FRAM - Une grande évasion, item 12

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

left page
et nous nous mettons aussitôt à nous
élever dans la montage - avançons
à la boussole -, nous couchons dans
une cabane à foin près du village
de Serfaus.
Le 1er 7bre 1918 dès 4h1/2 le
matin - continuons à nous élever -
quelques hautes et abruptes cimes nous
séparent de la Suisse - allons vers 8h matin quitter
la végétation et nous trouvons à découvert
nous nous démunissons de toutes
affaires inutiles pour ce le dernier obstacle
à franchir-
(a cross is drawing) A 1h après midi arrivons au
dans une échancrure
sommet du a 100 mètre à peine du sommet col de l'Hdxem-Kopf -
sur la carte la cote marquée est 2700 3048
mètres  nous sommes déjà depuis 11H
quelques temps dans la neige - nous ??? maintenant la
frontière est à nos pieds, à peine à RAYER

right page
2kms, nous allons nous arrêter pour
déjeuner déjeuner d'un bout de pâté quand à 30 ou 40 mètres de nous,
derrière un chaos de rochers recouverts de neige - 2 sentinelles
autrichiennes se démasquent et
nous crient halte, nous songeons à
nous enfuir - mais fatigués en quelques
bonds sommes rejoints_ les sentinelles
mettent baïonnette au canon - prennent
nos sacs - nous font vider les
poches., A 3000 mètre de haut il y avait des
gardes frontières ?
Nous descendons à ?
d'autres sentinelles nous retournent
à l'arriere a ?
mon ami ? se trouve mal.
Le 13 Sepbre 1918 - on nous conduit

a Chozen (Tösens ?) (Tyrol autrichien) à la prison  pour
nous fouiller - l'on nous fait mettre
complètement nus.
Nous récoltons 1mois1/2 de Itreng-?
Arrest (le motif portait en outre : essai
de corruption des postes frontières en
leur offrant de l'argent -) ; l'on nous
mis dans des cellules séparées et restâmes

Transcription saved

left page
et nous nous mettons aussitôt à nous
élever dans la montage - avançons
à la boussole -, nous couchons dans
une cabane à foin près du village
de Serfaus.
Le 1er 7bre 1918 dès 4h1/2 le
matin - continuons à nous élever -
quelques hautes et abruptes cimes nous
séparent de la Suisse - allons vers 8h matin quitter
la végétation et nous trouvons à découvert
nous nous démunissons de toutes
affaires inutiles pour ce le dernier obstacle
à franchir-
(a cross is drawing) A 1h après midi arrivons au
dans une échancrure
sommet du a 100 mètre à peine du sommet col de l'Hdxem-Kopf -
sur la carte la cote marquée est 2700 3048
mètres  nous sommes déjà depuis 11H
quelques temps dans la neige - nous ??? maintenant la
frontière est à nos pieds, à peine à RAYER

right page
2kms, nous allons nous arrêter pour
déjeuner déjeuner d'un bout de pâté quand à 30 ou 40 mètres de nous,
derrière un chaos de rochers recouverts de neige - 2 sentinelles
autrichiennes se démasquent et
nous crient halte, nous songeons à
nous enfuir - mais fatigués en quelques
bonds sommes rejoints_ les sentinelles
mettent baïonnette au canon - prennent
nos sacs - nous font vider les
poches., A 3000 mètre de haut il y avait des
gardes frontières ?
Nous descendons à ?
d'autres sentinelles nous retournent
à l'arriere a ?
mon ami ? se trouve mal.
Le 13 Sepbre 1918 - on nous conduit

a Chozen (Tösens ?) (Tyrol autrichien) à la prison  pour
nous fouiller - l'on nous fait mettre
complètement nus.
Nous récoltons 1mois1/2 de Itreng-?
Arrest (le motif portait en outre : essai
de corruption des postes frontières en
leur offrant de l'argent -) ; l'on nous
mis dans des cellules séparées et restâmes


Transcription history
  • January 15, 2017 17:26:40 David Gadiou (FR)

    left page
    et nous nous mettons aussitôt à nous
    élever dans la montage - avançons
    à la boussole -, nous couchons dans
    une cabane à foin près du village
    de Serfaus.
    Le 1er 7bre 1918 dès 4h1/2 le
    matin - continuons à nous élever -
    quelques hautes et abruptes cimes nous
    séparent de la Suisse - allons vers 8h matin quitter
    la végétation et nous trouvons à découvert
    nous nous démunissons de toutes
    affaires inutiles pour ce le dernier obstacle
    à franchir-
    (a cross is drawing) A 1h après midi arrivons au
    dans une échancrure
    sommet du a 100 mètre à peine du sommet col de l'Hdxem-Kopf -
    sur la carte la cote marquée est 2700 3048
    mètres  nous sommes déjà depuis 11H
    quelques temps dans la neige - nous ??? maintenant la
    frontière est à nos pieds, à peine à RAYER

    right page
    2kms, nous allons nous arrêter pour
    déjeuner déjeuner d'un bout de pâté quand à 30 ou 40 mètres de nous,
    derrière un chaos de rochers recouverts de neige - 2 sentinelles
    autrichiennes se démasquent et
    nous crient halte, nous songeons à
    nous enfuir - mais fatigués en quelques
    bonds sommes rejoints_ les sentinelles
    mettent baïonnette au canon - prennent
    nos sacs - nous font vider les
    poches., A 3000 mètre de haut il y avait des
    gardes frontières ?
    Nous descendons à ?
    d'autres sentinelles nous retournent
    à l'arriere a ?
    mon ami ? se trouve mal.
    Le 13 Sepbre 1918 - on nous conduit

    a Chozen (Tösens ?) (Tyrol autrichien) à la prison  pour
    nous fouiller - l'on nous fait mettre
    complètement nus.
    Nous récoltons 1mois1/2 de Itreng-?
    Arrest (le motif portait en outre : essai
    de corruption des postes frontières en
    leur offrant de l'argent -) ; l'on nous
    mis dans des cellules séparées et restâmes

