01- Gaston Faraud à sa Tante- 01

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

5.

10 janvier 1917

Mes chères Tantes,


Je suis ridiculement en retard pour

oser parler de vœux de bonne année. Mais

si je jouis aujourd'hui d'un repos bien gagné,

il n'y a pas bien longtemps qu'il en est ainsi.

Je ne pense pas que la censure puisse prendre

ombrage du renseignement si vague que

contient ma dernière phrase —

Savez-vous que je me réconcilie tous les

jours davantage avec Angers ; on y trouvait

Transcription saved

5.

10 janvier 1917

Mes chères Tantes,


Je suis ridiculement en retard pour

oser parler de vœux de bonne année. Mais

si je jouis aujourd'hui d'un repos bien gagné,

il n'y a pas bien longtemps qu'il en est ainsi.

Je ne pense pas que la censure puisse prendre

ombrage du renseignement si vague que

contient ma dernière phrase —

Savez-vous que je me réconcilie tous les

jours davantage avec Angers ; on y trouvait


Transcription history
  • March 28, 2017 17:56:41 Johann Grimm

    5.

    10 janvier 1917

    Mes chères Tantes,


    Je suis ridiculement en retard pour

    oser parler de vœux de bonne année. Mais

    si je jouis aujourd'hui d'un repos bien gagné,

    il n'y a pas bien longtemps qu'il en est ainsi.

    Je ne pense pas que la censure puisse prendre

    ombrage du renseignement si vague que

    contient ma dernière phrase —

    Savez-vous que je me réconcilie tous les

    jours davantage avec Angers ; on y trouvait

  • February 17, 2017 10:57:29 Alicia Longthorne

    5.

    10 janvier 1917

    Mes chères Tantes,


    Je suis ridiculement en retard pour

    oser parler de vœux de bonne année. Mais

    si je jouis aujourd'hui d'un repos bien gagné,

    il n'y a pas bien longtemps qu'il en est ainsi.

    Je ne pense pas que la censure puisse prendre

    ombrage du renseignement si vague que

    contient ma dernière phrase.

    Savez-vous que je me réconcilie tous les

    jours davantage avec Angers ; on y trouvait


  • February 16, 2017 14:26:48 Odette Mirabel

    10 janvier 1917


    Mes chères Tantes,


    Je suis ridiculement en retard pour

    oser parler de vœux de bonne année. Mais

    si je jouis aujourd'hui d'un repos bien gagné,

    il n'y a pas bien longtemps qu'il en est ainsi.

    Je ne pense pas que la censure puisse prendre

    ombrage du renseignement si vague que

    contient ma dernière phrase.

    Savez-vous que je me réconcilie tous les

    jours davantage avec Angers ; on y trouvait


Description

Save description
  • 49.844618||2.457509699999946||

    Gentelles

    ||1
Location(s)
  • Story location Gentelles


ID
12498 / 243992
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Michel Jacquemin
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


January 10, 1917
  • Français

  • Western Front

  • Remembrance
  • Trench Life
  • Women



Notes and questions

Login to leave a note