Livre manuscrit de chansons illustrées

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

 .page de gauche.. 

_. le 9 avril 1915 ._


GAUTIER

MARTIAL

Sapeur télégraphiste

8è génie

 signature sous l'image, à droite 


 page de droite  

missing le 12 Novembre 1915


légende de l'illustration Boudou ba Dabouh


1er Couplet

1

Parmi les sénégalais

Qu'on fit venir pour la guerre

Le jour du quatorze juillet

Se trouvait la chose est connue

Un grand gaillard à la peau noire

Aux dents comme l'ivoire

Je vais vous conter son histoire

Dans cette chanson

D'abord voici le nom

De ce brave garçon


Refrain

Y s'appelait boudou ba dabouh

Y jouait de la flute en acajou

Je n'exager pas c'était le plus beau gars

De tout' la nouba  Ah! Ah

Quand son régiment défilait

Au son joyeux des flageolets

Le tout-Tombouctou admirait surtout

Celui de bou-dou-bah-da-bouh!


2è Couplet

2

En se promnant un matin

Au coin de la rue du quatre septembre

Il  connu  un petit trotin

Aux cheveux dorés comme l'ambre

Ils s'aimèrent toute une semaine

Mais le turco pas de veine

Repartit sur la terre Africaine

Ce fut déchirant

Et la blonde enfant

Disait en pleurant


Refrain

Y s'appellait bou-dou-ba-da bouh !

Et vla qu'il s'en va dans le sahara

Avec la Nouba. Ah! Ah!

Toutes les femmes sont folles de lui

et ce qui me désol' c'est qu'aujourd'hui

Celles de Tombouctou

doivent fair' joujou

Avec bou-dou-ba-da-douh!


Transcription saved

 .page de gauche.. 

_. le 9 avril 1915 ._


GAUTIER

MARTIAL

Sapeur télégraphiste

8è génie

 signature sous l'image, à droite 


 page de droite  

missing le 12 Novembre 1915


légende de l'illustration Boudou ba Dabouh


1er Couplet

1

Parmi les sénégalais

Qu'on fit venir pour la guerre

Le jour du quatorze juillet

Se trouvait la chose est connue

Un grand gaillard à la peau noire

Aux dents comme l'ivoire

Je vais vous conter son histoire

Dans cette chanson

D'abord voici le nom

De ce brave garçon


Refrain

Y s'appelait boudou ba dabouh

Y jouait de la flute en acajou

Je n'exager pas c'était le plus beau gars

De tout' la nouba  Ah! Ah

Quand son régiment défilait

Au son joyeux des flageolets

Le tout-Tombouctou admirait surtout

Celui de bou-dou-bah-da-bouh!


2è Couplet

2

En se promnant un matin

Au coin de la rue du quatre septembre

Il  connu  un petit trotin

Aux cheveux dorés comme l'ambre

Ils s'aimèrent toute une semaine

Mais le turco pas de veine

Repartit sur la terre Africaine

Ce fut déchirant

Et la blonde enfant

Disait en pleurant


Refrain

Y s'appellait bou-dou-ba-da bouh !

Et vla qu'il s'en va dans le sahara

Avec la Nouba. Ah! Ah!

Toutes les femmes sont folles de lui

et ce qui me désol' c'est qu'aujourd'hui

Celles de Tombouctou

doivent fair' joujou

Avec bou-dou-ba-da-douh!



Transcription history
  • April 29, 2017 16:37:56 Eric Veya

     .page de gauche.. 

    _. le 9 avril 1915 ._


    GAUTIER

    MARTIAL

    Sapeur télégraphiste

    8è génie

     signature sous l'image, à droite 


     page de droite  

    missing le 12 Novembre 1915


    légende de l'illustration Boudou ba Dabouh


    1er Couplet

    1

    Parmi les sénégalais

    Qu'on fit venir pour la guerre

    Le jour du quatorze juillet

    Se trouvait la chose est connue

    Un grand gaillard à la peau noire

    Aux dents comme l'ivoire

    Je vais vous conter son histoire

    Dans cette chanson

    D'abord voici le nom

    De ce brave garçon


    Refrain

    Y s'appelait boudou ba dabouh

    Y jouait de la flute en acajou

    Je n'exager pas c'était le plus beau gars

    De tout' la nouba  Ah! Ah

    Quand son régiment défilait

    Au son joyeux des flageolets

    Le tout-Tombouctou admirait surtout

    Celui de bou-dou-bah-da-bouh!


    2è Couplet

    2

    En se promnant un matin

    Au coin de la rue du quatre septembre

    Il  connu  un petit trotin

    Aux cheveux dorés comme l'ambre

    Ils s'aimèrent toute une semaine

    Mais le turco pas de veine

    Repartit sur la terre Africaine

    Ce fut déchirant

    Et la blonde enfant

    Disait en pleurant


    Refrain

    Y s'appellait bou-dou-ba-da bouh !

    Et vla qu'il s'en va dans le sahara

    Avec la Nouba. Ah! Ah!

    Toutes les femmes sont folles de lui

    et ce qui me désol' c'est qu'aujourd'hui

    Celles de Tombouctou

    doivent fair' joujou

    Avec bou-dou-ba-da-douh!



  • April 29, 2017 15:53:45 Eric Veya

     .page de gauche.. 

    _. le 9 avril 1915 ._


    GAUTIER

    MARTIAL

    Sapeur télégraphiste

    8è génie

     signature sous l'image, à droite 


     page de droite  

    missing le 12 Novembre 1915


     à droite de l'illustration Boudou ba Dabouh


    1er Couplet

    1

    Parmi les sénégalais

    Qu'on fit venir pour la guerre

    Le jour du quatorze juillet

    Se trouvait la chose est connue

    Un grand gaillard à la peau noire

    Aux dents comme l'ivoire

    Je vais vous conter son histoire

    Dans cette chanson

    D'abord voici le nom

    De ce brave garçon


    Refrain

    Y s'appelait boudou ba dabouh

    Y jouait de la flute en acajou

    Je n'exager pas c'était le plus beau gars

    De tout' la nouba  Ah! Ah

    Quand son régiment défilait

    Au son joyeux des flageolets

    Le tout-Tombouctou admirait surtout

    Celui de bou-dou-bah-da-bouh!


    2è Couplet

    2

    En se promnant un matin

    Au coin de la rue du quatre septembre

    Il missing un petit missing

    Aux cheveux dorés comme l'ambre

    Ils s'aimèrent toute une semaine

    Mais le turco pas de veine

    Repartit sur la terre Africaine

    Ce fut déchirant

    Et la blonde enfant

    Disait en pleurant


    Refrain

    Y s'appellait bou-dou-ba-da bouh !

    Et vla qu'il s'en va dans le sahara

    Avec la Nouba. Ah! Ah!

    Toutes les femmes sont folles de lui

    et ce qui me désol' c'est qu'aujourd'hui

    Celles de Tombouctou

    doivent fair' joujou

    Avec bou-dou-ba-da-douh!






  • April 29, 2017 15:20:51 Eric Veya

     .page de gauche.. 

    _. le 9 avril 1915 ._


    GAUTIER

    MARTIAL

    Sapeur télégraphiste

    8è génie

     signature sur la droite 


     page de droite  

    Commencé le 12 Novembre 1915





Description

Save description
    Location(s)


    ID
    11426 / 117030
    Source
    http://europeana1914-1918.eu/...
    Contributor
    Archives départementales de la Charente-Maritime
    License
    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


    • Français

    • Western Front




    Notes and questions

    Login to leave a note