  • January 15, 2017 17:22:41 David Gadiou (FR)

    left page
    et nous nous mettons aussitôt à nous
    élever dans la montage - avançons
    à la boussole -, nous couchons dans
    une cabane à foin près du village
    de Serfaus.
    Le 1er 7bre 1918 dès 4h1/2 le
    matin - continuons à nous élever -
    quelques hautes et abruptes cimes nous
    séparent de la Suisse - allons vers 8h matin quitter
    la végétation et nous trouvons à découvert
    nous nous démunissons de toutes
    affaires inutiles pour ce le dernier obstacle
    à franchir-
    (a cross is drawing) A 1h après midi arrivons au
    dans une échancrure
    sommet du a 100 mètre à peine du sommet col de l'Hdxem-Kopf -
    sur la carte la cote marquée est 2700 3048
    mètres  nous sommes déjà depuis 11H
    quelques temps dans la neige - nous ??? maintenant la
    frontière est à nos pieds, à peine à RAYER

    right page
    2kms, nous allons nous arrêter pour
    déjeuner déjeuner d'un bout de pâté quand à 30 ou 40 mètres de nous,
    derrière un chaos de rochers recouverts de neige - 2 sentinelles
    autrichiennes se démasquent et
    nous crient halte, nous songeons à
    nous enfuir - mais fatigués en quelques
    bonds sommes rejoints_ les sentinelles
    mettent baïonnette au canon - prennent
    nos sacs - nous font vider les
    poches., A 3000 mètre de haut il y avait des
    gardes frontières ?
    Nous descendons à ?
    d'autres sentinelles nous retournent
    à l'arriere a ?
    mon ami ? se trouve mal.
    Le 13 Sepbre 1918 - on nous conduit

    a Chozen (Tyrol autrichien) à la prison  pour
    nous fouiller - l'on nous fait mettre
    complètement nus.
    Nous récoltons 1mois1/2 de Itreng-?
    Arrest (le motif portait en outre : essai
    de corruption des postes frontières en
    leur offrant de l'argent -) ; l'on nous
    mis dans des cellules séparées et restâmes


  • January 13, 2017 19:39:19 David Gadiou (FR)

    left page
    et nous nous mettons aussitôt à nous
    élever dans la montage - avançons
    à la boussole -, nous couchons dans
    une cabane à foin près du village
    de Serfaus.
    Le 1er 7bre 1918 dès 4h1/2 le
    matin - continuons à nous élever -
    quelques hautes et abruptes cimes nous
    séparent de la Suisse - allons vers 8h matin quitter
    la végétation et nous trouvons à découvert
    nous nous démunissons de toutes
    affaires inutiles pour ce le dernier obstacle
    à franchir-
    (a cross is drawing) A 1h après midi arrivons au
    dans une échancrure
    sommet du a 100 mètre à peine du sommet col de l'Hdxem-Kopf -
    sur la carte la cote marquée est 2700 3048
    mètres  nous sommes déjà depuis 11H
    quelques temps dans la neige - nous ??? maintenant la
    frontière est à nos pieds, à peine à RAYER

    right page
    2kms, nous allons nous arrêter pour
    déjeuner déjeuner d'un bout de pâté quand à 30 ou 40 mètres de nous,
    derrière un chaos de rochers recouverts de neige - 2 sentinelles
    autrichiennes se démasquent et
    nous crient halte, nous songeons à
    nous enfuir - mais fatigués en quelques
    bonds sommes rejoints_ les sentinelles
    mettent baïonnette au canon - prennent
    nos sacs - nous font vider les
    poches., A 3000 mètre de haut il y avait des
    gardes frontières ?
    Nous descendons à ?
    d'autres sentinelles nous retournent
    à l'arriere a ?
    mon ami ? se trouve mal.
    Le 13 Sepbre 1918 - on nous conduit

    a Chozen (Tyrol autrichien) à la prison  pour
    nous fouiller - l'on nous fait mettre
    complètement nus.
    Nous récoltons 1mois1/2 de Itreng-?
    Arrest (le motif portait en outre : essai
    de corruption des postes frontières en
    leur offrant de l'argent -) ; l'on nous
    mis dans des cellules séparées et restâmes


Description

Save description
  • 47.039552852647304||10.60410566171879||

    Serfaus

  • 47.021065849921555||10.468965242712443||

    Hexenkopf

Location(s)
  • Document location Serfaus
  • Additional document location Hexenkopf
Login and add location


ID
14572 / 148800
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Jean-Jacques Bonnouvrier
Licence
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Gas Warfare
  • Prisoners of War

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note