureau. Ils partiront demain.

Le soir distribution aux heures habituelles. Vers 6h arrive l'ordre du départ

pour tout le monde à 7 heure.

Lundi 8 Juillet - Nous partons vers 8h après avoir bu le café et touché un casse croute

(espèce de fromage). Nous embarquons à Roulers. Nous passons à Gand et allons

jusqu'à Dermonde (ville célèbre au début de la campagne). Nous traversons cette ville qui est

assez importante. Il y a de jolis quartiers, mais beaucoup de ruines causées par des incendies

car il n'y a pas eu de bombardements ni de bombes d'avions. Nous passons sur une

grande place ou je vois un monument qui devait être très joli, à remarquer de

jolis sculptures extérieurs, l'intérieur est détruit. Je ne peux trop voir si c'est une

ancienne église. Nous traversons de vieux quartiers assez curieux. Sur le parcours

beaucoup de civils qui nous entourent de leurs sympathies. Un gendarme à cheval

nous accompagne. Nous sommes logés dans la caserne du 6è de ligne. (Dermonde

possède d'anciennes fortifications). Un gendarme à cheval nous accompagne depuis

la gare. Tout le personnel de Cappelle nous a suivi. Nous

arrivé vers 8h du soir. Nous sommes logés environ 70 par chambrée, sur

de la paille. Il n'y a pas de lits. Nous touchons des couvertures puis vers 11heures une

soupe bonne mais claire.

Mardi 9 juillet - Jus à 7 heure. Il est fort mais point sucré. Nous en

avons 3 quarts environ. Appel à 8h1/2. Nous pouvons être un milier environ


Transcription history
  • October 27, 2018 22:21:53 Sara Fresi

    XII

    de la cuisine. Celui du Vendredi 5 Juillet est ainsi composé

     encart à gauche avec menu affiché 

    Datum

    5-7-18           

     Speisetafel

    für Kriegsgefangene

    -Morgen Kost-

    Kafee

    -Mittag Kost-

    soupe de julienne pois & fèves

    viande

    -Abend Kost-

    soupe de semoule & singe

    pain

     reprise du texte 

    Près de notre cuisine & à droite se trouve celle des

    allemands & sur la porte est écrit le mot Küche

    qui sans doute veut dire cuisine. Une pièce assez

    vaste sert pour la réunion pour passer

    à la cuisine. Nous nous mettons sur 2 rangs sans

    distinction de groupe. Le service se fait

    vite et en ordre. A noter que tout çà est fait plus

    proprement que dans les cas précédents. La viande

    est touchée à part, nous avons chacun notre

    morceau & en général elle est bonne.

    à 6h nous réunit pour assister à une réunion

    religieuse dans un établissement voisin. Ceux

    qui veulent restent à confesse & le lendemain

    pourront aller à la communion. Le prêtre nous

    sait un sermon ; c'est un belge flamand, il parle assez bien le Français. Nous apercevons en

    passant quelques religieuses qui me paraissent être de l'ordre de la Providence. Une partie de

    la pièce où l'on officie doit servir d'école.

    Appel à 8h1/2. Nous aurons rassemblement à 8h moins 10 pour

    ceux qui vont communier & à 8h20 pour les autres.

    Samedi 6 juillet - Jus à 6 1/2. Rassemblement pour la Messe aux heures indiquées ci-dessus

    Restent au cantonnement seuls les hommes de corvée. C'est obligatoire. L'officiant est un alle-

    mand qui cause à peine le Français. Il nous lit une page sur St Pierre dont on

    célèbre & missing  de la Fête . Nous chantons plusieurs cantiques.

    Cantine- Près du cantonnement existe une cantine (-Lager-Kantine) tenue par des allemands.

    Nous pouvons y aller faire des achats. On y vend de la bière (5 sous le bock) cigares & cigarettes, papier

    à cigarettes, allumettes, savons, divers petits articles utiles). Cette cantine est ornée de guirlandes & feuillages

    Il y a un piano &  souvents  fois la nuit il fonctionne & son bruit joint aux chants nous empeche

    de dormir.

    Lavage - Dans une baraque en planche se trouvent une chaudière où l on peut laver

    le linge. Deux hommes s en occupent particulièrement. On nous distribue une espèce de savon

    très  poudre  quand on lave.

    Un sergent & 2 ou 3 hommes s'occupent de réparer les chaussures. Ils disposent

    de peu de matériel.

    Les allemands ici sont affables et serviables en général. Les anciens se permettent

    certaines familiarités avec eux.

    On parle toujours de départ mais comme toujours sans savoir rien

    ce sont toujours les mêmes procédés. Peut être dans une quinzaine seulement délogerons nous

    pour partir à une quinzaine de Km, et à la même distance du front.

    Soupe à midi. Il y a rassemblement pour 4 escouades (une centaine d'hommes) à 1 heure.

    Ils vont à Roulers au charbon ou à la paille

    Distribution du pain, beurre et café de 6h à 7h.

