FRAD033-054 Histoire d’Edouard Dubart, item 7

Edit transcription:
...
Transcription saved
Enhance your transcribing experience by using full-screen mode

Transcription

You have to be logged in to transcribe. Please login or register and click the pencil-button again

Les impressions de mon voyage depuis

mon depart de Munster II


Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

   J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

precipitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

dirigions dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

**emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

journée par une petite pluie finin observant les environs et

les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du

Transcription saved

Les impressions de mon voyage depuis

mon depart de Munster II


Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

   J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

precipitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

dirigions dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

**emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

journée par une petite pluie finin observant les environs et

les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du


Transcription history
  • October 25, 2018 07:24:05 Sara Fresi

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

    camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    precipitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    dirigions dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du

  • October 25, 2018 07:23:57 Sara Fresi
  • October 3, 2018 20:28:07 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

    camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    precipitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    dirigions dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 3, 2018 20:21:27 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

    camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    precipitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 3, 2018 20:14:18 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hiltrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour me mettre avec le groupe et les deux autres

    camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 3, 2018 20:10:12 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres

    camarades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxieme nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 3, 2018 10:15:05 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr ½ se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H ½ nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 3, 2018 10:03:49 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H 1/2 nous passons plusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 2, 2018 20:49:00 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H 1/2 nous passons jolusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 2, 2018 20:48:27 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H 1/2 nous passons jolusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, malgré 

    les ennuis que l'on a eu avec un chien qui venait a tout ons

    cant aboyer l'on finit par changer de place en semant du



  • October 2, 2018 20:46:08 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H 1/2 nous passons jolusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 

    malgré cela nous passons la journée assez tranquillement, 



  • October 2, 2018 20:45:22 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la

    journée par une petite pluie finin observant les environs et

    les heures des trains.  La deuxiemem nuit de march qui etait donc

    le 13 nous partons a 9H 1/2 nous passons jolusieures petites gares non

    éclairés avec beaucoup de précautions nour continuons notre

    marche sans trop d'ennuis jusque 6 heures; nous trouvons un

    bois mais nous n'avions pas une tre bonne cachette, mais 



  • October 2, 2018 20:40:35 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrée, il etait minuit

    **emie l'on marcha jusque 4hr 1/2 se cachant a toute recontre de 

    trains lon trouva longeant la voie un petit bois de sapins bien

    fourni ou l'on put tres bien s'abriter, l'on passer toute la u 



  • October 2, 2018 20:37:26 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer

    mais nous avons beaucoup plus de temps pour arrive du but

    désigné perdus dans les bois et sand boussole il nous etait

    impossible de s'orienter l'on finit apres quelques difficultés a 

    attendre la ligne designee et l'on prit la voie ferrce, il etait minuit



  • October 2, 2018 20:34:16 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela

    n'était que detail car l'on await tous trois la volonté de passer



  • October 2, 2018 20:33:20 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre fuite engagee

    cela n'a pas toujours était agréable, nous contournons des bois

    nous sautans des fossés, l'on a près plus d'un bain de pieds, cela



  • October 2, 2018 20:31:17 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres

    de convoy ne savaient absolument rien.  Voila notre



  • October 2, 2018 20:30:41 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc

    a route pendant quelques centaines de metres puis nous nous

    derigons dans les terres labourées, une vraie boue (les trois autres



  • October 2, 2018 20:29:10 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la

    cijoitation le caporal qui était avec moi oublet sa musette dans

    a voiture avec biscuits et sa boussole, mais courrons donc



  • October 2, 2018 20:26:50 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance

    but chacun deuz boks puis nous sortons rapidement, comme il

    fait nuit noir l'on put aisémement se sauver, mais dans la



  • October 2, 2018 20:25:04 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce

    qu'il fit mais avec un peu de difficulté, bref, nour rentrons par

    sentinelle, ne voulent pas s'asseoir. elee await une certaine mefiance



  • October 2, 2018 20:22:46 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette

    nous se munissions des biscuits et chocolat environ 16 par homme.

    Si etais en soir de me vétér de deux flanelles et deux chemises.

    Nous voilà donc partis avec un poste (sentinelle) le long de la route nous

    l'ai proposons de prendre un cock dans un restaurant désigné, ce



  • October 2, 2018 20:18:38 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp

    Je profitais pour ma mitre avec le groupe et les deux autres cama

    rades partis avec moi, c'était pour moi le seul but de sorti.

    Il était 9h lorsque l'on vint nous prevenir, aussitot en cachette


  • October 2, 2018 20:15:15 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour

    mon rapatriement je trouvais cela treys long et la 12 cinq

    jours après le reçu de ta letter, je partais.  Il fallait 6 hommes

    pour aller chercher des blesses a la gare a Hillrup a 3 K. du camp


  • October 2, 2018 20:12:49 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.

       J'ai d'abord reçu ta letter des environs de Liege datée du 20

    Janvier le 7 février, tout joyeux de te savoir parte tu dois comprend

    du depuis mon impatience de te revoir, j'étais donc décidé a

    m'évader.  Je n'avais plus la patience d'attendre les papiers pour


  • October 2, 2018 20:08:23 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses prés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.


  • October 2, 2018 20:07:50 Stella Watkin

    Les impressions de mon voyage depuis

    mon depart de Munster II


    Je vais te raccounter a peu de choses jorés mon evasion, mon 

    arrive en Hollande, puis la traverse, et mon sejour en Angleterre.


Description

Save description
  • 51.9606649||7.6261347||

    Münster, Germany

  • 51.9033219||7.6446763||

    Hiltrup, Germany

Location(s)
  • Document location Münster, Germany
  • Additional document location Hiltrup, Germany
Login and add location


ID
10196 / 110085
Source
http://europeana1914-1918.eu/...
Contributor
Francis Lamant
License
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/


Login to edit the languages
  • Français

Login to edit the fronts
  • Western Front

Login to add keywords
  • Prisoners of War

Login and add links

Notes and questions

Login to leave a note