FRB - Correspondance entre le graveur Fernand Chalandre (1879-1924) et l'homme de lettres Raoul Toscan (1884-1946), item 4

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

Continued from previous page: )

Plus que jamais je succombe sous le courrier

que je reçois et parfois le découragement nu

prend dévant le paquet toujours grossissant des

lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

jolies cartes me donnant des détails intiressants

sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

Charitois" me sont également parvenus me faisant

connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

"L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

des bois. J'ai vu Barthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.

 Vertically on the left margin: 

La bonjour de Péradon, Boisville et Guyonnet,

Bien cordialement vôtre,   F. Chalandre

Transcription saved

Continued from previous page: )

Plus que jamais je succombe sous le courrier

que je reçois et parfois le découragement nu

prend dévant le paquet toujours grossissant des

lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

jolies cartes me donnant des détails intiressants

sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

Charitois" me sont également parvenus me faisant

connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

"L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

des bois. J'ai vu Barthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.

 Vertically on the left margin: 

La bonjour de Péradon, Boisville et Guyonnet,

Bien cordialement vôtre,   F. Chalandre


Transcription history
  • June 1, 2017 17:33:56 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

    Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

    quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

    de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

    des bois. J'ai vu Barthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.

     Vertically on the left margin: 

    La bonjour de Péradon, Boisville et Guyonnet,

    Bien cordialement vôtre,   F. Chalandre


  • June 1, 2017 17:33:29 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

    Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

    quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

    de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

    des bois. J'ai vu Barthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.

     Vertically on the left margin: 

    La bonjour de Péradon, Boisville et Guyonnet,

    Bien cordialement votre,   F. Chalandre


  • June 1, 2017 17:29:13 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

    Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

    quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

    de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

    des bois. J'ai vu Barthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.


  • June 1, 2017 17:27:49 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

    Ici l'on s'ennuie  ferme  et l'on travaille peu, jusqu'à

    quand cela  durer... t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

    de Locquin qui devient poète. Desligniéres m'écrit qu'il grave

    des bois. j'ai vu Berthez qui est venu pour l'enterrement de sa mére.


  • June 1, 2017 17:16:58 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.

    Ici l'on s'emmie fenne et l'on travaille peu, jusqui à

    quand cela  durer...t.il?  Je viens de recevoir de nouvelles

    de Locquin qui devient poète.


  • June 1, 2017 17:12:31 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux. Par cet envoi

    j'ai un que notre bon Millien etait encore bien vivant.


  • June 1, 2017 17:10:40 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans doute

    mais que je trouve moins harmonieux.
  • June 1, 2017 17:10:20 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adress é  "A D'Annunzio" plus original sans donte

    mais que je trouve moins harmonieux.
  • June 1, 2017 17:06:51 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui  montrent 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adressi "A D'Annunzio" plus original sans donte

    mais que je trouve moins harmonieux.
  • June 1, 2017 17:05:18 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui mont ... 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont

    à celui adressi "A D'Annunzio" plus original sans donte

    mais que je trouve moins harmonieux.


  • June 1, 2017 17:02:52 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui mont ... 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me faisant

    connaitre deux de vos sonnets. J'aime beaucoup

    "L'Emigrè". Par contre les prifirences de Péradon vont



  • June 1, 2017 16:57:02 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui mont ... 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me  Faisant 

    connaitre deux de vos sonnets.


  • June 1, 2017 16:55:30 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envahi par ces Anglais qui mont ... 

    une fois de plus leur bel ègoïsme. Deux "Petit

    Charitois" me sont également parvenus me Faisant


  • June 1, 2017 16:46:37 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envalir par ces Anglais qui montreux

    une fois de plus leur bel ègoïsme.


  • June 1, 2017 16:45:58 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen envalir par ces Anglais qui montreux

    une fois de plus leur bel


  • May 30, 2017 18:57:40 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre. Donc j'ai bien reçu vos

    jolies cartes me donnant des détails intiressants

    sur Rouen


  • May 30, 2017 18:56:04 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le découragement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre.


  • May 30, 2017 18:53:06 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le décourogement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres à répondre.


  • May 30, 2017 18:52:40 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je reçois et parfois le décourogement nu

    prend dévant le paquet toujours grossissant des

    lettres á répondre.


  • May 30, 2017 18:48:47 Eszter Süvegh

    Continued from previous page: )

    Plus que jamais je succombe sous le courrier

    que je re


Description

Save description
  • 46.990896||3.162845||

    Nevers, France

  • 46.98714890146873||3.157351835937561||

    Nevers, Nièvre

    ||1
Location(s)
  • Story location Nevers, Nièvre
  • Document location Nevers, France


ID
13516 / 137907
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Médiathèque municipale Jean Jaurès de Nevers
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/



  • Western Front

  • Home Front



Notes and questions

Login to leave a note