    Appel à 8h1/2. On rassemble séparément ceux qui n'ont pas travaillé. Mon escouade

    ira au charbon à 6h.

    Dimanche 7 juillet - Jus à 5h. Rassemblement pour les travailleurs à 6h.

    Nous allons à Roulers au charbon. Le travail n'est pas dur mais au retour nous

    avons tout du charbonnier. Nous rentrons à midi et touchons de suite la soupe

    qui est faite avec du blé & des gruaus, viande. Le soir y a pain et soupe de semoule

    sucrée & de poires tapées.

    3h on demande les mineurs au bureau. Ils partiront demain.

    Le soir distribution aux heures habituelles. Vers 6h arrive l'ordre du départ

    pour tout le monde à 7 heure.

    Lundi 8 Juillet - Nous partons vers 8h après avoir bu le café et touché un casse croute

    (espèce de fromage). Nous embarquons à Roulers. Nous passons à Gand et allons

    jusqu'à Dermonde (ville célèbre au début de la campagne). Nous traversons cette ville qui est

    assez importante. Il y a de jolis quartiers, mais beaucoup de ruines causées par des incendies

    car il n'y a pas eu de bombardements ni de bombes d'avions. Nous passons sur une

    grande place ou je vois un monument qui devait être très joli, à remarquer de

    jolis sculptures extérieurs, l'intérieur est détruit. Je ne peux trop voir si c'est une

    ancienne église. Nous traversons de vieux quartiers assez curieux. Sur le parcours

    beaucoup de civils qui nous entourent de leurs sympathies. Un gendarme à cheval

    nous accompagne. Nous sommes logés dans la caserne du 6è de ligne. (Dermonde

    possède d'anciennes fortifications). Un gendarme à cheval nous accompagne depuis

    la gare. Tout le personnel de Cappelle nous a suivi. Nous

    arrivé vers 8h du soir. Nous sommes logés environ 70 par chambrée, sur

    de la paille. Il n'y a pas de lits. Nous touchons des couvertures puis vers 11heures une

    soupe bonne mais claire.

    Mardi 9 juillet - Jus à 7 heure. Il est fort mais point sucré. Nous en

    avons 3 quarts environ. Appel à 8h1/2. Nous pouvons être un milier environ

  • October 27, 2018 22:21:38 Sara Fresi
  • May 31, 2017 21:33:55 Adelaide

    XII

    de la cuisine. Celui du Vendredi 5 Juillet est ainsi composé

     encart à gauche avec menu affiché 

    Datum

    5-7-18           

     Speisetafel

    für Kriegsgefangene

    -Morgen Kost-

    Kafee

    -Mittag Kost-

    soupe de julienne pois & fèves

    viande

    -Abend Kost-

    soupe de semoule & singe

    pain

     reprise du texte 

    Près de notre cuisine & à droite se trouve celle des

    allemands & sur la porte est écrit le mot Küche

    qui sans doute veut dire cuisine. Une pièce assez

    vaste sert pour la réunion pour passer

    à la cuisine. Nous nous mettons sur 2 rangs sans

    distinction de groupe. Le service se fait

    vite et en ordre. A noter que tout çà est fait plus

    proprement que dans les cas précédents. La viande

    est touchée à part, nous avons chacun notre

    morceau & en général elle est bonne.

    à 6h nous réunit pour assister à une réunion

    religieuse dans un établissement voisin. Ceux

    qui veulent restent à confesse & le lendemain

    pourront aller à la communion. Le prêtre nous

    sait un sermon ; c'est un belge flamand, il parle assez bien le Français. Nous apercevons en

    passant quelques religieuses qui me paraissent être de l'ordre de la Providence. Une partie de

    la pièce où l'on officie doit servir d'école.

    Appel à 8h1/2. Nous aurons rassemblement à 8h moins 10 pour

    ceux qui vont communier & à 8h20 pour les autres.

    Samedi 6 juillet - Jus à 6 1/2. Rassemblement pour la Messe aux heures indiquées ci-dessus

    Restent au cantonnement seuls les hommes de corvée. C'est obligatoire. L'officiant est un alle-

    mand qui cause à peine le Français. Il nous lit une page sur St Pierre dont on

    célèbre & missing  de la Fête . Nous chantons plusieurs cantiques.

    Cantine- Près du cantonnement existe une cantine (-Lager-Kantine) tenue par des allemands.

    Nous pouvons y aller faire des achats. On y vend de la bière (5 sous le bock) cigares & cigarettes, papier

    à cigarettes, allumettes, savons, divers petits articles utiles). Cette cantine est ornée de guirlandes & feuillages

    Il y a un piano &  souvents  fois la nuit il fonctionne & son bruit joint aux chants nous empeche

    de dormir.

    Lavage - Dans une baraque en planche se trouvent une chaudière où l on peut laver

    le linge. Deux hommes s en occupent particulièrement. On nous distribue une espèce de savon

    très  poudre  quand on lave.

    Un sergent & 2 ou 3 hommes s'occupent de réparer les chaussures. Ils disposent

    de peu de matériel.

    Les allemands ici sont affables et serviables en général. Les anciens se permettent

    certaines familiarités avec eux.

    On parle toujours de départ mais comme toujours sans savoir rien

    ce sont toujours les mêmes procédés. Peut être dans une quinzaine seulement délogerons nous

    pour partir à une quinzaine de Km, et à la même distance du front.

    Soupe à midi. Il y a rassemblement pour 4 escouades (une centaine d'hommes) à 1 heure.

    Ils vont à Roulers au charbon ou à la paille

    Distribution du pain, beurre et café de 6h à 7h.

    Appel à 8h1/2. On rassemble séparément ceux qui n'ont pas travaillé. Mon escouade

    ira au charbon à 6h.

    Dimanche 7 juillet - Jus à 5h. Rassemblement pour les travailleurs à 6h.

    Nous allons à Roulers au charbon. Le travail n'est pas dur mais au retour nous

    avons tout du charbonnier. Nous rentrons à midi et touchons de suite la soupe

    qui est faite avec du blé & des gruaus, viande. Le soir y a pain et soupe de semoule

    sucrée & de poires tapées.

    3h on demande les mineurs au bureau. Ils partiront demain.

    Le soir distribution aux heures habituelles. Vers 6h arrive l'ordre du départ

    pour tout le monde à 7 heure.

    Lundi 8 Juillet - Nous partons vers 8h après avoir bu le café et touché un casse croute

    (espèce de fromage). Nous embarquons à Roulers. Nous passons à Gand et allons

    jusqu'à Dermonde (ville célèbre au début de la campagne). Nous traversons cette ville qui est

    assez importante. Il y a de jolis quartiers, mais beaucoup de ruines causées par des incendies

    car il n'y a pas eu de bombardements ni de bombes d'avions. Nous passons sur une

    grande place ou je vois un monument qui devait être très joli, à remarquer de

    jolis sculptures extérieurs, l'intérieur est détruit. Je ne peux trop voir si c'est une

    ancienne église. Nous traversons de vieux quartiers assez curieux. Sur le parcours

    beaucoup de civils qui nous entourent de leurs sympathies. Un gendarme à cheval

    nous accompagne. Nous sommes logés dans la caserne du 6è de ligne. (Dermonde

    possède d'anciennes fortifications). Un gendarme à cheval nous accompagne depuis

    la gare. Tout le personnel de Cappelle nous a suivi. Nous

    arrivé vers 8h du soir. Nous sommes logés environ 70 par chambrée, sur

    de la paille. Il n'y a pas de lits. Nous touchons des couvertures puis vers 11heures une

    soupe bonne mais claire.

    Mardi 9 juillet - Jus à 7 heure. Il est fort mais point sucré. Nous en

    avons 3 quarts environ. Appel à 8h1/2. Nous pouvons être un milier environ



  • May 31, 2017 19:19:44 Adelaide

    XII

    de la cuisine. Celui du Vendredi 5 Juillet est ainsi composé

     encart à gauche avec menu affiché 

    Datum

    5-7-18           

     Speisetafel

    für Kriegsgefangene

    -Morgen Kost-

    Kafee

    -Mittag Kost-

    soupe de julienne pois & fèves

    viande

    -Abend Kost-

    soupe de semoule & singe

    pain

     reprise du texte 

    Près de notre cuisine & à droite se trouve celle des

    allemands & sur la porte est écrit le mot Küche

    qui sans doute veut dire cuisine. Une pièce assez

    vaste sert pour la réunion pour passer

    à la cuisine. Nous nous mettons sur 2 rangs sans

    distinction de groupe. Le service se fait

    vite et en ordre. A noter que tout çà est fait plus

    proprement que dans les cas précédents. La viande

    est touchée à part, nous avons chacun notre

    morceau & en général elle est bonne.

    à 6h nous réunit pour assister à une réunion

    religieuse dans un établissement voisin. Ceux

    qui veulent restent à confesse & le lendemain

    pourront aller à la communion. Le prêtre nous

    sait un sermon ; c'est un belge flamand, il parle assez bien le Français. Nous apercevons en

    passant quelques religieuses qui me paraissent être de l'ordre de la Providence. Une partie de

    la pièce où l'on officie doit servir d'école.

    Appel à 8h1/2. Nous aurons rassemblement à 8h moins 10 pour

    ceux qui vont communier & à 8h20 pour les autres.



Description

Save description
  • 50.9499087||3.1294471||

    Roulers

  • 51.0543422||3.7174243||

    Gand

  • 51.025477||4.1019516||

    Dermonde

Location(s)
  • Document location Roulers
  • Additional document location Gand
  • Additional document location Dermonde


ID
15439 / 162506
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Jacques Le Roux
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


  • Français

  • Western Front

  • Artillery
  • Trench Life



Notes and questions

Login to leave a note